Réflexions sur Death Note (ATTENTION SPOILER !)

MAJ du 17/05/17 : j’ai modifié cet article pour critiquer le point de vue de Near car avant je n’avais réagi qu’à celui de Light

Death Note est un manga et un anime japonais assez court comparé à d’autres, il comporte seulement une trentaine d’épisodes. Pour résumer en très peu de mots, il présente la confrontation entre Light Yagami (un étudiant, fils d’un directeur de la police japonaise) et L (le meilleur enquêteur au monde). Light veut tuer tous les criminels avec le Death Note (« Cahier de la mort ») pour purifier la Terre du mal et être le Dieu de ce nouveau monde. L lui veut retrouver Light et l’envoyer à l’échafaud à cause de son génocide illégal de criminels.

Avant de procéder à l’analyse, il est important pour moi de préciser que cet article ne saurait être exhaustif, il sera forcément limité aux quelques remarques sur des sujets sur lesquels j’ai réfléchi en particulier.

La problématique clé de Death Note

Comme beaucoup de blogueurs, de youtubers et de philosophes l’ont dit, Death Note parle essentiellement du bien et du mal, d’une des trois branches principales de la philosophie : l’éthique. Par défaut, l’histoire nous présente plus ou moins 2 conceptions différentes de la justice, de ce qui doit être et de ce qui ne doit pas être, de ce qui est bien et de ce qui est L est on ne peut plus dire spéciale, contrairement aux autres, il est près à se passer des droits de l’homme pour résoudre ses enquêtes). Pour comprendre ces 2 différentes conceptions de la justice je vous propose le dialogue ci-dessous.
Voici la retranscription d’extraits du dialogue dans le dernier tome entre Near et Light quand ce dernier est piégé par Near :

Light : Alors qu’est-ce que vous allez faire ? Me tuer ici ? Ecoutez… Je suis Kira et le Dieu du monde nouveau. C’est un fait. Dans le monde actuel, je suis la loi et je fais respecter l’ordre. Désormais la justice, c’est moi. Je suis l’espoir des hommes de ce monde. […] Il y a six ans que Kira est apparu. La guerre a disparu, presque tous les plus dangereux criminels sont morts et la criminalité a baissé de 70 % dans le monde. Le monde est perverti, il y a trop de gens pervertis, nous devons nous débarrasser d’eux. […] L’être humain recherche le bonheur et il a le droit de l’obtenir. Mais à cause de quelques gens pervertis, ce droit disparaît avec une facilité déconcertante. […] En fin de compte, il faut distinguer ceux qui empêchent les autres d’accéder au bonheur et ceux qui méritent de vivre. Le mal ne peut engendrer que le mal. Les gens mauvais commettent des actes malfaisants et sévissent dans le monde. C’est ainsi que les faibles prennent exemple sur eux et qu’ils deviennent pervertis à leur tour. Finalement ils se justifient en prétendant avoir raison. Le mal et les gens pervertis doivent être éliminés, c’est la seule solution. Mais je ne dis pas que les êtres pervertis doivent systématiquement mourir. Pour les mauvais qui n’ont pas d’espoir de salut, il n’y a que la mort. Les êtres mauvais doivent être jugés tout comme ceux qui font du mal aux autres. C’est pourquoi je dois enfoncer mon couteau jusqu’aux racines du mal qui a fait du monde ce qu’il est. Cela suffira à faire changer les mentalités. […] Si le monde change, l’individu changera aussi. Il deviendra bon. […] Dans le monde de la politique, de la justice, de l’éducation y avait-il quelqu’un pour corriger ce monde perverti ? […] J‘étais le seul à pouvoir le faire ! Je sais que tuer est un crime, mais c’était le seul moyen de corriger le monde […] Souhaites-tu sincèrement écraser Kira maintenant ? Est-ce vraiment pour le bien du monde ? Tu m’as attrapé. Et alors ? Tu t’en réjouis. Mais c’est tout. Si tu prétends pouvoir venger L, ton acte est le plus idiot qui soit. Celui que tu as en face de toi, c’est Kira ! Le Dieu du monde nouveau !
Near : Non. Vous n’êtes qu’un assassin. Et ce cahier est l’arme la plus abominable de tous les temps. Si vous étiez vraiment quelqu’un d’honnête, même si vous vous étiez servis du cahier la première fois par curiosité, vous auriez été abasourdis et horrifiés par les conséquences de votre acte, vous l’auriez regretté et vous ne vous seriez plus jamais servis du cahier. […] Je peux encore comprendre quelqu’un qui se sert du cahier et qui tue plusieurs personnes pour satisfaire ses intérêts personnels. Il me semble plus honnête. Mais les dieux de la mort et la force du cahier ont eu raison de vous, vous vous êtes pris pour un Dieu. Vous n’êtes qu’un boucher dément ! Rien de plus ! C’est tout ce que vous êtes !
Light : Near, celui qui se trompe, c’est toi. Je suis la justice.
Near : C’est possible. Personne ne sait ce qui est juste ou injuste et personne ne sait où est le bien et le mal. Si Dieu existait et s’il nous faisait entendre sa parole, moi, je réfléchirai un peu et je déciderai moi-même si cette parole est juste ou non. Je suis comme vous. Je crois en ce qui me semble juste et je considère que c’est le bien. Vous n’êtes pas Dieu, et je pense que si vous montrez la voie à suivre à l’humanité, les hommes ne vivront pas en paix, pas plus qu’ils ne connaîtraient la justice. De plus, pour moi, quelqu’un qui s’autoproclame Dieu et qui tue les gens les uns après les autres est le mal, c’est indéniable ! Et pour les autres personnes ici présentes (les membres de la police japonaise et les collaborateurs de Near), qu’est-ce qui est bien ? Qu’est ce qui est juste ?

La conclusion de Death Note sur l’éthique

Le manga est intéressant dans la mesure où il ne tranche pas la question. Il présente par le déroulement de l’histoire ces deux conceptions de la justice, mais à aucun moment ne valide l’une ou l’autre hypothèse (malgré la mort de Light à la fin). Plusieurs éléments nous informent de la vision du monde contenue dans Death Note. A un moment Ryuk dit à Light : « Il n’y a ni paradis ni enfer. Quoi qu’ils aient fait de leur vivant, tous les morts vont au même endroit. La mort est la même pour tous. » Sur la page suivant la mort de Light il est écrit : « Le néant est l’endroit où ils vont après leur mort. » Donc d’après ces phrases et celle de Near « Si Dieu existait … », on se trouve dans une perspective selon laquelle l’au-delà n’existe pas et n’est qu’une pure invention des hommes. Il est même possible que Dieu n’existe pas dans le monde du manga d’après les propos de Near (bien qu’ils conviendraient aussi à un agnostique). De plus, les seuls êtres supérieurs aux hommes présents sont les dieux de la mort vivant dans un monde séparé de celui des hommes qui peuvent les tuer pour rallonger leur durée de vie. Néanmoins ils peuvent mourir et n’ont aucune incidence sur la moralité des hommes, et il n’y pas de Dieu dans un sens monothéiste. La vie n’a aucun sens : il n’y a aucun but à la vie.

Ma conclusion

La conclusion de Near est en fait très logique dans son monde où Dieu n’existe pas : sans Dieu il est impossible de dire ce qui est bien et ce qui est mal.
Enfin il est possible de le dire dans un sens mais nos paroles n’auront aucune valeur absolue, elles ne seront que subjectives (propres à nous), variables et contingentes (non nécessaires). Or notre expérience ne repose pas sur des valeurs morales subjectives mais bien sur des valeurs morales objectives universelles : pourquoi l’holocauste d’Hitler est mal ? Non pas parce qu’il est mort et qu’aujourd’hui le plus grand nombre dit que c’est mal mais parce que même si les Nazis avaient conquis le monde entier, l’holocauste serait quand même intrinsèquement moralement mauvais. Tout le monde sur Terre sait intimement que tuer est mal, que voler est mal, que mentir est mal. Or l’existence de valeurs morales objectives nécessite l’existence d’un législateur intemporel afin qu’elles soient toujours vraies : c’est la meilleure explication pour l’existence de valeurs morales objectives, si ce n’est la seule. Ce législateur, c’est Dieu (eh non ! ce n’est pas un vieux barbu habillé en blanc assis sur un trône !). On a en fait utilisé ici l’argument moral de l’existence de Dieu très connu et défendu par de nombreux philosophes de renommée comme William Lane Craig, C. S. Lewis, Peter Kreeft …
Donc on pourrait répondre à Near (s’il se trouvait dans notre monde sans dieu de la mort) : « Oui Near, Dieu existe et il a parlé en disant ce qui est bien et ce qui est mal dans la Bible dans les 10 commandements, norme éternelle de justice pour les hommes de toute époque, norme toujours valable car elle est basée sur le caractère même de Dieu qui ne change pas ! »
C’est pourquoi nous pouvons affirmer que ce que fait Light est mauvais, non seulement parce qu’il assassine des gens mais parce qu’il finit par s’adorer lui-même et par être corrompu par le pouvoir. Seul Dieu peut juger, et cela sur Terre par les autorités ou gouvernements qu’il a institués. Plus tard dans le ciel il jugera lui même les morts et les vivants.

