Péché mignon, ah bon ?

Quand j’étais jeune (je dis ça, mais en fait je suis toujours jeune, donc quand j’étais plus jeune !), je lisais des interviews de célébrités. Les journalistes leur demandaient leur couleur préférée, comment elles vivaient leur popularité, etc. Et une question qui revenait tout le temps c’était : « Quel est votre péché mignon ? »

LOL.

(Et je tiens à préciser que souvent, la réponse était le chocolat).

Cherchons la définition de « péché mignon », les amis ! Péché mignon = Petite faute habituelle, léger défaut auquel on ne résiste pas. J’ai même vu sur l’Internaute que le péché mignon était un péché sans gravité. Mais par contre, péché = Transgression consciente ou non de la loi divine.

Donc en gros, le péché mignon est un péché qui n’en est pas vraiment un, c’est cela ? C’est une faute mais en fait pas vraiment puisqu’on ne peut pas y résister, hein ? Bah oui, c’est vrai que c’est totalement impossible de se retenir d’aller chiper de la nourriture dans le placard pendant la nuit !

La vérité, c’est que le péché est un péché. Voler c’est voler. Je te l’accorde, voler la Joconde aura plus de conséquences que voler un paquet de bonbons dans la cuisine. Mais les deux sont une faute. Et les deux actes auront des répercussions.

On est tous différents, c’est clair. Et on a tous des faiblesses. Moi par exemple, j’ai tendance à me laisser submerger par l’orgueil tandis que certains de mes amis se dénigrent beaucoup trop, offensant ainsi leur Créateur. Ce sont des problèmes. Et les cacher derrière l’étiquette : « péché mignon » ne les rend pas moins importants. Au contraire, cela a même tendance à les aggraver, car on les minimise au lieu de les gérer. Ils empirent alors discrètement mais sûrement et finissent par nous exploser à la figure.

« Celui qui cache ses transgressions ne réussira pas, mais on aura compassion de celui qui les reconnaît et les abandonne » – Proverbes 28.13

Tu n’es pas parfait, accepte-le. Mais par contre, ce qu’il ne faut pas accepter, c’est le péché, même s’il te semble petit. C’est ça être chrétien : se battre pour ressembler toujours plus à Jésus.
D’ailleurs, en parlant de Jésus, tu connais l’histoire de sa tentation dans le désert ? (Matthieu 4.1-11). Il avait jeûné pendant 40 jours et 40 nuits dans le désert (donc il avait faim), lorsque le diable vint le tenter. Et tu sais quelle est la première chose que Satan a demandé à Jésus ? Regarde le verset 3 : « Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains ». Est-ce que tu vois où je veux en venir ? Jésus avait faim. Alors le diable le tenta au niveau de la nourriture. Oui mon ami, le diable est malin et il viendra appuyer sur ce qui est déjà fragile en toi.

« Soyez sobres, restez vigilants : votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer » – 1 Pierre 5.8

Tu te rappelles quand on était petit ? On pensait que si on se cachait le visage dans les mains et qu’on ne voyait personne, personne ne pouvait nous voir non plus. Maintenant on a grandi, mais on pense que cacher notre péché le fera disparaître. On pense que si on cache notre péché, personne ne le verra. FAUX ! « L’Éternel regarde au cœur » (1 Samuel 16.7). Et le diable aussi te voit.
Pas besoin d’être fort ou courageux ; sois juste humble et confesse ton péché à Dieu.

Le péché, c’est mal et c’est grave. Mais pas au point que Dieu ne puisse pas te pardonner !

Auteur : Elykia G.

Elykia, 16 ans, est une lycéenne ordinaire qui a une passion pour la couleur bleu et le fait de rire. Entre cours et cours elle chante, écrit et aime aimer les autres - car c'est parce que Dieu nous a tant aimés qu'il a envoyé Jésus pour nous sauver.