7 conseils pour les rébelutionnaires qui procrastinent

Les chrétiens sont appelés à refléter les aspects de la personne de Dieu.

Dans Jean 5.17 Jésus dit : « Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis. » On peut voir ici que la productivité est une chose inhérente à la personne de Dieu.

En plus de tous les commandements que nous recevons dans la Bible et les exhortations à bien utiliser notre temps, le fait que notre Dieu soit productif et travailleur devrait nous motiver à être productifs et à considérer le travail comme une opportunité pour rendre témoignage de qui il est.

Malheureusement, nous avons tous du mal à accomplir des choses. Moi, par exemple, je suis un expert de la procrastination. Parfois je ne suis simplement pas motivé. D’autres fois je suis submergé par le travail. Et des fois je ne sais même pas quel est mon problème.

Mais au fur et à mesure, j’ai trouvé des techniques pour combattre cet obstacle dangereux. Vous trouverez ci-dessous sept conseils que je mets en pratique pour rester productif.

#1 – Garder les choses en ordre

En général, quand ma chambre est propre, rangée et apaisante, je suis beaucoup plus productif. Réduire les distractions au minimum peut aider à rester concentré sur ton projet ou devoir du moment. Sans mentionner le fait que si tu vis chez tes parents, ils seront sûrement très contents si tu gardes ta chambre propre.

#2 – Simplifier

Je suis musicienne et j’ai du mal à m’entraîner aussi souvent que je devrais. J’ai remarqué que si je garde mes partitions sur le pupitre et mon alto hors de son étui, j’ai moins l’impression d’avoir une tâche colossale à accomplir pour jouer. Simplifier les étapes permet de réduire la quantité de motivation et de volonté dont on va avoir besoin pour effectuer une tâche.

#3 – Prendre des notes

Est-ce qu’il t’arrive d’avoir des idées ou des choses à faire alors que tu es déjà occupé à autre chose ? Garde un carnet ou des post-its avec toi pour y écrire ces choses afin d’y revenir plus tard. Déverse tes pensées sur le papier pour pouvoir te concentrer sur ce que tu fais en ce moment au lieu d’essayer de jongler entre plusieurs choses en même temps.

#4 – Prendre un bol d’air frais

Sortir prendre l’air peut te permettre de te rafraîchir les idées et de retrouver de l’énergie. Si tu es submergé ou frustré, sors et respire l’air frais. Regarde le monde vaste et magnifique que Dieu a crée (ou si le paysage actuel n’est pas si beau, lève juste les yeux vers le ciel).

Passe du temps à méditer sur l’infinie grandeur du Dieu qui peut dire : « Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. » Pense au fait que ce Dieu gigantesque se plait de voir ton travail quand tu le fais pour sa gloire.

Puis retourne à la tâche que tu dois faire.

#5 – Planifier le trajet vers ton objectif

Commence par identifier ton but. Puis, planifie les étapes par lesquelles tu vas devoir  passer pour l’atteindre. Fais le point sur où tu en es actuellement, ce que tu as encore à faire, et demandes-toi comment ce que tu fais en ce moment t’aide à te rapprocher de cet objectif.

Si tu peux garder en tête la raison pour laquelle tu fais les choses, elles paraîtront beaucoup plus faciles. Tu pourrais même faire une liste – cocher sur la liste ce que tu as fais peut t’aider à ressentir la satisfaction de te rapprocher de ton objectif.

#6 – Rendre la tâche agréable

En ce moment les mathématiques sont mes pires ennemis, et ce n’est pas une relation « je t’aime, moi non plus » comme celle de Perry l’ornithorynque et du Dr Heinz Doofenshmirtz dans le dessin animé Phineas et Ferb. Je n’ai absolument aucun amour pour les mathématiques, je les déteste. Il y a seulement une chose qui me permet de finir mes équations et graphiques : écouter de la musique en même temps.

Comment pourrais-tu rendre une tâche que tu détestes moins affreuse ?

#7 – Tirer parti de ta motivation

Parfois, ma motivation est en pointillés. J’essaye de profiter au maximum des moments où je suis pleine de bonne volonté. C’est plus facile pour moi qui fais l’école à la maison mais par exemple si je suis en train de faire des devoirs d’école et que soudainement j’ai envie de jouer de l’alto ou du piano, j’arrête ce que je fais et je joue de la musique.

Idéalement avoir un emploi du temps et s’y tenir est la meilleure façon d’être productif et de bien utiliser son temps, mais on sait tous que parfois on n’est pas du tout motivé.

Par contre, il faut faire attention à toujours faire les choses essentielles. Si un jour je fais beaucoup de musique mais ne finis pas mes devoirs d’école, alors je ne pourrais plus faire de pauses pour la musique.

Certaines personnes ont besoin de structurer leur journée avec un emploi du temps – les employeurs et les professeurs vont parfois t’en imposer un. D’autres personnes fonctionnent mieux avec un emploi du temps plus flexible. Il est donc important d’essayer de tirer parti de sa motivation comme on peut.

 

Pour toutes les personnes comme moi sujettes à la procrastination, Jacques 4.17 est très convainquant :

« Si donc quelqu’un sait faire ce qui est bien et ne le fait pas, il commet un péché. »

Accomplir des choses peut être difficile, mais ça ne doit pas être une excuse pour passer notre temps à ne rien faire. Le fait que ce soit difficile devrait être pour nous une opportunité de s’appuyer sur la puissance de Dieu et de travailler dur pour sa gloire. Utilisons les ressources et le temps que Dieu nous donne pour glorifier son nom.


Article traduit avec autorisation. Merci à Séphora pour la traduction !

Auteur : Olivia White