Le livre du mois « La Bible Louis Segond 1910 » – TBS

La période de Noël étant spéciale et étant honnêtement à cours d’idée pour le livre du mois (je n’ai pas lu de livres en français depuis un mois…), je te propose une recension particulièrement spéciale : celle de la Bible que j’utilise tous les jours. J’expliquerai pourquoi j’ai choisi celle-ci pour toujours (à moins que peut-être je la perde prochainement) sachant que j’en ai eu au moins 2 auparavant, ses avantages et ses points faibles.

Quand j’ai grandi à l’Église, j’avais tendance à lire la version « Français courant » qui a le mérite de rendre le message biblique « ultra compréhensible » car dans cette version seul un nombre limité de mots simples sont utilisés. Ensuite est venu le jour de mon baptême où mon Église m’a offert ma première Bible d’étude : la Bible d’étude MacArthur (en anglais MacArthur Study Bible) reprenant l’édition de Genève de 1979 de la version Louis Segond (à la fois proche des textes originaux donc plutôt littérale et compréhensible). Je ne vous cache pas que j’étais en extase le jour où je l’ai eue entre mes mains, c’était la première fois que je voyais un commentaire de la Bible entière assez costaud et pertinent sur de nombreux points (bien que personnellement je ne suis pas d’accord sur la position de la fin des temps dispensationnaliste présentée par l’auteur). J’ai du passer des heures à lire cette Bible et les notes comprises avec.
Mais finalement, j’ai remarqué que je passais plus de temps à lire les notes de la Bible d’étude plutôt que la Bible elle-même (si tu as une bonne Bible d’étude je parie que ça t’est déjà arrivé), ce qui m’a poussé non pas à la jeter à la poubelle mais plutôt à trouver une Bible « normale », c’est-à-dire sans commentaire à côté susceptible de me tenter. C’est alors que je suis tombé sur une Bible plutôt sobre et simple ; la Bible version Louis Segond 1910 aux éditions Trinitarian Bible Society qui est devenue ma Bible de lecture.

Plusieurs raisons pour lesquelles j’ai retenu cette version et cette édition :
– La version avec des mots anciens me permet d’apprendre des mots de vocabulaire que je ne trouve pas dans d’autres versions plus récentes (ex : longaminité, tribulation, aspic, incorruptibilité etc) mais utilise à côté d’autres versions plus modernes comme la Semeur ou la Segond 21.
– La version 1910 retient plus le sens original que la version Segond 2007 (j’avoue que je n’ai trouvé qu’un exemple pour l’instant mais assez significatif, dans Ro 3.25 ; 1 Jean 4.10 ; 1 Jean 2.2 : propitiation (l’action d’apaiser la colère de Dieu ce qui a pour conséquence de le rendre propice envers les pécheurs) est remplacé par l’expiation (l’action d’ôter le péché).
– L’édition possède beaucoup de pages blanches au début et à la fin (en tout 6 pages recto-verso), donc beaucoup d’espace pour écrire et prendre des notes (j’en ai vu moins, voir pas du tout dans les Bibles Segond 21 blanches et Bible Semeur aux éditions Excelsis).
– La Bible de cette édition est légère.
– Tourner les pages est facile et arriver à un passage devient très rapide (surtout avec l’habitude) avec cette édition : elles sont très mobiles, ne collent pas et sont facilement saisissables avec les doigts.
– Dans cette édition, il n’y a pas de découpage prédéfini sur le texte biblique : je veux dire que les paragraphes ne sont pas définis par défaut, donc on est beaucoup moins influencé lors de notre lecture et étude de la Bible à adopter un découpage déjà préconçu par les éditeurs (en revanche il y a des titres sur les coins en haut à gauche et en haut à droite des chaque page qui indiquent le sujet des passages).
– La page de couverture est sobre comparée à d’autres trop surchargées à mon goût.

Passons désormais aux inconvénients :
– Cette Bible est fragile, il faut en prendre soin (surtout des passages que vous consultez le plus !) car les pages peuvent se détacher facilement au fil du temps. Par exemple j’ai dû consulter plus d’une centaine de fois Romains 9 à 11 et les pauvres pages contenant ces chapitres se sont détachées. J’ai donc dû les recoller avec du scotch. De plus la couverture, les faces avant, arrière et sur le côté se délient et se séparent facilement. Il ne faut pas la jeter (en tout cas trop souvent) par terre, sur le lit ou ailleurs.
– Les mots qu’elle contient font partie du vocabulaire de 1910, ils sont donc parfois périmés et dépassés (archaïques) ; tu auras sûrement besoin de consulter un dictionnaire ou d’autres versions plus récentes et compréhensibles comme la Semeur et la Segond 21. Mais que cela ne te décourage pas ! Transforme comme moi cet inconvénient en avantage, en lisant cette Bible tu apprendras quelques mots.
– La version 1910 ne tient pas compte des dernières découvertes et avancées archéologiques et bibliques concernant les manuscrits. C’est pour cela qu’il convient de consulter des versions plus récentes qui tiennent compte des nouvelles trouvailles.

Tu peux te procurer cette Bible ici ! Pour la nouvelle édition (même contenu à l’intérieur mais nouvelle couverture que je trouve trop surchargée, « moderne »), clique ici.

Digiqole ad
Laurent

Laurent

22ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

29 Commentaires

    Avatar
  • Préférer la Segond 1910 parce qu’il y a des mots compliqués et vieux … Drôle de concept pour une Bible qu’on utilise tous les jours :) Comme tu dis, il y a eu de nombreuses grandes découvertes entre 1910 et aujourd’hui (Qumran notamment), et la critique textuelle a bien évoluée. Mieux vaut privilégier une version récente si tu veux t’approcher du texte original (NBS par exemple). Et le littéral n’aide pas forcément à la lecture quotidienne, mais est très utile pour une étude plus précise. N’oublions pas non plus que notre cher ami Segond était quand même assez libéral et ça se sent dans sa traduction.

      Avatar
    • Tout à fait d’accord avec Manu. Comme Bible pour approfondir une étude pourquoi pas. Mais personnellement, vraiment pas pour ma lecture quotidienne :)

  • Avatar
  • Salut Laurent,

    Bien que j’apprécie certains aspects de ton billet (je suis un fan des Bibles sans découpage par exemple), je ne suis pas sûr que recommander la Segond 1910 aux Rébellutionnaires soit la meilleure idée.

    Je ne condamne pas le choix pour toi à titre perso. Tu sembles être un gars un peu exceptionnel (déjà ressenti dans ta recommandation de Connaître Dieu). Mais sur un blog où beaucoup ont probablement du mal à lire la Bible, je conseillerais plutôt d’opter pour des traductions modernes et faciles: (Semeur, S21, voir même la paraphrase du Nouveau Testament « Parole vivante » d’Alfred Kuen).

    Je suppose que ça revient à l’objectif qu’on a quand on lit la Bible. J’ai lu dans la S21 cette année. Ce n’était pas concluant et pour 2016 je reviens à ma version préférée: la Colombe (1978) qui est assez littérale mais quand même (beaucoup) plus récente que la 1910!

    J’espère ne pas saper les efforts que fait la Réb pour exhorter les jeunes à défier les faibles attentes de notre génération. Mais je préférerais voir des jeunes lire 3-4 fois par an la Bible dans une version moderne que de peiner à lire une fois par an la Segond 1910!

      Laurent Dv
    • Oui je comprends ton point de vue, après c’est moi qui suis particulièrement habitué à ma version pour vouloir changé, au delà de la traduction, mon édition est vraiment pratique. Si je trouve une colombe avec la même forme que la mienne je la conseillerais sûrement.

  • Avatar
  • Bonjour, j’aime beaucoup la version David Martin, la Louis Second (Thompson) aussi est intéressante. Je ne sais si vous connaissez cette version, mais j’aime bien celle-là aussi. Voici le lien : https://www.bibledejesuschrist.org/

    Que Dieu vous bénisse et vous instruise dans la vérité.

  • Avatar
  • Salut Laurent, je te conseil de changer le lien que tu donne pour se procurer cette Bible par ce lien direct du fournisseur : http://www.esaie55.com/

    En Christ,

    Benoit

      Laurent Dv
    • Ok merci.

    • Laurent Dv
    • Mais le beau format de ma Bible n’est plus vendu et édité par Esaïe21.

    • Laurent Dv
    • Je préfère ma couverture car elle est moins surchargée, étrange et excitée que les seules qu’on trouve aujourd’hui, elle est simple et uniforme.

  • Laurent Dv
  • Je parle de la couverture dure.

  • Avatar
  • Bonjour ,
    Je pense que Laurent voulait dire par l’expression « il y a des mots compliqués et vieux »
    C’est que les expressions des textes, ont un sens profond lorsqu’ont les analyses et qu’ont y regarde
    de plus près ? Personnellement c’est cet effet que j’ai lorsque je prend une ancienne traduction les mots ressortent avec plus de profondeur et de justesse.
    Bonne continuation.
    Eugène

      Laurent Dv
    • Je voulais dire qu’il y a bien bel et bien des mots compliqués et vieux (opprobre, ignominie, longaminité, septentrion…), pas pour tout le monde mais surtout pour la plupart des jeunes. APrès je suis de ton avis assez généralement.

  • Avatar
  • Si je puis me permettre j’aimerais apporté mon opinion. Selon moi l’important est d’être à l’aise avec le langage d’une bible, à titre d’exemple cela ne servirait a rien par exemple d’avoir une King James 1611 (une reference dans les bibles anglaise) si l’on ne comprend pas l’anglais, cette bible serait complètement inutile. Un langage soutenu comme par exemple ma Darby ou mon Ostervald n’est pas a la portée de tous. J’ai acheté récemment une Bible comme celle de Laurent, une édition Genève 79 avec références Mac Arthur. Personnellement je suis complètement en désaccord avec les propos de se théologien. J’avais acheté cette bible pour remplacer ma vieille bible second édition 78 avec référence Scofield que j’aime beaucoup.

    Mais l’important n’est pas la version, L’IMPORTANT c’est de connaître son auteur. La bible est la parole de Dieu, et une parole est une pensée exprimé . Connaître la pensée de l’auteur c’est ce qui est important, malheureusement, trop de gens ne tiennent pas compte de cela.

    Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. (Mathieu 11:27)

    Merci de m’avoir lu et puisse Notre Seigneur vous bénir

  • Avatar
  • Il semblerait que cette version ne soit pas la Segond 1910 mais la Segond revisée 1880. C’est comme cela en tout cas qu’elle est nommée sur le site de la Maison de la Bible. Et effectivement sur certains passages, certains termes diffèrent entre les deux versions, comme dans Proverbes 30 par exemple. En tout cas version que j’apprécie également pour les « vieux mots », qui pour moi ont une valeur forte comme « sanctification » ou « rédemption », absents des traductions modernes, que j’utilise également malgré tout.

      Laurent Dv
    • Bonjour, je reste convaincu qu’il s’agit bel et bien de la 1910 car je suis allé voir à la Maison de la Bible, il y a toujours ces Bibles là (cependant avec un couverture différente, plus en cuir et plus « jolie », plus compacte). On y voit le même texte (même police, taille de caractères) et exactement la même traduction, et sur le devant il y a marqué 1910.

      J’ai également trouvé cependant des Bibles 1880 révisée mais il y a des différences de traduction avec la version segond 1910. Il y a bien ces deux versions : 1910 et 1880 révisée, mais avec des différences très légères.

  • Avatar
  • Merci de votre réponse. Je pensais que la société Esaïe 55 n’éditait que la 1880. Après ma bible esaïe 55 Tbs est référencée « 1880 » à la maison de la bible et « 1910 » sur le site de la CLC. Après les différences sont vraiment mineures je pense.

      Laurent Dv
    • Après coup je pense les traductions sont peut être les mêmes et donc il s’agirait juste de deux noms différents pour la même version. Je vérifierai.

  • Avatar
  • Bonjour, pour savoir si la bible est une 1910, une 1880 ou 1880 d’Ésaïe 55 TBS (qui est une 1880 révisée), il suffit de voir si le coma johannique est présent Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel,
    le Père, la Parole, et le Saint-Esprit, et ces trois-là sont un.
    Si vous n’avez que : Car il y en a trois qui rendent témoignage… c’est la 1910 ou 1880
    Ésaïe 55 ont souhaité utilisé le texte reçu.

      Laurent
    • Waouah ! Merci pour ces détails , je te crois.

    • Avatar
    • Bon article, cependant, la bible dite TBS, éditée par Esaïe 55 n’est pas une Segond 1910. C’est une Segond 1880 révisée, sur deux points :
      1. Le texte de la 1ere alliance a été corrigé sur certains versets, ex Esaïe 7-14; Genèse 1.2; Proverbes 8-22

      2. Le Nouveau Testament, quand à lui a été révisé sur la base du texte reçu, c’est à dire qu’il insère certains 5-7versets souvent omis dans certaines traductions, comme Actes 8-37; le coma johannique de 1 Jean 5v7, et bien d’autre, c’est certes un choix mais qui en vaut la peine.
      shalom

  • Avatar
  • Merci Alex de ces précisions!

  • Avatar
  • Merci de ces précisions Marcos !

  • Avatar
  • J’aime beaucoup moi aussi la Segond 1910 de la TBS. Notamment pour la présentation très aéré du texte, pour le choix des numéros de verset en marge (qui rend la lecture plus fluide) et pour le parti pris de présenter les psaumes et les prophètes verset par verset (et non en bloc de texte).

    Le défaut de cette Bible est, pour moi, dans l’insuffisance de certaines notes: il ne figure que très peu de traduction en bas de page des noms propres de l’Ancien Testament. Ce qui est dommage quand on sait qu’ils ont une signification et qu’on peu perdre un peu de ce qui fait le sel de la lecture quand on l’ignore.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *