Une vie transformée #14 : Laurent

On continue de vous partager chaque mois le témoignage d’un(e) jeune dont la vie a été transformée par Jésus. Ce mois-ci, on est heureux de pouvoir partager le témoignage d’un membre de l’équipe que vous connaissez bien : Laurent. Laurent, c’est à toi !

Salut ! Je m’appelle Laurent. J’ai 19 ans au moment où j’écris et je connais le Seigneur Jésus-Christ depuis environ 7 ans. Voici comment je suis devenu un disciple de Jésus.

Avant ma conversion

Je suis né dans une famille non-chrétienne et j’ai passé une grande partie de mon enfance en Moselle, dans un village paumé. Comme la plupart des lieux éloignés des grandes villes, il n’y avait pas d’Églises évangéliques dans les environs. Donc ma famille n’a jamais eu l’occasion d’entendre l’Évangile durant cette période.

Mais lorsque j’allais rentrer en grande section à l’école maternelle, on a déménagé vers Paris pour habiter en banlieue. À cause du changement, ma mère avait pas mal de temps libre. Elle a donc eu le temps de lire l’Évangile de Luc que mon oncle lui avait offert. Elle a été touchée par la mort de Jésus pour elle, elle qui ne méritait pas cela, et d’un autre côté elle savait que Jésus était innocent. Cela l’a conduite à fréquenter régulièrement une Église et à m’y amener.

Chaque dimanche, j’écoutais les histoires de la Bible avec les autres enfants à « l’école du dimanche ». À partir de ce moment-là, je croyais que Dieu existait et que tout ce que disait la Bible était vrai (c’est vrai qu’on est facilement convaincu quand on est jeune). Mais tout ça, ça ne passait que dans ma tête. Les vérités de la Bible n’avaient pas d’impact sur ma vie. En résumé : je savais que j’étais coupable devant Dieu à cause de mes nombreuses fautes (mensonges, désobéissance aux parents, mauvais comportement,…) et la solution qu’il avait offerte aux hommes en Jésus-Christ, mais je n’arrivais pas à me l’approprier. J’étais très effrayé par l’enfer, et n’arrivais pas à croire que Dieu pouvait me pardonner. Sinon à part ça, l’Église c’était juste un endroit cool où je pouvais rencontrer et jouer avec des copains, et bien manger (surtout qu’après je suis arrivé dans une Eglise chinoise).

Ma conversion

Mon grand-frère, qui s’était aussi converti, m’a parlé d’un camp de vacances chrétien et m’a invité à y aller avec plusieurs membres de mon Église. Pendant les vacances d’été, je m’y suis donc rendu. Au programme, comme un peu tous les autres camps chrétiens, il y avait des enseignements sur la Bible, des moments d’adoration avec de la musique, des discussions en petits groupes, du temps libre, des jeux, du sport, etc… La semaine n’avait rien changé en moi jusqu’à ce jour…

Il y a eu une prédication sur la mort de Jésus dans Matthieu 27 (je ne sais plus trop quelle section). Le verset 51 m’a beaucoup interpellé : « Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas ». J’ai entendu et compris que Jésus, par sa mort, en étant puni à notre place, a permis aux hommes qui croient en lui d’avoir une relation rétablie et un accès à Dieu le Père (le voile symbolise la séparation entre nous qui sommes pécheurs et Dieu qui est saint). C’est là que j’ai vraiment compris la signification de la Bonne Nouvelle de la Bible.

Puis, dans la semaine, il y a eu une soirée de louange durant laquelle on adorait Dieu en chantant. Lorsqu’on a chanté le chant « Béni soit ton nom » de Matt Redman, j’ai vraiment pu le chanter sincèrement avec mon cœur et non pas seulement avec la bouche. C’est à ce moment que j’ai entendu une voix me dire : « Laurent, je t’aime, continue de bénir mon nom. » Je ne peux pas t’assurer à 100% que c’était bien Dieu (je suis faillible…) mais ce qui est sûr, c’est que cela ne m’a pas laissé indifférent. Sur le coup, j’ai immédiatement compris l’amour de Dieu pour moi manifesté par ce que Jésus a fait pour moi, en mourant et en ressuscitant. À la fin du concert, j’étais émerveillé pendant toute la soirée par l’amour de Dieu pour un homme aussi pourri que moi, et je l’ai remercié de tout mon cœur. Désormais, j’avais envie de vivre pour sa gloire et le bénir de tout mon possible.

Après ma conversion

Comme je l’ai dit avant, en rentrant du camp, j’ai commencé à aimer Dieu, à vouloir l’honorer. Je me suis rendu compte qu’il fallait que je commence à assister au culte avec toute l’Église chaque semaine, et pas seulement aller au groupe des ados. J’ai aussi commencé à aller au groupe à l’Eglise qui se réunit chaque semaine près de chez moi pour prier et étudier la Bible ensemble. J’ai eu aussi une grosse envie de partager mon expérience avec mes amis les plus proches : je voulais qu’ils vivent la même chose que moi. Je les ai invités quelques mois plus tard à l’Église, et d’autres ont pu venir plus ou moins régulièrement (3 fois en 1 an et demi environ). Malheureusement, c’est seulement après que j’ai compris que l’important n’était pas qu’ils viennent à l’Église, mais qu’ils soient sauvés de la mort et du péché. Après cette prise de conscience, j’ai organisé des groupes découverte de la Bible avec mes amis proches.

Que la gloire revienne à Dieu seul d’avoir sauvé le misérable pécheur que je suis !

 

Auteur : Vie transformée

Chaque mois, un jeune chrétien nous raconte courtement comment il a rencontré le Seigneur Jésus, et la manière dont cela a transformé sa vie.