D’un autre côté la solution de Near ne nous satisfait pas : il tombe dans le rationalisme. Le raisonnement de Near est circulaire. Son but est de savoir ce qui est bien ou mal. Pour accomplir son objectif, il décide d’écouter Dieu (s’il existe) puis de réfléchir si ce qu’il dit est bien ou mal (« si cette parole est juste ou non »). Mais pour juger si ce que Dieu est bien ou mal, Near doit déjà connaître le bien et le mal ! Or c’est justement ce qu’il cherche à prouver ! Near revient à la case départ et se contredit lui-même.

Le vrai problème et la vraie solution

Death Note (Light) est très réaliste sur la nature de l’homme qui est pervertie et entièrement corrompue. Mais la Bible nous apprend que ce ne sont pas seulement les pires criminels que Light tue qui méritent la mort, mais que nous la méritons tous : c’est cela le vrai problème. Nous avons tous fait le mal et nous avons tous transgressé la loi de Dieu en mentant, en volant, en adorant quelque chose à la place de Dieu, en convoitant une femme ou un homme… Nous l’avons tous déshonoré et nous l’avons rejeté. En voilà une très grosse mauvaise nouvelle. Une question se pose alors : Dieu va t-il exterminer tous les hommes comme Kira extermine tous les criminels ?

Le problème est que Dieu est saint et juste. Il ne fait rien qui est contraire à son caractère. Un juge peut-il déclarer innocent un coupable ? Même si le coupable est repentant et a fait plein de bonnes actions avant d’être condamné ? Certainement pas. A bien plus forte raison, Dieu ne peut pas déclarer juste le coupable. Plus précisément, Dieu ne peut pas déclarer juste le coupable « gratuitement », sans que quelqu’un d’autre paye le prix à sa place. Ce qui est extraordinaire, c’est que seule la Bible répond à cette question : comment Dieu peut-il en même temps pardonner les pécheurs et rester un juste juge ? Nous avons vu que la solution ne pouvait venir de nous, nous sommes corrompus et nous sommes condamnés, le bien que nous faisons ou que nous avons fait ne peut pas nous sauver de la sainte colère de Dieu. La solution doit venir de Dieu. Et c’est exactement ce que dit la Bible : Dieu nous sauve par grâce, c’est-à-dire gratuitement sans que nous ne méritions ! Dieu est devenu homme tout en restant Dieu : Jésus-Christ. Jésus a vécu comme aucun autre homme. Il a vécu une vie parfaite et irréprochable, il est le seul juste car il est Dieu. Il est mort à la croix, et bien plus que de souffrir physiquement il a reçu la condamnation éternelle, la mort : la colère de Dieu. Puis 3 jours plus tard il est ressuscité. C’est lui qui est le chemin, la vie et la vérité, notre seul espoir et la seule solution. Mais tu me diras : « Comment un acte d’il y a 2000 ans peut me concerner ? » Par la foi. Crois en Jésus-Christ et tu seras uni à lui, tu recevras tout ce qui est à lui. Tu recevras sa vie, sa victoire sur le péché, sa justice, l’adoption par Dieu etc. Et tu pourras ainsi être considéré comme juste devant Dieu grâce à la mort de Christ à ta place et grâce à la justice de Christ que tu as reçue par la foi. C’est à partir de ce moment là que tu changeras, que tu ne vivras plus en étant esclave du péché mais tu pourras vivre une nouvelle vie en accord avec la volonté de ton Créateur, la vie pour laquelle tu a été crée ! C’est cela la vraie solution !

Réfléchis, et ne remets pas ce choix à plus tard. Comme nous le rappelle Death Note avec des morts toutes les 40 secondes, la mort peut nous arriver à tout moment même sans Light pour nous tuer. Place ta foi en ce que Jésus a fait et change radicalement d’attitude, et tu entreras dans cette nouvelle humanité parfaite que Light en vain voulait créer mais que Dieu lui, a réussi à créer en Jésus !

Et toi, qu’as-tu retenu et compris de Death Note ? As-tu une autre solution à proposer ? Que penses-tu de celle que nous propose la Bible ?

Laurent

Laurent

22ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

18 Commentaires

    Avatar
  • C’est encore moi j’ai adoré ce manga. J’ai apprécié ta conclusion ton explication sur le grâce de Dieu. En gros si le christ n’était pas la nous serions tous condamnés à jamais. Je me dit que c’est difficile de suivre le christ surtout dans le monde actuelle. Je pouvais mélanger plusieurs comme le faite de ne pas se défendre. Je ne sais plus qui disait ça mais tends la joie à ton ennemi pour recevoir une autre claque des choses comme ça. Faut aussi prier pour ses ennemis… je suis sceptique sur ce point. Je ne pense pas que la prière peut illuminer une personne au point qu elle se rende compte que c’est mal ce qu’elle fait pour une mau vais personne. Je trouve que c’est une preuve d’amour infini que dieu est sacrifié son fils. Personne ne peut faire cela a l’heure actuel.

      Avatar
    • Très beau développement. Sodji, la prière est le moyen par lequel un chrétien peut absolument tout réaliser sur cette terre. Le problème comme tu l’as mentionné tantôt est notre scepticisme. Nous sommes touts en relation avec Dieu de par notre nature, autant les hommes que tous les être vivant, toutefois l’homme par son esprit peut et doit être en communion avec Dieu et c’est ce qui ns fait défaut justement, ns faisons plus confiance à nos capacités physiques qui sont d’ailleurs limitées qu’à nos capacités spirituel qui sont illimité en Dieu. Et le vrai problème est notre ignorance concernant les principes de base du chrétien dont le fonctionnement de la prière…
      Je suis vraiment content de vous lire que Dieu vs bénisse

  • Avatar
  • Excellente réflexion sur le sujet ! Moi j’aurai vu ca légèrement d’un autre point de vu.
    Death Note est l’un des manga qui m’a le plus marqué, surtout que l’auteur de cet oeuvre est inconnu (jusqu’à aujourd’hui l’auteur du manga se cache sous un pseudonyme et n’a jamais dévoilé son identité).

    Light, déjà est une référence directe a Lucifer, ce n’est pas pour rien qu’il porte le nom de « Lumière » ce qui expliquerait son envie de reconnaissance, de pouvoir, a travers ce cahier, car il faut rappeler que c’est un brillant élève, faisant partie d’une bonne famille. Agnostique surement, car lorsqu’il a vu l’ange de la mort, il ne sait pas trop posé des questions sur les conséquences de ce cahier alors que c’était on le rappelle un élève brillant donc aurait du réfléchir si Ryuuku n’était pas susceptible à vouloir une grosse contrepartie (ceci souligne bien le fait que son intelligence, a nourri son orgueil et a mené à sa chute ).

    Je ne pense pas que ce manga a été fait dans un monde où Dieu est inexistant, mais plutôt dans un pays où Dieu est inexistant pour la population. Le Japon est l’un des premiers pays les plus athée au monde et leur seules croyances tournent autour des démons et des esprits. Par conséquent, ca colle très bien au contexte. Mais si cette histoire avait été transposée aux Etats-Unis, cette histoire de « cahier de la mort avec son ange » serait vu comme du pure satanisme, indéniablement, mais ici le contexte qui est épuré de toute base chrétienne, a atténue ce côté satanique. Donc on est bien dans un monde qui reconnait Dieu mais ce cahier est tombé sur une population qui ne croit pas à un Dieu car vu la réaction des médias japonais face aux morts soudaine des criminels, personne n’a remis en question l’existence d’un Dieu ou d’une malédiction, quand Light s’est présenté comme Kira, personne ne s’est dit que ce personnage est maléfique. Si l’histoire se serait déroulé aux Etats-Unis là, beaucoup de mouvement chrétiens se seraient levés.. L’auteur a gardé le contexte au Japon ce n’est pas pour rien même si plus tard ca s’étend vers l’étranger mais on reste au Japon.

