Après les attentats : #PrayForParis ?

Hier soir, une nouvelle tragédie a frappé notre capitale. La France, à nouveau mutilée. Des morts, des blessés, des larmes. Des familles déchirées, des collègues disparus, des amis partis. Les éclats d’explosif, les impacts de balle, le sang sur le sol. Les ténèbres ont souillé pour longtemps la ville lumière. Encore.

Sur Facebook, on s’affole, sur Twitter, c’est pire. Les chaînes d’informations déchirent leur une déjà prête, pour tout recommencer. Vite, des témoignages, vite, des vidéos, vite, des photos. N’importe quoi. Un scoop, de l’info. A quoi bon ? Satisfaire cette soif profonde qu’à l’homme de savoir ce qui est arrivé à son prochain. Celui qui n’est plus lointain. Il est là, tout près. Étendu sur le sol.

#PrayForParis

Et partout, un même message : #PrayForParis. Prions pour Paris. Prions, oui. Levons les yeux au ciel… Et paradoxalement, comme ces terroristes qui tiraient en criant « Dieu est grand », croyons qu’il l’est, vraiment. Parce que, finalement, prier, c’est reconnaître que face à cette horreur, on ne peut rien. Nous sommes trop petits et même toute une unité du RAID ne pourrait nous protéger contre la folie humaine. Alors on appelle celui qui est là-haut. Le seul, l’unique, celui qui peut arrêter ce cauchemar en un claquement de doigt.

Croyants ou non-croyants, par ce hashtag chacun met inconsciemment sa confiance en un être supérieur. « Agis, vite. » « Fais quelque chose ! », « Viens, sauve-nous ! » « Help ! ». Nous avons tous besoin de justice. Quand nous écrivons #PrayForParis, nous disons à Dieu : « Viens, juge, nous ne pouvons plus faire justice nous-même. » Ce geste de désespoir est une bonne chose. Prions. Prions pour les blessés, les familles et amis des victimes, les forces de l’ordre, le gouvernement. Si Dieu est Dieu, tout-puissant, il peut tout arrêter en un instant. Alors prions. Demandons lui de faire justice. Quelle sera sa réponse ? Que va-t-il nous dire ?

La réponse de Dieu

« Je ne tarde pas. Je veux que tous, vous arriviez à la repentance ». 2 Pierre 3.9

Voilà la réponse du Tout-Puissant. Sommes-nous prêts à ce qu’il arrête tout ? Si Jésus revient demain, il va arrêter tous ces massacres, sécher les larmes et consoler. Mais il va aussi venir juger. Ceux que nous accusons. Et aussi… Ceux que lui, il accuse. On n’a jamais vu un accusé ou un témoin écrire la jurisprudence du procès, alors laissons celui qui sait tout, qui voit tout, juger. Tout le monde, entièrement, selon sa loi. La Bible dit qu’il rendra à chacun selon ses œuvres. Mais cela devrait nous terrifier ! Même si nous n’avons pas pris la kalachnikov hier soir, combien de fois avons nous eu de la haine contre quelqu’un ? D’après Dieu, la colère contre ton frère est déjà une forme de meurtre. Dieu regarde au cœur. Ceux qui ont tué hier étaient-ils plus coupables que nous ?  Ceux qui sont morts étaient-ils plus coupables que ceux qui ont survécu ? Non. Mais si nous ne nous repentons pas, nous périrons tous également. Jésus sait que nous sommes tous coupables. Une seule solution, la repentance.

La seule solution

Repentance. Cela fait peut-être longtemps que tu n’as pas entendu ce mot… Alors voici trois étapes pour engager ce processus qui peut changer ta vie.

  • #Prie – La repentance commence effectivement par la prière. « Je reconnais que tu peux tout, je reconnais que je ne peux rien. Alors viens, sauve-moi ; viens, sauve-nous ». Dieu est le seul qui peut nous sauver de cet environnement de souffrance et de mort, pour un monde meilleur.
  • #Reconnais – La repentance, c’est aussi reconnaître que nous ne sommes pas parfaits, donc pas en règle avec Dieu. Que nous sommes quelque part le meurtrier que nous condamnons. Il faut donc tolérer que si le méchant djihadiste mérite le jugement, nous le méritons aussi d’après la loi de Dieu.
  • #Crois – Enfin, accepte que Jésus, a été puni à notre place. Jésus le seul juste sur cette terre, l’unique parfait, est mort. Dieu est venu sur terre sous forme humaine, il a été crucifié en subissant la condamnation que nous méritions, il est ressuscité corporellement et il règne à présent au paradis.

Une vraie prière à Dieu et une repentance sincère t’accordent le pardon du Dieu créateur. Ainsi, tu pourras appeler à la justice de Dieu, sans craindre pour ta vie.

Littéralement, la repentance est un demi-tour. Alors détourne-toi de ta vie sans Dieu, pour que tes actes, tes paroles et tes pensées l’honorent.

Dieu est le seul qui peut apporter la justice parfaite dans ce monde. Mais s’il l’apporte, il jugera le monde entier, et nous aussi.

Soyons prêts.

Paris, Paris,
Grouillante de vie au plus profond de tes galeries,
Tu as vu la mort éclater soudain, au milieu de toi.
Et comme un cri de détresse :
#PrayForParis
Paris, Paris,
Outragée, brisée, horrifiée,
Le désespoir semble t’avoir assailli.
Et pourtant, une voix s’élève :
#PrayForParis
Paris, Paris,
Au milieu de ta détresse, 
Il est encore temps de te relever.
Plie le genoux et lève les yeux vers ton sauveur :
#PrayForParis
Auteur : Nicolas B

25 ans, rébellutionnaire marié à une chouette jeune femme, travaille en finances d'entreprise, et co-responsable du Cercle d'Affaires pour Christ.

Voir tous ses articles →