Le livre du mois – « Prendre la Bible au mot ? » de Paul Wells

En tant que chrétiens, ce n’est pas toujours évident d’expliquer aux autres pourquoi nous croyons que la Bible dit vrai. D’ailleurs, certains d’entre nous doutent qu’elle le soit entièrement.

Si c’est ton cas, j’ai un livre à te conseiller. Il s’agit de Prendre la Bible au mot ? de Paul Wells, professeur de théologie systématique, doyen à la Faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence et actuellement éditeur de la revue internationale Unio cum Christo.

Bon, même si son livre est costaud (368 pages), il vaut vraiment le coup de s’accrocher ! Je t’explique pourquoi :

#1 – Parce qu’il parle d’un livre pas comme les autres

L’auteur commence par nous expliquer comment la Bible est conçue en tant que livre. Il retrace son parcours à travers les siècles.

D’abord transmise oralement, elle devient un best-seller dès le 15ème siècle. Son impact dans la société est tel qu’elle se démarque par les appellations « La Sainte Bible » ou « Le Saint Livre ».

Mais au fil du temps, la technologie va prendre le pas sur l’écrit. Ce phénomène sociétal n’épargne pas la Bible. Pour Paul Wells, la place d’honneur qu’on lui accordait autrefois semble être remise en question. Il se pose alors les questions suivantes :

 « Pourquoi Dieu a-t-il pris la peine de donner à un livre la première place, si les livres ont eux-mêmes une durée de vie si limitée ? A-t-il choisi une façon de communiquer qui ne résiste pas aux changements et aux évolutions de la société ? Et si oui, cela ne conduit-il pas à douter de sa sagesse ? »

C’est ainsi que Wells nous aide à comprendre pourquoi la naissance de la Bible n’est pas due au hasard, mais relève bien du plan divin. Il va mettre en avant ses particularités, en démontrant que ce n’est pas un livre comme les autres, qu’elle est une parole vivante.

#2 – Parce que Prendre la Bible au mot nous démontre que Dieu s’adresse personnellement à nous

L’auteur continue sa réflexion en tentant de montrer comment Dieu nous parle personnellement de Jésus dans la Bible. Oui, puisqu’il est le personnage central du Livre. Pour nous, chrétiens, il représente la véritable humanité, l’exemple à suivre pour les hommes de tout siècle.

Ainsi, Paul Wells considère que la Parole de Dieu « nous aide à nous voir nous-mêmes, ainsi que les choses qui nous entourent, avec le regard de Dieu. Sans sa Parole, nous sommes perdus dans un bourbier d’incertitudes, et nous ne serions jamais capable de le connaître ou, même, de le prier de façon authentique ». Il ajoute que « Jésus-Christ est le seul pont entre Dieu et sa création, le seul chemin qui mène à Dieu ». Nous comprenons cette révélation par le témoignage intérieur de l’Esprit qui nous donne la conviction que la Bible est la vérité.

J’apprécie particulièrement ce passage de Prendre la Bible au mot :

« Le chrétien qui sait que le témoignage intérieur de l’Esprit s’appuie sur l’Écriture jouit de trois privilèges : celui d’avoir Dieu comme Père, celui de savoir avec certitude que ses prières sont entendues et que Dieu y répond et celui d’avoir l’assurance que rien ne peut le séparer de l’amour de Dieu en Christ »

#3 – Parce que c’est un moyen d’affermir notre foi en la vérité

Bien évidemment, pour appuyer ses affirmations, l’auteur procède à un vrai travail d’apologétique. Il s’appuie sur la Bible elle-même. En effet, celle-ci se suffit. Il explique ce qui lui donne autorité et nous fait l’accepter comme la « vraie » vérité.

Prendre la Bible au mot ne dois pas être vu comme un « livre de théologie ennuyeux » qu’on pose sur une étagère sans jamais l’ouvrir. C’est plutôt d’un moyen d’affermir notre foi en la Parole !

L’objectif n’est pas non plus de frimer avec les connaissances que ce livre peut nous apporter. Le but est d’aimer d’avantage Dieu, sa Parole et d’être encouragé à la partager autour de nous !

#4 – Parce que Prendre la Bible au mot est un livre riche

En fin de compte, Paul Wells ne s’adresse pas seulement aux chrétiens. Il brise les préjugés et idées préconçues que nous pouvons avoir au sujet de la Bible. En ce sens, Prendre la Bible au mot se veut être un livre qui affronte les questions difficiles.

Il est donc adapté à des non-chrétiens curieux d’en apprendre plus sur les Écritures. C’est donc un livre riche qui aborde avec pédagogie des notions importantes de la foi judéo-chrétienne, comme la formation du canon biblique.

Petit plus, Prendre la Bible au mot est un bon livre à lire pour les 500 ans de la Réforme protestante !

__

Tu peux te procurer ce livre ici, ou à  La Maison de la Bible la plus proche de chez toi !

Auteur : Noémie G

22 ans, membre d'Agape Campus, étudiante en droit et disciple de Jésus !

Voir tous ses articles →