L’amour surnaturel : aimer tout le monde

Nous savons qu’en tant que chrétiens, nous devons aimer notre prochain comme nous-mêmes (Matthieu 19.19). Et pourtant, il faut avouer que nous sommes bien souvent sélectifs quant aux personnes que nous aimons. Voici une petite réflexion d’Alexander Strauch sur le sujet.

Aimez tout le monde, pas que ceux qui vous aiment

Beaucoup de chrétiens font l’erreur de se considérer eux-mêmes comme des personnes aimantes simplement parce qu’ils aiment leurs amis chrétiens et leurs proches. Ils aiment ceux qui sont du même avis qu’eux et qui font partie de leur cercle religieux, mais si quelqu’un n’est pas d’accord avec eux ou quitte leur Église, ils cessent de l’aimer et se tournent contre lui. Voici comment Jonathan Edwards décrit de tels chrétiens :

« Ils sont remplis d’affection pour certains, et remplis d’amertume envers d’autres. Ils sont unis aux leurs, à ceux qui les approuvent, qui les aiment et qui les admirent, mais ils s’opposent farouchement à ceux qui leur tiennent tête et qui les ont pris en grippe. »

Ce genre d’amour n’est pas l’amour chrétien. Jésus a enseigné que le fait d’aimer ceux qui nous aiment n’a rien d’extraordinaire. Il est naturel d’aimer ceux qui sont amicaux et agréables envers nous, mais Jésus nous dit :

« Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance en avez-vous ? En effet, les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. » – Luc 6.32

« Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les collecteurs d’impôts n’agissent-ils pas de même ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les membres des autres peuples n’agissent-ils pas de même ? » – Matthieu 5.46-47

Christ exige de ses disciples un amour surnaturel et divin qui les pousse au pardon, à la réconciliation et à la tolérance – envers les gens désagréables, ceux qui nous persécutent, qui nous haïssent, qui ne font pas partie de notre cercle d’amis de l’Église, qui ne partagent pas nos opinions et tous les gens du monde. Il s’agit de l’amour que notre Père céleste manifeste, l’amour que Jésus nous exhorte à imiter.*

Wow. Voilà le genre d’amour que nous sommes appelés à avoir. Demandons au Seigneur de nous aider !

Rébellutionnaire, veux-tu aimer tout le monde, sans exception ?

*Tiré du livre « Aime ou meurs, Christ appelle l’Église à se réveiller » par Alexander Strauch, p.74-75 (Éditions Impact).