Que personne ne méprise ta jeunesse ! Mais…

En tant que jeune, on a souvent vu ce verset d’1 Timothée 4.12 : « Que personne ne méprise ta jeunesse, mais sois un modèle pour les croyants par tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi, ta pureté. ». C’est d’ailleurs le verset phare de la Reb’ !

Cependant, on a souvent tendance à se concentrer uniquement sur la première partie du verset : « Que personne ne méprise ta jeunesse. ». Oui, c’est vrai ! Personne ne doit nous mépriser parce que nous sommes jeunes. Ce n’est pas l’âge qui définit la maturité ni la valeur d’une personne, et il est bon de se rappeler cela, surtout dans une société qui a des attentes médiocres vis-à-vis de la jeunesse.

Mais… la deuxième partie du verset nous donne un challenge énorme, un défi bien plus grand : être des modèles. Face au mépris, à la mise à l’écart ou au rejet de certains dû à notre âge, nous sommes appelés à réagir tout autrement.

Sois un modèle

Qui que nous soyons, peu importe notre passé et notre âge, voilà ce que la Bible nous demande : être des modèles. Quel défi pour nous !

La Parole de Dieu nous demande d’être des modèles pour les croyants, pour l’entourage chrétien qui nous entoure. Oui, cela s’adresse à toi, si tu es chrétien. Tu dois être un modèle pour ton Église. Tu dois être un modèle pour tes amis chrétiens. Un modèle sur lequel les gens pourront s’appuyer et prendre exemple. Ça c’est un défi de Rébelutionnaire !

L’idée n’est pas d’être orgueilleux en disant « Regardez-moi, j’ai raison » – loin de là ! Il nous faut plutôt, dans l’humilité et la dépendance à Dieu, chercher à avoir une attitude pure, juste et droite aux yeux de Dieu, afin de pouvoir encourager ceux qui nous entourent et les faire grandir dans leur marche chrétienne. Voilà ce que l’on peut faire, peu importe notre âge.

Prend le temps de méditer les 5 domaines dans lesquels nous sommes encouragés à briller, à être des modèles : nos paroles, notre conduite, notre amour, notre foi, et notre pureté (cf 1 Timothée 4.12)

Sois-le changement que tu voudrais voir

En tant que jeunes chrétiens, on a souvent tendance à vouloir que les choses changent. Que ce soit dans notre Église, notre entourage chrétien, ou les différents ministères que nous côtoyons. Il y a des tas de choses qui nous dérangent. Des choses qu’on trouve mal faites, ou pas faites du tout. Des manières de faire qui ne nous semblent pas adaptées, ou trop dépassées. Bref, des choses qu’on voudrait voir changer. En mettant en pratique ce verset d’1 Timothée 4.12, nous pouvons faire changer les choses. Peu importe notre âge !

Tu trouves que le monde chrétien manque de zèle ? Alors sois-un modèle de zèle ! Tu trouves que ton Église manque de joie de vivre ? Rayonne de la joie de Christ, et fais changer les choses par ton attitude ! Tu trouves que certaines personnes autour de toi manquent de compassion ? Alors montre par tes actes que tu as un cœur rempli d’amour pour les perdus, et les gens prendront peut-être conscience de cela !

Qu’en est-il de notre cœur ?

Mais il faut avouer : on est tellement prompt à dénoncer ce qui ne va pas. On a tellement de facilité à voir le mal dans la vie des autres. Mais qu’en est-il de notre propre vie ? Qu’en est-il de notre propre cœur ? Regarde ce que dit ce verset :

« Que chacun se plaigne de ses propres péchés ! Réfléchissons à nos voies, examinons-les et retournons à l’Éternel ! » Lamentations 3.39-40

Examinons notre cœur, et réalisons que nous ne méritons rien. Réalisons que nous ne sommes pas meilleurs qu’un autre. Confessons notre misère à notre Père céleste, et déposons-là au pied de la croix de Christ, où le sang a coulé pour notre pardon.

Couverts de la justice qui vient du calvaire, nous serons alors prêts pour briller, et être des modèles dans ce monde qui en a tant besoin !

Alors, prêt à relever le défi de devenir un modèle ?

Benjamin Eggen

Benjamin Eggen

25 ans, français exilé à Bruxelles, passionné par l'Evangile, les bons livres et la mission. Auteur du livre Soif de plus ? et co-auteur de Une vie de défis. Vous pouvez suivre Benjamin sur sa chaîne Youtube et son compte Instagram.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

3 Commentaires

    Avatar
  • Merci pour cet article de courage :-) ce qu’il me manquait pour essayer d’évoluer. on a besoin des autres pour avancer. or moi je voulais être une déesse, me suffir à moi même. montrer que mes qualités à mon entourage. les défauts, mpn mal être… je le garde souvent pour moi jusqu’à atteindre une sorte de folie,d’esprit brisé. j’ai du mal à croire que j’essaie de me sauver avec des choses semblant virtuels ( les jeux, internet …)

    le christ est la faut juste apercervoir son appel à le suivre, essayer le suivre, sans avoir peur du mal et de combattre.

    que dieu vous bénisse :-)

  • Avatar
  • « Que personne ne méprise ta jeunesse, mais sois un modèle pour les croyants par tes paroles, ta conduite, ton amour, ta foi, ta pureté. » Ne pensez-vous pas qu’il s’agit d’une tâche presque insurmontable pour un jeune qui par définition est encore en apprentissage? Et qui doit éprouver sa foi à l’aune de l’autre pour s’en assurer?

  • Avatar
  • Merci pour ces belles lignes. J’ai rencontré ce passage il n’y a pas longtemps. J’ai été vraiment surpris par son contenu très évocateur. J’ai eu l’impression que je me lisais moi-même, tellement ceux-ci ont une similitude avec moi.
    Etre un modèle pour les autres, c’est ce que j’essaie de faire depuis toujours en mettant en valeur les enseignements reçu par le Christ. Etre jeune sans suivre cette ligne de prescription, c’est comme si on l’avait jamais été. Que Dieu bénisse notre tendre jeunesse.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *