3 pistes pour ne pas gâcher son temps

La gestion du temps est un vrai défi pour nous, chrétiens. Notre but est de glorifier Dieu (cf 1 Corinthiens 10.31). Nous devons donc utiliser nos journées, nos heures et chaque minute de  notre vie à remplir ce but. Est-ce vraiment le cas ? Comment savoir la manière dont Dieu veut que je remplisse mon emploi du temps ? Comment savoir si ce que je fais n’est pas vain, inutile ?

Par cet article, je te propose que nous examinions nos actions pour voir si nous ne gâchons pas le temps que le Seigneur nous donne. Voici 3 choses vers lesquelles regarder, pour évaluer la valeur de ce que nous faisons :

#1 – Regarder à l’éternité

« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, recherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Attachez-vous aux réalités d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » (Colossiens 3.1-2)

Nous savons que notre vie sur terre est éphémère. Demain, nous ne serons peut-être plus là. Et dans 100 ans, que restera-t-il de notre existence sur terre ? La question à se poser est donc : ce que je fais a-t-il un impact dans l’éternité, ou n’a-t-il de la valeur que sur cette terre ? Si ce que je fais n’a aucune valeur dans le ciel, pourquoi est-ce que je le fais ?

Quand nous réalisons que notre vie sur terre n’est qu’un souffle, et que nos actions présentes ont un impact sur l’éternité, les choses prennent une toute autre dimension. Regardons à l’éternité !

John Wesley disait : « Je juge toutes choses uniquement par leur valeur dans l’éternité ».

#2 – Regarder à la croix

« Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de l’Evangile du Christ. » (Philippiens 1.27)

L’Évangile, c’est la bonne nouvelle de Dieu pour les hommes. Nous étions rebelles, perdus, dignes d’êtres haïs – mais Dieu nous a fait grâce. Il a donné son Fils, son unique, pour nous sauver. Il est dit de Jésus, qui n’avait pas connu le péché, « [qu’]il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5.21). N’est-ce pas extraordinaire ? Quand on réalise les souffrances physiques (les crachats, le fouet, la crucifixion) et morales (le rejet, l’humiliation, la colère de Dieu) que Jésus-Christ a subi pour nous, c’est juste incroyable ! Quelle grâce !

Face à tant d’amour, nous ne pouvons pas rester impassibles. Jésus nous a rachetés de notre manière vaine de vivre à un grand prix (cf 1 Pierre 1.18). Nous ne pouvons donc pas retourner à notre ancienne vie. Bien plus, nos actions se doivent d’être centrées vers lui, notre Sauveur et Seigneur !

La question est donc : face à la croix, est-ce que ce que je suis en train de faire est une réponse digne de l’amour que Christ m’a manifesté ?

#3 – Regarder au monde

Quand on regarde les informations et qu’on entend parler de guerres, de massacres, de choses atroces – est-ce qu’on peut vraiment perdre son temps à faire des choses sans valeur ?

Quand on regarde autour de nous et qu’on voit l’égoïsme, le désespoir, la vanité de ce monde – est-ce qu’on peut vraiment rester indifférents ?

Quand on entend parler de chrétiens qui sont persécutés pour leur foi, qui ont un accès restreint à la Bible, qui sont mis en prison pour leurs croyances, qui meurent pour le nom de Christ – est-ce qu’on peut vraiment vivre une vie centrée sur nous-même ?

Le monde va si mal. Le péché règne. Mais nous savons que Jésus-Christ est la réponse à ce monde en désarroi ! Proclamons fermement l’Évangile, soyons des témoins de cette bonne nouvelle qui peut changer des vies ! Que toutes nos actions pointent vers ce but, et que nous puissions obéir avec zèle à ce commandement du Seigneur, tellement connu mais si dur à mettre en pratique :

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Matthieu 28.19)

Regardons au monde. Cela nous aidera à relativiser, et à réaliser que nombre de nos actions n’ont que peu de valeur.

Voilà 3 choses vers lesquelles nous pouvons regarder, qui nous aideront à enlever de notre emploi du temps ce qui ne glorifie pas Dieu. Reconnaissons notre faiblesse, demandons pardon à Dieu pour toutes les fois où nous avons gâché le temps qu’il nous a donné, et cherchons à vivre pour sa gloire à chaque instant !

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, parisien vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis (à paraître chez BLF en avril 2019). Par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →