2 mauvaises motivations pour lire la Bible

Pourquoi lisons-nous la Bible ? Est-ce par habitude, par contrainte, par orgueil ? Ou alors dans le but de mieux connaître Dieu ? Voici deux mauvaises motivations pour lire la Bible que relève Francis Chan, dans le livre « Multipliez-vous » (pp. 97-98) :

#1 – Lire la Bible par culpabilité

Nous savons tous que nous devrions lire notre Bible. C’est l’une de ces choses que les chrétiens sont censés faire. On ajoute souvent la lecture de la Bible à une liste de tâches, comme aller à l’église, donner de l’argent et ne pas dire de grossièretés. Évidemment, personne n’admettra lire sa Bible par culpabilité, mais cela n’en reste pas moins une motivation majeure.

Très souvent, cette culpabilité est étroitement liée au légalisme. Nous créons nos propres défis (« je dois lire tant de chapitres par jour »), puis nous tâchons par tous les moyens de nous y tenir. Il ne nous vient même pas à l’esprit que Dieu ne nous a jamais imposé une telle norme ; c’est nous-mêmes qui nous la sommes imposée. Puis très vite, nous commençons à l’imposer aux autres. Et c’est ainsi que naît une culture de la culpabilité, une culture où « un bon chrétien » lit sa Bible par peur des conséquences, et « le mauvais chrétien » se sent coupable parce qu’il n’arrive pas maintenir son quota de lecture quotidienne.

#2 – Lire la Bible par orgueil

Ceux qui connaissent bien leur Bible jouissent d’une certaine considération, d’une sorte de respect particulier. À juste titre. Nous devrions tous aspirer à connaître la parole de Dieu sur le bout des doigts. Elle devrait être sur nos lèvres et enracinée profondément dans notre cœur et dans notre esprit.

Mais pour quelles raisons souhaitez-vous connaître la Bible ? Dieu se réjouit quand nous chérissons sa Parole, mais pensez-vous réellement que votre soif de paraître intelligent le réjouisse ? Peut-être souhaitez-vous être celui vers qui on se tourne pour avoir des réponses, celui qui n’est jamais pris de court par une question. Est-ce que ce désir rend vraiment gloire à Dieu ? Qu’en est-il de votre soif d’être reconnu comme le plus spirituel du groupe ?

Le problème n’est pas qu’on étudie trop la Bible (comme si c’était possible !) ; le problème, ce sont nos motivations. Trop souvent, les chrétiens sont motivés par cette soif du prestige. Alors qu’en fait, ils devraient être animés par un désir de connaître Dieu, d’être transformés par sa Parole, et d’aimer et servir les gens qui les entourent.

Il y a de fortes chances pour que vous ayez dans votre entourage quelqu’un qui connaisse la Bible sur le bout des doigts. Peut-être avez-vous remarqué la considération dont il jouit… et vous voudriez bien aussi bénéficier de ce genre d’admiration. L’esprit de compétition est, certes, une grande source de motivation, mais ce n’est pas une raison valable pour étudier la Bible. Dieu se soucie plus de votre caractère que de votre productivité. Et puis, soyons honnêtes : étudier la Bible pour paraître mieux qu’un autre, c’est tant soit peu… ridicule !

Demandons pardon au Seigneur, d’avoir lu la Bible pour de mauvaises raisons. Oui, il est heureux l’homme « qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui la médite jour et nuit ! » (Psaumes 1.2). Que cela puisse être notre cas !

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, parisien vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis (à paraître chez BLF en avril 2019). Par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →