Personne d’autre n’est comme toi

« Tu es unique, une créature merveilleuse, et personne d’autre n’est comme toi ».

Tu as déjà entendu ce type de phrase dans ton église ou à un rassemblement chrétien ? L’objectif est souvent de nous encourager à ne pas négliger notre « identité en Christ » en tant qu’« héritiers et héritières du royaume de Dieu ».

Pourtant, cette façon de mettre en avant notre individualité n’est pas un discours spécifique à nos assemblées. D’une certaine façon, la société d’aujourd’hui affirme la même chose. Elle semble nous dire que nous ne sommes pas n’importe qui.

Tu es unique, mais tu es comme tout le monde ?

C’est la vérité, tu es unique. Personne d’autre n’a le même ADN que toi. Aucun autre être humain ne vivra de façon identique les mêmes expériences que toi. De plus, considérer l’individu comme un être à part entière vise aussi à garantir ses droits et libertés. Très bien.

Pourtant, le monde dans lequel nous vivons est plein de paradoxes. Il nous dit que chaque être humain est unique et doit apprendre à avoir confiance en lui-même. Mais en même temps, chaque individu doit savoir se conformer à la masse pour être bien vu et accepté.

Démarque-toi par ton style vestimentaire, mais sois conforme à la mode. Sois naturelle, mais évite de sortir sans maquillage. Dis ce que tu penses, mais ne parle surtout pas de Dieu (notre société est laïque, voyons !). Tu vois le truc ?

Tu n’as pas l’impression que cette société nous ment ? Un peu comme si elle affirmait valoriser notre individualité pour notre bien, alors qu’en réalité, elle nous pousse à rester centré sur nous-mêmes. Un peu comme ce qu’annonce Paul à Timothée :

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux. » – 2 Timothée 3.1-2

Tu es comme tout le monde, mais tu es unique

Tu te dis peut-être que j’exagère. Mais je ne pense pas que « aime ton prochain comme toi-même » signifie « aime-toi plus que les autres pour aimer ». Non, la Bible nous présente une autre conception de l’humanité. Celle qui nous dit que le péché d’un homme a suffit à tous nous condamner.

Contrairement à la société, elle ne nous ment pas. Même si la vérité est difficile à accepter, elle nous apprend que nous sommes tous pareils. Tous dans le même bateau. Bref, pas un pour rattraper l’autre. Enfin… si, il y en a un qui a tout changé.

Jésus nous a fait connaître le Père. Un peu comme un entonnoir, qui commence avec la vision d’une masse de pécheurs et qui se referme petit à petit sur Jésus. Il est Dieu fait homme, prêt à se rapprocher de sa créature.

Personne d’autre n’est comme Jésus

« Tu es sans rival
Tu es sans égal
Dieu Tu triomphes à tout jamais
À Toi soit le règne
À Toi soit la gloire
Ton Nom surpasse tout autre nom »

Ce chant parle de Jésus-Christ crucifié et ressuscité. Celui qui nous a tous délivrés de la condamnation éternelle. Le Salut nous est offert. Est-ce que tu comprends ? Ce Salut t’es proposé à toi personnellement, en tant que personne à part entière.

Alors oui, tu es unique aux yeux de Dieu. La Bible nous dit qu’il t’a choisi dès le sein de ta mère et qu’il connaît même le nombre de cheveux que tu as sur ta tête.

À présent, j’aimerais reprendre là où j’ai commencé. Sache que tu es une créature merveilleuse, tu es unique et personne d’autre n’est comme toi. Pourquoi ? Parce que nul n’est comme Celui qui t’a racheté.

__
Un excellent article sur le même thème, publié sur le site Toutpoursagloire : https://toutpoursagloire.com/chers-ministeres-feminins-arretez-de-me-dire-suis-fabuleuse/

Noémie G
Auteur : Noémie G

23 ans, disciple de Jésus, étudiante en droit, membre à Agape Campus Paris. Mais aussi : émerveillée par l'action de Dieu dans nos relations humaines !

Voir tous ses articles →