Comment savoir si je suis vraiment chrétien

Cette question est importante. Comme l’a écrit J. C. Ryle, une des plus grandes erreurs de l’Église c’est de ne jamais avoir assez rassuré les chrétiens de leur salut (et du fait qu’ils ne le perdront jamais) et en même temps de ne pas avoir dit assez honnêtement aux non-chrétiens qu’ils allaient en enfer (même s’ils croient le contraire).

La définition d’un chrétien selon la Bible

Alors comment savoir si tu es chrétien ? Pour faire simple, la Bible dit que si tu reconnais que tu es pécheur, et qu’au lieu de chercher à mériter le pardon de Dieu par tes propres efforts (car c’est impossible) tu crois à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ pour être pardonné, alors Dieu te pardonne gratuitement. Pas besoin de répéter une prière (mais rien de t’empêche de le faire) après un ami ou un prédicateur par exemple. Pas besoin de compléter avec des bonnes actions. Croire suffit.

Mais si la Bible dit que Dieu sauve les hommes de leur condamnation (la mort) gratuitement uniquement sur la base de leur foi, elle ne dit jamais que cette foi est seule. Cette foi produit des « fruits » comme un bon arbre et finit, tôt ou tard et tout naturellement, par donner de bons fruits. C’est avec ces fruits, ces caractéristiques, que l’on peut reconnaître si quelqu’un est chrétien ou non.

Une erreur récente

Une erreur répandue est de croire que pour que quelqu’un soit chrétien, il faut forcément qu’il y ait un « avant » et un « après » conversion, qu’il passe par un changement radical, « visible de ouf » (jamais mentionné dans la Bible). C’est bien sûr le cas de ceux qui viennent d’une famille non-chrétienne. Mais certains, par la grâce de Dieu, ont grandi dans une famille chrétienne, ont toujours sincèrement cru en Christ et portent des bons fruits (ex : Timothée dans la Bible, 2 Timothée 3.15). Si c’est ton cas, n’attends pas le changement incroyable qui n’arrivera jamais et ne doute plus.

Comment nous mesurer avec ça ?

Faut-il s’inquiéter si l’on a pas toutes ces caractéristiques ou si l’on sent des fois qu’on les a moins ? Non. La Bible affirme que le chrétien continue à faire du mal pendant toute sa vie sur terre. C’est donc impossible de tout le temps avoir ces caractéristiques au maximum. Tout chrétien passera forcément par des moments de tristesse, de gros échecs face à la tentation, ou de doute où il ne se sent pas digne de s’approcher de Dieu.

Ce qu’il faudrait, c’est pouvoir affirmer sincèrement et honnêtement que l’on a ces caractéristiques ou qu’on aspire vraiment à les avoir. Il faudrait pouvoir dire que, globalement, on a ces caractéristiques.

Les caractéristiques du chrétien

Sans tarder, les voici. Je remercie Andrew Davis et Herman Witsius (même s’il est mort il y a déjà 300 ans) de qui je me suis inspiré pour la suite.

  1. La foi en Dieu et en Christ (2 Thessaloniciens 2.13)
  2. Une haine du péché et une envie de le fuir (2 Timothée 2.19)
  3. Une envie sincère et durable de grandir dans la sainteté (Ephésiens 1.4, 2.Thessaloniciens. 2.13)
  4. Un amour pour Dieu (Romains 8.28)
  5. Un amour pour les hommes (1 Jean 4.7-20)
  6. Une obéissance aux commandements de Dieu (Ezéchiel 36.27)
  7. Une faim et une soif de la justice (Matthieu 5.6)
  8. Des progrès dans la sainteté – résister face à des tentations (2 Thessaloniciens 1.3)
  9. Persévérer sur le long terme – rester chrétien même dans les moments difficiles (1 Corinthiens 1.8, Philippiens 1.6)
  10. Un désir pour la parole de Dieu (Psaumes 119)
  11. Une vie de prière – l’envie et le plaisir de prier
  12. Une vie chrétienne publique qui n’est pas cachée mais qui est assumée et confessée (Romains 10.9-10)

La sanctification : petit à petit

La croissance dans la sainteté est un processus qui prend du temps. Ça dure pendant toute notre vie ! Au fur et à mesure, tu seras obligé de voir des progrès dans ta vie. Mais souvent, le changement prend du temps. Et Dieu n’agit pas de la même façon chez chaque chrétien. Par exemple, il est rare qu’une personne arrête la pornographie du jour au lendemain. Ça se fait sur un processus, en changeant durablement nos habitudes.

Par contre, si tu n’as absolument aucune de ces caractéristiques, il faut te remettre en question et vraiment croire en Jésus. Et alors tu porteras naturellement ces fruits.

Si tu doutes encore de ton salut et que tu luttes dans ce domaine, sache que ton salut ne dépend pas de ton assurance. Il dépend seulement de l’œuvre de Christ à la croix. Les brebis de Jésus-Christ ne périront jamais.

Deux conseils

Voici mes deux meilleurs conseils pour toi. Le premier, c’est prier notre Seigneur de te donner l’assurance du salut, parce que c’est un cadeau que nous ne méritons pas mais qu’il peut nous donner par amour. Je t’invite aussi à lire en entier 1 Jean. Ça te servira énormément, puisque c’est une lettre que l’apôtre Jean a écrite exprès pour réconforter et consoler des chrétiens qui doutaient de leur salut. Pourquoi ne pas lire aussi Romains 8 en entier ?

Laurent Dv
Auteur : Laurent Dv

19 ans, rébellutionaire et étudiant en prépa intégrée à Clermont-Ferrand

Voir tous ses articles →