Ce que dit la Bible sur la technologie

Je pense que tu le sais : actuellement, nous vivons à « l’époque de la technologie ». C’est bien le cas avec les gratte-ciels, les mégalopoles, les prothèses, les OGM, les ordis et les smartphones. On parle aussi beaucoup de l’IA (Intelligence artificielle).

Je n’entrerai pas ici dans le débat sur la définition de la technologie (et de la technique). Je prendrai la technologie dans le sens que la majorité des gens lui donne :

« les connaissances permettant de fabriquer des objets et de modifier l’environnement, dans le but de satisfaire les besoins humains. » – Lesdéfinitions.fr

La technologie fait partie de la mission que Dieu donne à l’Homme

Relisons ensemble Genèse 1.28 où Dieu parle à tous les hommes : « Dieu les bénit et leur dit: Reproduisez-vous, devenez nombreux, remplissez la terre et soumettez-la! Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se déplace sur la terre! ».

On pourrait résumer tout cela en une mission : tirer profit de la terre et l’exploiter pour contribuer à son développement jusqu’à un état mature, ce qui rappelle pas mal la technologie. La Bible nous fournit des exemples. Caïn était agriculteur, son frère Abel était berger. Noé plantait des raisins. On trouve parmi les descendants de Caïn des musiciens et des forgerons. On n’est pas encore aux Iphone et aux Galaxy S8, mais l’idée est déjà là…

Une fois sa mission achevée, Dieu en personne viendrait habiter pour toujours dans la ville construite par les hommes. Il amènerait la création (y compris l’homme) à un niveau de gloire supérieur. Même avant la chute, l’homme pouvait progresser pour atteindre un état meilleur et parfait. Il s’agit d’un état dans lequel il n’aurait plus aucun risque de mort ou de commettre des fautes. Du niveau 1, il pouvait passer au niveau 2 (comme les Pokemon).

La technologie peut être utilisée contre Dieu

Un exemple est la construction de la tour de Babel. Le texte ne nous donne pas énormément de détails. Mais nous apprenons que les hommes cherchaient, à travers ce projet, à devenir l’égal de Dieu. Ils désiraient donc le défier ou même le détrôner.

Dieu peut utiliser la technologie pour bénir les hommes

Dieu a délivré Noé et sa famille du déluge en les faisant entrer dans l’arche. Cette arche, c’est Noé lui-même (peut-être avec ses fils) qui l’a construite. Dieu peut donc utiliser des produits issus de la technologie pour sauver son peuple.

De plus, Dieu dans sa grâce, permet aux hommes de maîtriser la nature et de profiter de ses capacités utiles. Par exemple, il permet aux hommes de cultiver le sol en envoyant le soleil et la pluie.

La technologie sans Dieu est un échec

Malheureusement, toute société sans Dieu (ex : Sodome et Gomorrhe, Babylone) tend vers le mauvais exemple de Babel. En effet, à cause du mal qui est en lui, l’homme est incapable depuis la chute (le péché d’Adam) d’accomplir sa mission.

Mais il refuse de le reconnaître et exploite désormais la terre pour se révolter contre Dieu au lieu de le faire pour sa gloire. Il s’efforce quand même à vaincre la mort et la souffrance, et à atteindre l’état glorieux par ses propres moyens. Tout ce qu’il arrive à faire, c’est attirer sur lui le juste jugement de Dieu et détruire la nature. Je t’invite à lire Apocalypse 18, c’est vraiment très utile.

La technologie prendra tout son sens avec Dieu dans le paradis

Heureusement, Dieu n’a pas abandonné l’humanité à son triste sort. En effet, il est devenu homme dans la personne de Jésus-Christ tout en restant Dieu pour subir sur la croix, la peine (la mort) de ceux qui se confient en lui. Il leur transfère sa justice. Par conséquent, Dieu les considère comme justes même si en eux-mêmes, ils sont coupables. De plus, il leur a obtenu la récompense finale.

Il leur permet de vivre après leur mort dans la Nouvelle Jérusalem, une ville en parfaite harmonie avec la nature (Apocalypse 22, Ezéchiel 36.35). Cette ville, c’est la création à la fois purifiée des dégâts causés par le péché et transformée pour atteindre un état glorieux, meilleur que son état avant la chute. Dieu habitera toute cette nouvelle création, jusqu’au moindre recoin. Cette ville, on n’y entre et on n’y habite pas par nos propres efforts. On y rentre gratuitement sans « payer la douane » quand on croit à la mort et à la résurrection de Jésus pour notre salut.

Cette ville, c’est aussi l’harmonie parfaite entre ville et nature, milieu urbain et milieu rural, que l’homme a tant de mal à concilier sans causer de dégâts.

Laurent Dv
Auteur : Laurent Dv

19 ans, rébellutionaire et étudiant en prépa intégrée à Clermont-Ferrand

Voir tous ses articles →