Quand tout ne se passe pas comme tu l’as planifié

22 Mar 2017 1 commentaire Eva

J’ai toujours été une fille très planificatrice, et encore, c’est probablement un euphémisme. J’aime savoir comment les choses vont se passer, à quel moment il y aura des modifications et quelles sont mes chances exactes de réussite. Je ne m’engagerais jamais dans un projet si je ne suis pas certaine de sa faisabilité. Pour moi, faire cela relève de la logique et du bon sens. Il faut être inconscient pour ne pas tout prévoir, à tous les niveaux.

J’aime planifier mon quotidien. Par exemple, j’ai calculé que si je prends 3 petites biscottes le matin, avec à chaque fois 1 demi-cuillère à soupe de confiture, je n’aurai pas besoin d’aller racheter du petit déjeuner avant la semaine prochaine. C’est important, comme ça, je peux garder mon argent de cette semaine pour aller une fois au cinéma.  Je dois juste espérer que personne ne viendra manger mes biscottes sans me prévenir, sinon tous mes plans de sorties seront à revoir et je serais déçue.

J’aime aussi planifier les événements importants de ma vie. Quand je dois organiser mon prochain anniversaire, je décide environ 10 mois à l’avance quelle sera la couleur des serviettes en papier qui seront sur la table, quel temps il fera et quelles phrases je prononcerai pour mes remerciements du cadeau qui me sera offert. Je dois juste espérer que personne ne se mariera ce jour-là, sinon mon anniversaire risquera d’être oublié et ça va me déprimer.

Enfin, j’aime surtout planifier ma vie professionnelle. Je me suis inscrite pour un concours difficile et pour le gagner je dois prévoir plusieurs éléments : je ne pas tomber malade dans les 3 prochains mois pour ne pas perdre plus de 2 jours de travail, il faut que la meilleure de ma classe retire sa candidature pour ne pas qu’elle soit une concurrente trop sérieuse. En plus, il faudra que le jury soit composé d’au moins une personne née dans les années 80 pour comprendre ce dont je vais parler, de préférence une femme au yeux verts, j’ai toujours eu un bon feeling avec ces personnes.

Tu dois te demander qu’est ce qui se passe si une de ces conditions change ?

Ça commence par des petites pensées qui se glissent dans ma tête. Des mots commencent à raisonner, me disant que je dois tout reconsidérer. Ces voix continuent de s’amplifier. Et à ce moment là, je ne peux plus m’empêcher de me répéter sans cesse que mes projets ne sont plus viables, que je vais échouer .

Je me dis qu’il n’y pas plus d’issues, que cette fois, ça ne passera pas. Je remets tout en question, je me demande ce que je dois faire d’autres. Je m’allonge, comme vaincue sur un champ de bataille et je décide de ne plus rien faire, de subir la vie, d’abandonner tous mes efforts et ma bonne volonté.

Bien sur, tu dois te dire que ce n’est pas très grave de ne plus avoir de biscottes le matin ou d’anniversaire avec des serviettes bleu roi. Mais quand cela arrive pour des questions plus importantes, là, c’est vite problématique.

Qu’est ce qu’il faut faire dans cette situation ?

Curieusement, c’est souvent bien simple. Il suffit de quelques mots, d’une discussion, d’un déclic pour reprendre courage. On tombe sur une chanson motivante, sur une phrase encourageante, un ami bienveillant qui calmement nous murmure : « Tu sais, c’est vrai que ce n’était pas prévu. Mais ce n’est pas fini. Tu peux encore faire évoluer la situation, alors continue de travailler dans ce sens. Ce n’est pas fini, ce n’est jamais fini. »

Tout simplement, je me rappelle que oui, tant qu’il y a des possibilités il y a des choses à proposer. Même si j’aurais aimé que mes prévisions se réalisent sans encombre, je dois m’adapter et avancer. C’est tout bête mais tellement vrai : la vie sur terre offre tellement de possibilités, je suis bien naïve de me rendre malade alors qu’il en reste des milliards à explorer. Je crois que je devrais écrire cela sur mon carnet de projet : tant que je suis ici, ce n’est pas fini, ce n’est jamais fini.

 

Et puis j’écoute en boucle cette chanson, d’un très bon groupe chrétien :

 

D’autres articles pour t’encourager :

Auteur : Eva