Cher adolescent, l’Eglise a besoin d’entendre ta voix.

Cher étudiant,

Je ne sais pas combien de fois tu as entendu cela, mais saches que ta valeur est infinie : tu es un être humain créé à l’image d’un Dieu qui est prêt à tout pour restaurer sa relation avec toi.

Ça en valait la peine que l’on meurt pour toi, tu es aimé jusqu’au plus profond de ton être avec tous tes défauts, tu fais partie de la famille de Dieu par Jésus-Christ. Tu fais partie de ma famille – mon frère, ma sœur.

Tu as une identité, une espérance et un rôle à jouer dans cette famille de Dieu et tu y es en sécurité. Tu appartiens à la famille de Dieu. Par conséquent, nous avons besoin de toi.

Tu as été créé pour refléter l’image de Dieu d’une façon unique – personne ne peut le refléter comme toi.
Cela signifie que tu peux nous offrir, à nous ta famille en Christ, des choses que personne ne peut nous offrir. Personne d’autre ne vit ton histoire, nous avons besoin d’entendre ton histoire.
Nous voulons savoir ce qui t’intrigue, quelles sont les questions que tu te poses sur Dieu, sur le but et le sens de la vie et sur la notion d’identité.
Nous voulons savoir ce qui te passionne, ce que tu détestes, ce avec quoi tu luttes, ainsi que tes rêves.
Nous avons besoin que tu nous dises quand, en tant qu’Église, nous n’aimons pas nos prochains comme il se doit, et quand nous ne nous t’aimons pas de la bonne façon. Nous avons aussi besoin d’entendre comment tu perçois et comprends la foi. Nous avons besoin de ton point de vue, de tes doutes, de tes blagues, de tes peurs, de tes idées, et par dessus tout, nous avons besoin de ta présence. Si tu n’as pas de réponse aux grandes questions que nous avons (je suis connue pour poser ces fameuses questions) ne t’inquiète pas, nous souhaitons toujours que tu sois présent.

Nous voulons apprendre de ton adoration, de ta manière de voir l’Église, le monde et Jésus. Nous voulons savoir ce que tu ressens au moment de traverser les couloirs de ton école et d’entendre tous les messages que tu reçois de la part d’amis ou de réseaux sociaux.
Nous voulons savoir ce que tu trouves réjouissant dans le fait de suivre un Dieu qui a vaincu la MORT.
Et nous voulons que tu nous dises pourquoi et en quoi il est parfois difficile d’assister à un culte d’Église. Nous avons désespérément besoin de ta curiosité.
Nous avons aussi besoin que tu nous pardonnes, nous, tes grands frères et grandes sœurs d’Église pour toutes les fois où nous avons manqué de prendre en considération ta personne, manqué de reconnaître à quel point ta voix est importante et de t’inviter à devenir notre ami. Nous avons besoin que tu nous pardonnes quand nous nous laissons envahir par notre peur de te paraître bizarre et notre peur de ne pas savoir comment te parler.

Nous avons besoin que tu nous pardonnes quand nous ne t’aimons pas, ne t’honorons pas et ne t’écoutons pas comme il se doit.
Vas-tu nous pardonner ? Vas-tu nous laisser apprendre de toi ? Vas-tu nous donner l’opportunité de t’écouter et de laisser ta voix impacter l’Église ? Vas-tu nous aider à faire de l’Église un lieu accueillant pour les étudiants qui sont dans la même situation que toi ? Pour les plus jeunes qui peuvent parfois se perdre au milieu de tous ces adultes ?
Pour les plus âgés qui seraient ravis de faire partie des tiens ?

Tu es beaucoup plus important que tu ne le penses, et tu es beaucoup plus aimé que tu ne pourrais l’imaginer.
Vas-tu nous accorder le privilège de nous dire qui tu es, quelles sont tes pensées et qui est Jésus pour toi ?

Amicalement,
Liz


Article traduit de l’anglais avec autorisation. Merci à Attalia pour la traduction !
Auteur : Liz Edrington