La Planète des Singes : l’Homme et sa vision de lui-même

Tu as sûrement dû en entendre parler, et peut-être même que tu es allé le voir. La Planète des Singes – Suprématie est sorti il n’y a pas si longtemps. Je suis allé le voir et une chose m’a interpellée.

Je ne reviendrais pas sur l’ensemble du film (bien qu’il y aurait plein de choses intéressantes à dire !). Je vais seulement m’intéresser à une scène en particulier : lorsque le commandant discute avec César (le singe). Cette scène est capitale pour comprendre un peu mieux qui est ce commandant et quelle est sa vision du monde. Et c’est ce qui nous intéresse ici.

Pour te résumer la scène : le commandant explique que le virus qui a touché les singes et les a rendu plus intelligents a muté et a donné l’effet inverse chez les Hommes. Il explique que son propre enfant en a été victime et qu’il a décidé de le tuer. Pourquoi une telle violence ? Car pour lui, l’être humain perdait ce qui faisait de lui un Homme. Il perdait la faculté de parler et devenait moins intelligent. C’était pour lui une régression et il fallait alors arrêter cela en tuant tous ceux qui sont contaminés.

Qu’est-ce qui définit l’Homme ?

On voit là que pour cet homme, l’être humain n’est défini que par ses capacités physiques et mentales. Mais d’après la Bible, l’Homme n’est pas défini par ce qu’il peut réaliser. Ce n’est ni le langage ni la réflexion, ni aucune autre aptitude qui rend une personne digne d’être appelée humain.

L’Homme est un être créé à l’image de Dieu (Genèse 1.27) et c’est pour cette raison qu’il mérite d’être aimé et respecté (Marc 12.30-31 ; Genèse 9.6).

Le film nous fait éprouver de la colère et du dégoût envers les personnages prêts à tuer de sang froid leurs compatriotes et les membres de leur famille qui perdent certaines capacités à cause du virus.

Mais est-ce si éloigné de ce que l’on peut voir dans le monde ?

Quand certains décident de ne pas permettre à des enfants atteints du syndrome de Down (trisomie 21) de naître à cause de leurs handicap, n’est-ce pas tout aussi grave ?

Effectivement, si l’être humain n’est que le résultat d’une évolution sans aucune action de Dieu1, alors qu’est-ce qui lui donnerait une dignité particulière ? Des animaux plus évolués seraient-ils plus « dignes » de vivre que certains individus ?

Pour Dieu, peu importe si un enfant naît avec un handicap. Peu importe que ce soit un adulte, un bébé, un enfant ou un fœtus. Peu importe ses capacités physiques et/ou mentales : c’est un être créé à l’image de Dieu. Il est donc digne d’être considéré et traité en tant que tel.

  1. Bien que je ne croie pas à la théorie de l’évolution, mon but ici n’est pas de débattre de sa validité. Je veux simplement te faire remarquer que c’est parce que l’Homme est créé à l’image de Dieu qu’il est digne d’être aimé et respecté.
Timothée
Auteur : Timothée

21 ans, rébellutionnaire, sauvé par grâce. Etudiant.

Voir tous ses articles →