    Bref pour revenir a l’analyse du manga, je pense que l’auteur a voulu en premier lieu biaiser la Justice de l’homme : qu’elle est, et restera inefficace. La Justice humaine est sans finalité, en effet qu’on élimine ou non les méchants, nous sommes des êtres humains qui tendent vers le péché, donc vers le mal car notre corps charnel est revêtu de la nature pécheresse. Et l’auteur s’est appuyé sur la doctrine, comme tu le soulève, qui est de se dire que l’homme est mauvais, au lieu de se demander si ce n’est pas la société elle même qui est pervertie ? Ainsi on s’en va résoudre le problème en s’en prenant à un faux coupable : l’Homme. Et cette idée est purement satanique, car l’adversaire, justement accusera soit l’Homme soit Dieu de tous ces maux. Et ici c’est l’Homme qui est accusé.
    Mais aussi indirectement Dieu est accusé si on pousse l’analyse encore plus loin…En effet, Light, qu’on pourrait assimiler à Lucifer de par son prénom, bah il s’est revêtu des caractéristiques/pouvoirs divin : le pouvoir de vie et de mort. Et en parallèle, avec notre réflexion chrétienne, nous aussi en tant que chrétien on est revêtu de pouvoir divin grâce au saint-esprit, mais avec le manga il y a une différence, car les pouvoirs divin attribué a Light sont pour sa propre gloire et la gloire de l’homme, alors que nous en tant que chrétien, les pouvoirs divins qui nous sont attribués sont pour la gloire de Dieu.
    Surement l’auteur du manga n’est pas chrétien, il n’a pas la foi, donc j’imagine bien qu’il critique aussi un peu le christianisme en revêtant Light de pouvoir divin en disant « voilà qu’on dit que l’Homme est a l’image de Dieu, mais regardez ce qu’il est capable de faire et comment il est minable, donc au final Dieu l’est tout autant vu qu’il est a notre image ».
    Ceci dit, comme rappeler il a les pouvoir divin mais n’agit pas pour la gloire de son créateur, mais de la créature, et surtout, c’est un ange de la mort -démon- qui lui a transmis ses pouvoirs donc déjà on sait d’avance qu’il va mourir à la fin car ses pouvoirs sont maléfiques (il suffit de souligner le changement de comportement de Light depuis qu’il a ce cahier, il perd la tête)…

    Je tiens a souligner tout ca, car c’est une bonne idée de faire une analyse manga avec un parallèle au christianisme, car personnellement quand je regarde des manga j’aime bien me remémorer de ce que j’ai appris dans mon parcours personnels en tant que chrétien. Mais il ne faut pas oublier que la majorité des mangaka quand ils abordent des philosophies ou des religions, ils mettent des écueils du christianismes de façon maladroite (car les japonais ont une image faussé du christianisme) et mal interprété, car ils mélangent des doctrines chrétiennes avec la leur (ex: l’ange de la mort, la pomme -référence au péché-, la croix etc). Et j’ai vu bien d’autres manga qui font des références chrétiennes de façon maladroite comme ca (ex: « Psycho-pass », sauf que dans celui-ci c’est bien cadré).

    Dans Death Note ce que je peux apprécier de la part de l’auteur, et qui m’a touché en tant que chrétienne, ce que même si il critique l’Homme, peut être qu’il critique le pouvoir de la mort (Ryuuku) sur l’homme (Light), et si l’homme s’associe au péché (la pomme), il s’associe aussi a la mort (Ryuuku), ce qui amène sa chute (mort de Light). Et ceci met aussi en avant le fait que l’homme ne peut pas se sauver, et il ne peut pas dire ce qui est Juste et Injuste car il est de nature corrompue, donc la Justice de Light (et de notre système en général) est biaisé d’avance car nous sommes déjà des êtres injustes, donc on ne peut absolument pas mesurer la Justice. Notre Justice est d’avance corrompue car notre nature l’est.

    Le managaka ne donne pas de solution a tous ces problèmes, la solution pour nous est Jésus. Mais je pense que le mangaka voit une absurdité dans ce monde, voilà pourquoi il considère qu’il n’y a pas de paradis et d’enfer (lien direct avec les philosophies/croyances japonaises), et qu’il y a le néant après la mort. L’utopie du monde parfait, est inexistant sans Dieu, il le reconnait indirectement finalement.

      Laurent Dv
    • Merci. eh bien je ne vois rien dans le manga qui montre que Dieu a une place quelconque dans l’univers death note. Oui il y a des références à la Bible, la chute, le fruit interdit etc… Je pense que tu vas aimer la série d’articles du 5 au 9 juillet : des articles sur de mangas. AUjourd’hui c’est naruto.

    • Laurent Dv
    • Je suis d’accord avec ton analyse (si tu lis tu verras que ça ressemble à ce que j’ai écrit). Je suis d’accord que les Japonais ont des gros clichés (en tout ça dans les manga) sur la Bible. Dans Psycho Pass tu penses aux versets cités hors-contexte (ex : Makishima et la parabole de l’ivraie) ?

        Avatar
      • #commentaire1
        Salut @Laurent Dv, oui j’ai lu seulement un article concernant Naruto, il étaient super bien écrit et expliqué j’ai eu rien a redire et c’est justement sous l’article naruto que j’ai découvert Death Note car j’allais te demander de faire une analyse/article dessus mais tu l’avais déjà fait ^^ Et là je viens de chercher t’as fait sur ce que je souhaitais FMA et Psycho-pass :))) ! Ca fait trop plaisir ! Je vais de ce pas les lire !

        #commentaire2
        Psycho-Pass : hors contexte vrai, mais je pensais plus a l’analyse de la psychologie des personnages, j’en dirai long dessus et sur l’ambiance et le contexte du manga #mondialisation #controledesmass!

        Au plaisir de relire un nouvel article de ce type ! et superbe idée de faire ces parallèles avec les mangas !
        Merci pour ton travail !

          Laurent Dv
        • ok cool, j’aurai vraiment voulu faire plus quand j’y pense maintenant : psycho pass saison 2, steins gate, fate zero mais j’ai pas eu le temps et je viens de découvrir les deux récemment

          EN fait j’ai réagi à cette partie de ton post  » Et j’ai vu bien d’autres manga qui font des références chrétiennes de façon maladroite comme ca (ex: « Psycho-pass », sauf que dans celui-ci c’est bien cadré). ».

          Si tu comprends l’anglais cette chaîne youtube devrait te plaire (ça parle de death note, fma, psycho pass entre autres), dans mes prochains articles je vais beaucoup m’inspiré de cette chaîne. Rien n’empêche les non-chrétiens d’analyser super bien les manga et le message derrière, ça m’aide énormément perso. : https://www.youtube.com/channel/UCUUYiPd9TKE62mUn-lJ29AQ/videos

          Merci encore c’est sympa. C’est vraiment une démarche (analyse de médias avec la vision du monde chrétienne) à laquelle j’encourage tous les chrétiens. Quelques articles qui donne des pistes :
          https://evangile21.thegospelcoalition.org/article/visio-mundus/
          http://www.visiomundus.fr/mission-et-vision/
          http://www.visiomundus.fr/dimension-theorique/
          http://www.visiomundus.fr/dimension-pedagogique/
          http://www.visiomundus.fr/dimension-creative/

          Avec un peu d’effort tu pourras faire pareil que moi

        • Laurent Dv
        • Un super schéma qui donne toutes les étapes d’analyse : http://www.visiomundus.fr/wp-content/uploads/2017/08/PcsApoCult.pdf

            Avatar
          • J’avais jamais vraiment fait le lien entre Light et Lucifer, mais tu as probablement raison Reine ^^ On avait pas mal parlé avec Laurent, et ce qui ressortait de la discussion c’est que le péché de Light, et ce qui lui fait perdre pied, c’est l’orgueuil, qui est le péché de Satan.

