Rébellutionnaire en action : interview de F.

28 Oct 2016 0 commentaire F.

F. a eu l’occasion de voyager dans plusieurs parties du monde, et d’y rencontrer différents rébellutionnaires passionnés pour Christ. Sous la forme d’interview, chaque semaine elle nous partagera l’expérience d’un de ces rébellutionnaire. F., c’est à toi !

D’accord, ça peut paraître hyper égocentrique mais la première personne que je vais interviewer sera…. moi. Non pas parce que je n’ai trouvé personne d’autre, rassure-toi, mais parce qu’à la base, on m’avait contacté pour que je puisse partager mon expérience, et aussi parce que tu as le droit de savoir un peu qui je suis avant que je te présente tout plein de monde.

Qui suis-je ?

Dieu a changé l’enfant insociable et triste que j’étais en jeune femme de 22 ans passionnée par Christ et qui, bien qu’imparfaite et faillible, est bien motivée pour aimer le monde comme lui l’aime. Je ne peux malheureusement pas trop donner de détails sur moi ici. Je vais peut être être amenée à me rendre dans des pays “fermés” et pour saisir ces opportunités il faut que je sois relativement discrète sur internet. (Mais mon prénom commence par un “F” si ça peut confirmer les soupçons de certains… »)

Dans quel(s) domaine(s) suis-je particulièrement engagée ?

Je termine une période de ma vie où j’ai bien exploré mon caractère, les dons que Dieu m’a donnés et les manières de mettre mes capacités à son service. Pour tester tout ça j’ai touché à pas mal de choses. J’ai été amenée à faire partie d’une équipe d’implantation d’Église, à voyager dans plusieurs pays pour suivre des formations, courtes-missions humanitaires et stages, à suivre une formation dans le leadership et l’évangélisation, être engagée avec des événements comme Mission.net et être représentante de ma promotion d’étude auprès des profs et de la direction de mon école. C’est bien beau tout ça, mais sur du long terme ? Je t’avoue que je ne sais pas encore trop… Je sais « seulement » que j’aime parler de Jésus, sensibiliser les chrétiens à l’importance de la mission intégrale, découvrir d’autres cultures, entreprendre et que j’ai un fardeau particulier pour le monde musulman et les populations du Moyen-Orient. Et rire aussi, j’aime bien rire.

Qu’est-ce que cette période m’a appris sur Dieu ?

Tellement de choses… La première a été d’accepter que Dieu intervienne en mettant différents hommes ou femmes de Dieu sur ma route. Je me revois encore dire à celui qui deviendra ensuite un mentor en or pour moi : « J’m’en fiche c’est pas toi que je veux écouter, c’est Dieu ! »… J’ai honte. Dieu s’est chargé de me remettre à ma place, il n’y a pas de problème.

Mes différents voyages m’ont aussi prouvé d’innombrable fois la toute-puissance de Dieu sur ma santé, mes finances et ma sécurité ainsi que sa fidélité à toute épreuve. Plus je découvre la diversité du monde plus je me rends compte de la grandeur de notre Dieu et de la grandeur de son amour pour sa création.

Un conseil/encouragement pour vous :

C’est aussi un conseil que je me donne à moi-même car j’ai bien souvent tendance à l’oublier : ne te satisfait pas de la croix. Comprends-moi bien, je crois que la croix est suffisante pour te sauver de la mort mais je suis convaincue que Dieu ne nous a pas créé pour être sauvé mais pour le glorifier. Alors allons, servons et aimons comme il l’a fait, portons des fruits et faisons des disciples qui le glorifieront à leur tour. « Si nous vivons par l’Esprit, laissons-nous aussi conduire par l’Esprit. » – Galates 5.25

Un sujet de prière ?

Si vous le voulez, vous pouvez prier pour que la peur du regard des autres ne m’empêche pas d’obéir à Dieu et de défendre les plus vulnérables. Merci !

À la semaine prochaine !

Auteur : F.

F., jeune femme de 22 ans passionnée par Christ.