William Borden, rébellutionnaire du 19e siècle

William Borden est né le 1er novembre 1887, d’une famille aisée de Chicago. Élevé dans une famille chrétienne, ses convictions grandissent avec les années. Dès son adolescence, il se décide à suivre Dieu dans le ministère. Il termine le lycée à seize ans, après un parcours exemplaire. Ses parents le récompensent en lui offrant un voyage autour du monde. Au cours de ce périple, il ressent un appel pour devenir missionnaire. Son compagnon de voyage dit déjà à son sujet : « Peu importe la longueur des journées, il finit toujours par la lecture de la Bible. » Une pratique qu’il a continuée toute sa vie1. Il garde aussi précieusement ce poème envoyé par sa mère :

Comme je suis, jeune, fort et libre
Pour être le meilleur possible
Pour la vérité, la justice, et pour toi,
Seigneur de ma vie, je viens.

Après son voyage, il part à l’université de Yale pour ses études. En leader né, il accumule les responsabilités. Lors de sa deuxième année d’études, il assiste à une conférence missionnaire du mouvement des étudiants volontaires. Quatre mille délégués sont présents. Des présentations sont faites et l’une en particulier saisit le cœur de Borden : la population non atteinte des musulmans de Chine. Cette même année, il voit un camarade de classe mourir subitement, puis son propre père quelque temps plus tard. La nécessité de vivre entièrement pour Christ devient de plus en plus une réalité. Il écrit dans son carnet :

Dis ‘non’ à mon ego, ‘oui’ à Jésus à chaque opportunité […] dans le cœur de chaque homme il y a un trône et une croix. Si Christ est sur le trône, l’ego est sur la croix ; et si l’ego, même un peu, est sur le trône, Jésus est sur la croix dans le cœur de cet homme.

Peu après, il utilise une partie de sa fortune pour financer un ministère auprès des buveurs et des sans-abris autour de son école. En 1909, il entame sa maîtrise de théologie. Homme de prière à l’enthousiasme contagieux, il a un impact autant sur les élèves que sur les professeurs. Mûr avant son âge, fidèle et digne de confiance, sa présence ne laisse personne indifférent. Marqué par les paroles de Moody : « Le monde attend encore de voir ce que Dieu peut accomplir avec un homme pleinement consacré », il veut être un tel homme. Conscient que le travail à l’étranger sera plus difficile que dans son pays, Borden prend des mesures concrètes pour partager l’Évangile autour de lui, malgré sa charge de travail et d’études, et il a la joie d’amener de nombreuses personnes à Christ.

Il part en Égypte à l’âge de 24 ans pour apprendre l’arabe, dans le but de se rendre en Chine. Il laisse derrière lui une fortune colossale, plus d’un million de dollars, qu’il donnera à la mission et à l’Église. Mais Le Caire est sa dernière destination. Atteint de méningite cérébro-spinale, il meurt le 9 avril 1913. Dans sa Bible, trois écrits sont trouvés qui retracent son parcours : sans réserve, sans retraite, sans regret.

À la nouvelle de son décès, le bulletin de sa faculté de théologie déclare : « Aucun jeune homme de son âge n’a donné autant au service de Dieu et à l’humanité. » Cette passion pour Dieu se retrouve dans un de ses livres préférés, où une phrase est soulignée : « La condition humaine suprême de plénitude de l’Esprit est une vie complètement soumise à Dieu pour faire sa volonté. »

Il vécut 25 ans, et eut l’impact de plusieurs vies. Avec un engagement et un zèle sans fatigue, son témoignage continue de se faire entendre. Sans réserve, sans retraire, sans regret. Il incarna parfaitement la vision de sa génération.

Quelle sera notre vision et quels Borden de notre génération la porteront ? Que Dieu suscite des hommes et des femmes résolus à son service !


Extrait du nouveau livre de Philippe Viguier, Résolu, Éditions Clé, 2017, p.189-190. Publié avec autorisation de l’auteur et de l’éditeur.

  1. Howard Taylor, Borden of Yale. 1988, Minneapolis: Bethany House Publishers, (Loc 165, version Kindle).
Auteur : Philippe Viguier

Philippe Vi­guier est pasteur de l’Eglise Protestante Evangélique de Villeurbanne-Cusset et administrateur du site Hymnes 21. Il est titulaire d’un Master en théologie, marié et père de deux enfants.