Quand Dieu fait des erreurs

Comment ? Dieu fait des erreurs ?! Je parie que le titre vous a interpellé, n’est-ce pas ? On n’oserait jamais dire que Dieu fait des erreurs ! Et pourtant, c’est que nous affirmons lorsque nous nous plaignons…

Se plaindre, c’est facile

Il est très facile de se plaindre ! Quand les choses ne vont pas comme nous le voudrions, lorsqu’une chose nous dérange, que nous sommes fatigués, que nous trouvons une situation trop difficile… on commence à se plaindre, à médire dans notre cœur, à regretter certaines choses que Dieu a permises.

Ça peut être à différentes échelles : un simple bus qui n’est pas à l’heure, et on se met à râler ! Ou alors, un événement plus grave et plus dramatique.

Quoi qu’il en soit, lorsqu’on se plaint, c’est comme si on disait à Dieu « tu ne t’occupes pas bien de moi ». Se plaindre, c’est affirmer que Dieu n’est pas sous contrôle. C’est affirmer que les choses ne devraient pas se passer comme ça. C’est affirmer que Dieu se trompe. Quelle offense !

On est si prompt à se plaindre – et moi le premier ! Mais est-ce là une attitude vraiment biblique ?*

Un comportement à imiter

La plainte ne fait pas partie des caractéristiques du fruit de l’esprit exprimées en Galates 5.22. Au contraire, « le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ». Ce fruit de l’Esprit ne dépend pas des situations que nous vivons – non – il est censé être là tout le temps ! En Philippiens 2.14, Paul nous encourage à faire « tout sans murmures ni contestations, afin d’être irréprochables et purs ». Voilà l’attitude à imiter !

Que l’on puisse, même dans l’épreuve, répéter avec force les paroles de ce cantique : « Mon Dieu est si bon, il prend bien soin de moi ». Oui, Dieu prend soin de nous. Il est sous contrôle. Pourquoi nous plaindre ?

La fâcheuse manie de se plaindre

Reconnaissons qu’on a la fâcheuse manie de nous plaindre régulièrement. On peut se dire que ce n’est pas notre faute, et que c’est notre côté français qui ressort ! Ou alors, on peut tout simplement avouer et reconnaître que le problème se trouve dans notre cœur… Oui, c’est notre cœur qui est mauvais, c’est notre cœur qui veut se plaindre constamment, et qui a tellement de mal à reconnaître les bienfaits de Dieu. C’est notre cœur qui a si peu de patience et de persévérance dans les moments difficiles. Le problème est en nous, et il a un nom : le péché.

Mais si ce problème a un nom, il a aussi une solution ! Cette solution, c’est Jésus-Christ, notre Sauveur. Il est venu payer, en personne, et régler définitivement la dette qui pesait sur nos épaules. Il est venu anéantir le problème du péché, par la mort qu’il a subie. Grâce à cela, Dieu nous offre un cœur nouveau – pur et régénéré – avec de nouveaux désirs et une espérance vivante. Voilà la solution pour ne plus se plaindre !

Alors, lorsqu’on est tenté de se plaindre, quelle qu’en soit la raison, que nous puissions aussi dire : « Mon Dieu est si bon, il prend bien soin de moi. »


*Comme l’a fait remarquer Annick sur notre page facebook, on trouve de nombreux exemples de plaintes, gémissements ou soupirs à Dieu dans la Bible, notamment dans les Psaumes. Ce n’est pas cela que cet article remet en cause, mais plutôt l’habitude de râler pour un rien que nous avons.

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, français vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis. Mais par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →