Si tu penses au suicide, il y a de l’espoir

Le suicide est une plaie qui vole à notre génération l’espoir et la vie.

Une simple recherche sur internet donnera des chiffres inimaginables d’enfants, d’adolescents et d’adultes qui dans leurs moments les plus horribles se sont tournés vers la mort comme la seule réponse possible. De nombreux adolescents et jeunes adultes se retrouvent face au dilemne de ne pas vouloir infliger de la douleur aux autres mais en même temps, ils ne savent pas s’ils peuvent survivre à leur douleur un jour de plus.

Mes amis, j’ai vécu ça. Il y a eu des moments dans ma vie, et même actuellement, où la douleur de la vie semble être trop. Des moments où je me dis qu’il n’y a pas d’espoir pour l’avenir et il semble donc plus simple de mettre fin à toute cette douleur.

Et pourtant, même s’il y a de la douleur, en tant que croyants, nous avons de l’espoir.

« Souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ (…) sans espérance et sans Dieu dans le monde. » (Ephésiens 2.12)

Sans Christ, nous n’avons aucun espoir sur cette terre. La vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue.

En tant que croyants, il est vital que nous sachions ce que Dieu pense du suicide. Tout d’abord, Dieu est le Père et la Source de la Vie. Il est le Seul et l’Unique à pouvoir donner et reprendre une vie. Á cause de sa juridiction, Dieu a donné la loi « Tu ne tueras point. » (Ex 20 :13) Le suicide est un meurtre, donc le suicide est un péché.

Terminer cet article par une liste de faits concernant le suicide ne serait pas du tout encourageant. Le suicide n’est pas un péché facile à combattre. Ce n’est pas une bataille facile à gagner et je le sais, j’ai passé beaucoup d’heures dans le donjon de la dépression et du suicide. Néanmoins, le Seigneur a pu me montrer de manière pratique comment combattre ce péché.

#1 – Sache que tu n’es pas seul dans ta bataille

Une des personnes les plus encourageantes que j’ai rencontrée était femme de pasteur dans mon église. Entendre qu’elle avait, elle aussi, lutté contre le suicide m’a aidé à savoir que d’autres avaient lutté et avaient trouvé la liberté en Christ.

#2 – Confesse ton péché à Dieu

Confesse, repends-toi de ton péché et demande-Lui de te donner la force pour combattre ce péché, comme nous sommes appelés à le faire.
« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » (1 Jean 1.9)

#3 – Parle à quelqu’un qui tient à toi

C’est peut-être le pas le plus difficile à faire. Reconnaître devant quelqu’un que l’on a une difficulté peut être terrifiant. Cependant, c’est dans la lumière que l’on trouve la liberté. Si tu n’as personne à qui parler, tu peux envisager de parler à un croyant en appelant SOS Chrétiens Á L’écoute au 01 45 35 55 56 ou le numéro Urgence Suicide Ecoute au 01 45 39 40 00.

#4 – Fais ta liste de « pourquoi »

Prends le temps d’écrire les raisons pour lesquelles tu veux continuer à te battre pour ta vie. Pour moi, une raison importante était le fait que cela aurait perturbé et blessé mes petits frères et sœurs. Peut-être y a-t-il une personne que tu sais que tu blesserais profondément, peut-être y a-t-il un voyage missionnaire auquel tu voudrais participer. Peu importe ce que c’est, écris-le.

#5 – Sache que la vie vaut la peine que l’on se batte (pour elle)

Je sais que ça n’en a pas l’air à cet instant et sur cette terre. L’obscurité semble t’entourer et le seul moyen d’y échapper semble être la mort. Malgré cela, tiens bon.


Article traduit avec autorisation, merci à Frieda pour la traduction.

Si tu veux échanger avec nous, sur ce sujet ou un autre, n’hésite pas à nous écrire par mail à contact@larebellution.com, ou depuis le formulaire de contact du site web. Nous sommes disponibles pour toi.

Auteur : Eliza Downer

Eliza, 19 ans, est enseignante et aime écrire. Elle a écrit quelques articles pour TheRebelution.com (version américaine de la Réb').