            Par rapport aux croyances japonaises par contre je serais un peu plus nuancé que toi. Les Japonais ne sont pas foncièrement athée, ils obéissent tous à une forme de mysticisme et de ritualité. Le shinto voit du sacré dans tout, des esprits dans tous, et beaucoup de traditions japonaises sont en fait des moyens d’apaiser ou remercier ces esprits et éviter une punition/malédiction (en gros). Le bouddhisme est entre la philosophie et la religion, et inclut tout de même beaucoup de sacré dans la vie de tous les jours. Ce qui change, c’est la perception de ce que sont les dieux et les démons, et la perception de leur nature comme bonne ou mauvaise. La réaction de Light s’explique donc plutôt par ça, un mysticisme/acceptation d’une possibilité de spirituel, mais pas d’à priori sur la nature bénéfique ou maléfique des esprits (c’est un point de vue après). Je justifierais ça en avançant la question que Light pose « L’enfer et le paradis/la vie après la mort, est-ce vrai ? » Il y croit d’avance, ou s’habitue rapidement à la réalité spirituelle face à lui et décide de confronter ses opinions/les opinions populaires à cette réalité. D’ailleurs, la révélation de l’existence de Kira et des morts est révélée immédiatement à un niveau mondial, et la réaction est la même que le Japon.

            On ne connait en effet pas l’auteur de Death Note, mais on peut se faire une idée plus précise de sa philosophie lisant ses autres oeuvres : Bakuman, et surtout Platinum End. Ce dernier apporte beaucoup sur la vision théologique des auteurs : des humains désespérés accompagnés d’anges reçoivent des pouvoirs et doivent se battre pour devenir le nouveau dieu unique. On retrouve pas mal de problématiques présentes dans Death Note, et pas mal d’autres choses. Il faut absolument prendre l’oeuvre complète de l’auteur en compte si on veut faire une analyse la plus précise possible de son point de vue (ce qui n’est pas nécessaire dans l’analyse directe d’une seule oeuvre, voire mauvais selon les cas). Et je pense que la fin de Platinum End va nous en apprendre beaucoup là-dessus ^^

  • Avatar
  • merci pour cette analyse.

    Soyez tous bénis au nom de Jésus-Christ !!

  • Avatar
  • Mmm, j’avoue que j’aurais du regarder le nom du site avant de lire l’article. Il commence très bien mais dès que la question de YHWH est posée il part en cacahuète. En effet si les règles du bien et du mal sont clairement définies par YHWH pourquoi les transgresse t-il lui même? Si Jésus est bon, pourquoi maudit-il des villes entières? Ce qui est mal pour l’un est bien pour l’autre. Par ailleurs les règles de dieu (ou de Jésus) sont tellement bien définies qu’elles se contredisent, il n’y a qu’à lire le début du nouveau Testament pour s’en rendre compte. Bien sûr il existe des valeurs morales que toute espèce sociale partage mais ce n’est que le fruit de la sélection naturelle. Par exemple il est désavantageux pour un individu d’une espèce sociale de tuer un congénère de son groupe ou de le voler. En revanche il est avantageux de faire les mêmes choses envers un autre groupe.Des choses telles que l’empathie unifient d’avantage les membres d’un groupe et le rendent plus apte à collaborer. Le soucis de notre espèce c’est que nous nous sommes rassemblés en des groupes titanesques dans lesquelles les règles morales plus ou moins inscrites dans les habitudes de notre espèce ne fonctionnent plus. Il est logique lorsque que deux groupes veulent une chose d’entrer en concurrence plutôt que de partager car celui qui obtient ce qu’il veut l’aura entièrement et aura montré qu’il est plus aptes que l’autre groupe à s’adapter à une situation particulière (vous devinez la suite avec la sélection naturelle). Le temps est trop court, en un siècle la population mondiale a été multiplié par 7, une espèce de notre taille et de notre genre ne peut pas adapter naturellement son comportement en si peu de temps. D’ailleurs le fait que nous soyons la dernière espèce humaine (oui le mot humain regroupe au moins 10 espèces) encore là nous montre au combien l’adaptation est un facteur important. Sans crise écologique moins de dix mille ans suffisent à anéantir une espèce, alors imaginez en plein extinction de masse. Mais je m’égare considérablement. Aujourd’hui l’on essaie de formater homo sapiens pour qu’il soit un être capable de vivre avec les mêmes règles avec des millions voir des milliards d’individu dont il se moque royalement pour la plupart. Sauf que ça ne marche pas, l’on voit ainsi les groupes familiaux se former et aussi les groupes d’amis. L’homme (dsl je ne mets pas de majuscule à une chose que je méprise sauf si elle ne s’écrit qu’en majuscules – du genre YHWH -) ne veut naturellement pas considérer toute une nation comme ses proches. Passé la trentaine d’individus il est presque inévitable que des envies de querelles ou de « malfaisance » apparaissent envers les autres individu (c’est d’ailleurs sur ça que jouent les médias quand ils parlent d’attentat par exemple, ils captivent la haine naturelle que l’on a envers un humain qui n’est pas proche de nous). Ce qui est anormal envers ses proches sonne presque de l’évidence pour ceux qui ne le sont pas. Pourquoi dans l’imaginaire tuer quelqu’un, qu’il soit proche ou non de nous est-il toujours une chose généralement reconnue négative ? Parce que comme je l’ai dis plus haut nous n’avons pas eu le temps de nous adapter à ce que je qualifie en toute franchise d’excès de population ce qui créé des contradictions. L’on peut à la foi avoir envie de tuer le voisin mais on s’offusquera d’apprendre qu’il est mort. Peut-on parler de bien et de mal universel quand, selon les circonstances la même action peut être accueilli de manières totalement opposées?

    Bien ceci dit je tenais à exprimer un simple avis sur Light qui ressemble fortement à Lucifer, c’est un être intelligent, sa propre famille cherche sa mort, il est persuadé de faire ce qui est juste (référence directe à la première tirade de Light que vous citez en ce qui concerne les résultats des actions de Kira), il est haï par tout le monde au début mais finit par trouver des adeptes (bien que les satanistes ou en tout cas l’image stéréotypé que l’on leur attribue est loin d’être exemplaire selon moi) alors qu’il a raison d’une certaine manière et bien sûr il y a l’aspect manipulation et leur ego qui les rassemble. De plus dans le générique de début Light est montré à quelques reprises comme un ange très lumineux (Lucifer étant la deuxième créature la plus lumineuse après YHWH) même si la pomme et certaines paroles peuvent faire penser que Light représente plus Ève séduite par la pomme comme Light séduit par le Death Note.

    Bon j’espère juste ne pas trop me faire taper sur les doigts pour avoir un peu vanté Lucifer et craché sur YHWH mais on va espérer que vous êtes des personnes amicales et ouvertes.

    N.B: c’est la deuxième fois que j’envois ce message car j’ai remarqué qu’il n’apparaissait pas même après le rafraîchissement de la page. Excusez-moi si au but d’un certain temps figure donc deux exemplaires.

  • Avatar
  • Y a t-il une censure automatique des commentaires?

      Laurent
    • Non c’est juste que les éditeurs du blog sont des êtres humains qui dorment la nuit (en tout cas c’est le cas pour moi). Les commentaires doivent systématiquement être validés par des éditeurs afin d’éviter des spam et des troll.

  • Avatar
  • Ok, désolé du dérangement alors, je ne voulais pas paraître impoli.

      Laurent
    • Non pas de problème, si vous étiez réellement impoli j’aurai supprimé votre commentaire comme je le fais habituellement.

  • Avatar
  • C’est bien organisé et claire cet article. Je suis d’accord.
    Il y a un autre point je réfléchis qui est sur Misa Misa. Je te le dirai.

  • Avatar
  • L’existence de dieu n’est absolument pas démonter ici car la morale n peut être preuve de son existence et d’ailleurs la morale n’est d’ailleurs pas obligatoirement fixé par lui dans le cas de son existence car l’homme de lui même peut la crée preuve en est que des até suivent la morale sans faire un cours de philo la morale n’est pas fiable selon une idéologie mais sur de la pure logique car en sois le mal est le fait de nuire aux autres or tuer nuit aux autres donc tuer est mal par définition et non par croyance et si on suit ce que tu dis si dieu avait dit que tuer c’est bien alors tuer aurait été bien donc tu te contredis toi même en acceptant que c’est bien seulement car dieu le dit et non l’inverse qui et que dans le cas où dieu existence il dit que tuer c’est mal car tuer est intrasequement mal quelque soit les croyances et non que tuer c’est mal car dieu le dit ça n’a aucun sens

    Je parle évidemment de meurtre sans aucune raison (légitime défense..)

  • Avatar
  • Je vous remercie pour cette exorthation.
    Cela m’a ouvert les yeux sur notre incapacité à resoudre nos problèmes.
    Plutôt que chercher par mon intelligence, je devrai me confier en Jesus-Christ mon seigneur et sauveur personnel.
    C’est le plus beau message que j’ai lu aujourd’hui, je vous remercie.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *