Apprends à te regarder comme Dieu te voit

Dans un monde qui nous dicte la personne qu’on doit être selon la société, que ce soit au niveau de notre apparence, de nos études ou même de notre personnalité, on est vite perdus. Naturellement, nous avons tendance à nous comparer aux autres car on toujours l’impression qu’on est pas assez « bien », qu’il nous manque quelque chose. Il y a toujours au moins un défaut qu’on aimerait changer/améliorer.

Comment se comporter face à tout ça en tant que chrétien ?

Apprendre à se regarder avec Ses yeux…

Cette phrase semble impossible. C’est vrai que nous ne pourrons jamais avoir exactement le regard que Dieu porte sur nous, parce qu’il est Dieu et que nous sommes justes de simples hommes. Mais avec son aide, se rapprocher de sa vision au maximum est possible…

La Bible nous dit :

 « Tous ceux […] que j’ai créés pour ma gloire […]. » – Esaïe 43.7

En d’autres termes, tu as été créé pour glorifier Dieu. Il t’a façonné à Son image et t’aime exactement tel que tu es. D’ailleurs, il connait exactement le nombre de cheveux qui sont sur ta tête. C’est pourquoi il est profondément attristé quand tu te dévalorise ou que tu qualifies tout ce que tu n’aimes pas chez toi comme des « défauts » qui devraient être gommés.

Pourquoi est-ce grave de ne pas le faire ?

  • Le début d’une descente vers le péché : il arrive que nous tombions dans le péché parce que nous traversons une crise identitaire. Nous nous laissons aller aux tentations de ce monde car nous ne savons plus qui nous sommes et quel maître nous servons. Nous voulons rentrer dans les normes, plaire, rentrer dans les cases crées par la société pour se sentir comme tout le monde et acceptés. Alors on évite de montrer qu’on est différents de peur qu’on nous stigmatise. On s’y perd et on ne sait plus trop qui on est. Sommes-nous des enfants de Dieu ? Quelque chose entre les deux… ?
  • Nous vulgarisons Dieu : l’erreur que nous faisons est malheureusement commune. Nous pensons naïvement que, parce que Dieu est « amour », nous avons le droit de pêcher indéfiniment, à condition de demander pardon. On commence par se dire que c’est « juste une fois », puis on se répète et on finit par attrister le Saint Esprit – si fort qu’on ne l’entend plus nous mettre en garde.

Pourtant dans 1 Jean 1.9, la Bible est claire sur le fait qu’il n’y a pas de péché impardonnable lorsqu’il est confessé. Seulement, une fois confessé, il faut essayer de faire de son mieux pour ne pas retomber dans ce péché.

Comment vaincre la vision biaisée que nous avons de nous-mêmes ?

  • Marcher dans la lumière : chercher la face de Dieu et fonder ton identité en Lui, c’est-à-dire chercher à lui plaire, lui ressembler et marcher chaque jour à Ses côtés et le refléter dans chacun des domaines de ta vie.
  • Tout simplement en évitant la comparaison : tu es beau/belle, intelligent tel que Dieu t’as fait. Tu as une multitudes trésors à offrir et tu n’es pas moins bien qu’une autre personne, car Dieu fait de nous des personnes uniques ! Ainsi cela ne sert à rien de te comparer.
  • Fuir le péché : alors même que tu es tenté de pécher, ne commence pas à dire que c’est l’affaire de « juste une fois ». Parce que cette fois-là pourrait bien être le début d’une suite de problèmes et de luttes. N’hésite pas à demander à Dieu sa force lorsque tu te sens affaibli.

Je t’encourage à mettre les lunettes célestes pour voir clair dans le brouillard de ce monde. Vivre une vie guidée par l’amour d’un Dieu créateur qui t’aime passionnément et qui ne désire qu’une chose : que tu puisses marcher à Ses côtés en n’ayant pas peur de faire la différence.

Tu n’as pas besoin de te fondre dans la masse pour être « conforme » à la société actuelle. Dieu te veut entièrement, comme l’être unique que tu es et il t’appelle à explorer chacune de tes particularités et des dons qui te sont propres pour lui rendre gloire, si tu décides de le laisser se manifester dans ta vie.

« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse […]. » – Psaume 139.14

Auteur : Théry K.

Théry, 24 ans, infirmière et responsable de groupe de jeunes à l'Église d'Auvelais (Belgique).