Le défi de Marianne : participer à un camp Plage Station

Pour la suite de notre rubrique mensuelle « Le défi de… » (chaque mois, un rébellutionnaire te partage un défi qu’il a relevé dans sa vie), on laisse la place à Marianne qui nous parle de son défi de l’été dernier.

Aloha à toi, Rébellutionnaire ! Je m’appelle Marianne, j’ai 21 ans et je vais te raconter mon défi de l’été 2017.

Tout a commencé un mois après ma conversion, lors d’un déjeuner chez mon pasteur. Au cours du repas, son épouse me donne un flyer des camps Plage Station 2017, dont le concept est d’aller évangéliser au bord de mer. Je ne connais pas du tout, mais tous deux m’encouragent fortement à y aller parce que « c’est trop bien », et j’en passe….

C’est là que le défi commence. Vais-je m’inscrire ? Participer ? Je suis très mitigée. D’une part : je me sens super motivée – je ne sais pas d’où cela vient (maintenant, je sais) – et j’aime parler de Dieu. Mais ces deux arguments-là ne font pas le poids face à ma peur de parler aux gens. Je suis timide et réservée. Envoyer un e-mail me tétanise, alors accoster des gens à la mer…. De plus, j’estime ne pas assez connaître Dieu pour aller parler de lui. Comment tenir un débat théologique sans fin ?

Néanmoins, je ne peux m’empêcher d’en parler aux quelques chrétiens que je connais autour de moi : je suis vivement encouragée à participer parce que « c’est trop bien » et là encore, je passe des anecdotes qui me font rêver et qui concurrencent sévèrement avec les remarques de mon entourage qui ne comprennent pas l’intérêt des camps et ma participation qui s’y annonce limitée en vue de mes difficultés à parler. Tout est remis dans la prière. C’est plus sage. Et un jour, je décide de m’inscrire, poussée par je ne sais quoi (maintenant, je sais). Pendant tout le long du remplissage du formulaire d’inscription, je ne peux m’empêcher de me dire que c’est une bêtise, ça ne me ressemble pas du tout, je suis incompétente et incapable. Voilà, j’ai payé, je suis inscrite. Et terrifiée. Nous sommes à J-63 du camp.

63 jours plus tard, « âgée » de 3 mois de conversion mais motivée par Josué 1.9, moi, mes peurs et mon milliard de questions nous mettons en route.

Mes craintes ont été balayées à mesure du camp. En effet, j’y ai connu des frères et sœurs en Christ super encourageants : je n’étais pas seule ! J’ai pris goût aux spectacles de rue et aux conversations avec des inconnus. Je ne les voyais plus comme des touristes qui s’en fichaient, mais des gens perdus – et il y a urgence. Et petit à petit, j’ai trouvé ma place dans les discussions.

C’était trop beau de voir Dieu à l’œuvre !

L’effet après camp ? Je suis toujours timide et réservée… Mais Dieu m’a donné le courage d’aller accoster des gens dans le bus ou dans la rue pour annoncer son nom (j’ai même traversé une route en courant après quelqu’un une fois !).

Pour conclure, je vous laisse avec ce que j’ai retenu :

  • « Priez sans cesse » 1 Thessaloniciens 5.17, un classique vous me direz, mais essentiel !
  • Faites confiance à Dieu parce que : « nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à son plan. » Romains 8.28
  • Laissons-lui toute la place pour qu’il nous utilise pour sa gloire. Rien n’est impossible à Dieu, nous sommes limités mais pas lui. ☺
  • Faisons des défis, nous en ressortirons grandis et fortifiés !

Et enfin : Fais un camp Plage Station ! Moi, j’y retourne cet été !!

Plage Station, ce sont chaque été des centaines de jeunes chrétiens qui témoignent de leur foi sur les plages de France ! Plus d’infos sur la page événement de la Réb’ ou avec le trailer ci-dessous :-)


Tu as relevé un défi et tu aimerais nous partager ton expérience (ce qui t’as poussé à le relever, les difficultés rencontrées, ce que tu as appris,…) ? Envoie-nous ça par mail (400-700 mots) !

Auteur : Marianne