Toujours disciple de Jésus en fin d’année (même malgré les examens !)

Ton cœur bat à toute vitesse et tu as la boule au ventre : c’est le résultat d’un mélange d’adrénaline, de fatigue et d’un excès de café. Voici venu le temps des révisions, des examens… panique à bord !

Réussir : la pression peut être insoutenable ! Parfois on a l’impression que c’est sans fin mais, en même temps, tout le monde comprend que la vie des étudiants s’arrête pendant deux mois, le temps de se plonger dans les cours et de travailler plus dur que le reste de l’année. Qui a le temps de parler de Jésus ou de prier pour ses amis non croyants ? Toute prière est destinée à demander de l’aide pour les examens et pour rester sain d’esprit. Et, si on est vraiment honnête, même passer du temps avec Jésus passe à la trappe en cette période de l’année.

Eh bien, pendant cette période intense, Dieu veut nous fortifier à travers sa parole afin de refaçonner nos priorités et notre perspective.

« Mais à tous ceux qui l’ont [la Parole, Jésus] acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu… » – Jean 1.12

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Conformément à sa grande bonté, il nous a fait naître de nouveau à travers la résurrection de Jésus-Christ pour une espérance vivante, pour un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se souiller, ni perdre son éclat. » – 1 Pierre 1.3-4

En Christ, nous avons reçu non seulement une nouvelle vie mais aussi une nouvelle identité. Grâce à sa performance, à son obéissance, à sa mort et à sa résurrection, ceux qui se confient en lui sont désormais adoptés dans sa famille. Cette nouvelle identité apporte aussi des privilèges – une espérance éternelle et un héritage indestructible. Bien souvent, nous travaillons dur par peur d’échouer et de voir nos rêves s’évanouir. Cependant, en Jésus, tous les enfants de Dieu ont une espérance et un avenir sûrs qui les attendent dans l’éternité. Et cela, aucun examen raté ne peut le ruiner.

Avec cette nouvelle identité nous héritons aussi d’une nouvelle vocation. Dieu nous a choisi pour qu’un de nos objectifs principaux soit de faire savoir à tous quel bienfait et quel privilège c’est de faire partie de sa famille (1 Pierre 2.9). Alors, il est clair que cette nouvelle identité doit complètement déterminer notre approche du blocus et des examens, mais la question se pose : comment ?

1. Étudier sans stresser

« Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain prendra soin de lui-même. À chaque jour suffit sa peine. » – Matthieu 6.33-34

Rechercher d’abord le royaume et la justice de Dieu veut dire rechercher le salut inhérent au royaume de Dieu puisqu’il possède plus de valeur que toutes les richesses du monde, même de bons résultats aux examens. Cela veut-il dire qu’on peut être laxiste avec les études ? Bien sûr que non ! Bien étudier honore Dieu car il t’a donné cette opportunité. Mais chez le chrétien, une différence d’attitude envers les examens doit se voir puisqu’il sait que Dieu est complètement au contrôle de toutes choses, et qu’il n’emportera pas tout cela avec lui dans l’éternité. Alors, oui, étudie bien mais sans stresser, et programme du temps pour te reposer, pour prier et pour être nourri par la parole de Dieu, seul et en communauté afin d’être transformé par le renouvellement de l’intelligence pour rester en phase avec la volonté de Dieu (Romains 12.2).

2. Être sel et lumière, même en période d’examen

Rechercher d’abord le royaume et la justice de Dieu signifie aussi aligner nos priorités sur celles de Dieu. Si le salut des autres est primordial pour lui, alors cela devrait l’être aussi pour nous, quel que soit l’étape de vie. Pose-toi donc la question : quand tu pries, pries-tu pour tes examens et pour ce qui importe le plus à Dieu ? Pries-tu que Dieu ouvre des portes et qu’il te donne le courage de partager l’Évangile avec tes amis, même en ce temps bien chargé ?

Pendant ce temps de blocus et d’examens, la tentation pour les chrétiens d’agir comme le reste du monde, c’est-à-dire de s’enfermer chez soi en stressant pour les examens, est très forte. Mais bien que les examens soient prenants et les notes importantes, Dieu nous rappelle qu’ils n’ont d’importance que pour un temps limité. Par contre, l’héritage qui nous attend est éternel. Que cette vérité dirige nos pensées et nos actions pour les semaines à venir et au-delà.


Cet article a d’abord été publié dans le GBU Info Printemps 2017, le magazine trimestriel des GBU de Belgique. Les GBU de Belgique, c’est un mouvement pour les étudiants, par les étudiants, qui a pour but de faire des disciples de Jésus-Christ dans le monde estudiantin en Belgique francophone.

Auteur : Sara Manlow

Passionnée de voir d'autres passionnés de Jésus, Sara travaille pour les GBU de Belgique. Elle aime voir le monde, de nouvelles expériences, et surtout partager tout cela avec son mari et sa fille qui a 2 ans.