Une semaine sans mon smartphone ?

Article de Natalia Leslie, publié sur le site TheRebelution [anglais], traduit par notre équipe.

 

La semaine dernière, j’ai commencé à ressentir une profonde conviction concernant le temps que je passais quotidiennement sur mon smartphone. Après de nombreux temps de prière, la conclusion était claire : les technologies étaient devenues de véritables freins à ma vie chrétienne.

J’ai donc décidé d’entamer ce que j’appelle « un jeûne moderne ». Abandonner quelque chose qui m’est important, et dont il est difficile de me détacher, afin de passer plus de temps à servir Christ.

Pour le moment, j’en suis seulement à ma première semaine coupée des réseaux, mais je me sens déjà recentrée sur certains aspects de ma vie, qui avaient perdu leur place dans la liste de mes priorités.

Je suis sincèrement convaincue que les smartphones et iPods encouragent l’émergence d’une génération égocentrique.

Lorsque que nous y pensons, quand nous sommes sur nos appareils, au travers des réseaux sociaux, nous choisissons l’image que nous voulons donner de nous-même, avec qui nous discutons, et choisissons même l’image que l’on donne de notre vie.

Nous pouvons personnaliser notre répertoire musical, filtrer nos emails et donner notre numéro à ceux avec qui nous voulons échanger.

Ce que j’ai pu noter c’est que, dès le premier jour où j’ai confié mon iPhone à ma petite sœur, je me suis sentie bien plus sensible aux besoins des autres et à ce qui se passait autour de moi. Bien sûr, j’avais un défi à relever, mais celui-ci s’est rapidement transformé en une profonde bénédiction pour ma vie.

Ainsi, je vous partage quelques-unes de mes expériences.

 

La soirée football

Je peux être très timide et très introvertie par moment. Mais il y a quelques jours, j’ai été dans une rencontre, avec un grand nombre de personnes que je n’avais jamais rencontrées auparavant. Je n’avais pas mon iPhone que j’utilise d’habitude pour éviter d’entamer une conversation avec eux.

J’étais obligée de sortir de ma zone de confort et ne pouvais plus me cacher derrière mon smartphone en utilisant mes vieilles excuses comme, « désolé, mais je dois absolument répondre à ce message ».

Finalement, le contact avec les autres s’est fait beaucoup plus facilement que ce que j’avais pu imaginer. Je ne m’y attendais pas autant et j’ai passé un très bon moment.

 

Le long trajet en voiture

Le week-end dernier, ma famille et moi sommes allés rendre visite à mes grands-parents, ce qui nous a valu une longue heure de route.

Et j’ai réalisé, encore une fois, que n’ayant pas mon iPhone, je n’aurai rien pour me distraire durant le trajet. Mais je me suis dit que ce n’était pas une si mauvaise chose.

Quelle précieuse opportunité, celle de pouvoir déverser les pensées de mon cœur à mon sauveur ! Ce voyage en voiture, que j’avais imaginé complètement ennuyant, c’était transformé en un riche moment de prière… Et dire que je me sentais mal rien que d’y penser, cela me parait bien ridicule maintenant.

 

La serrure

L’une de mes plus mauvaises habitudes est que j’aime me tourner vers mes amis dès que les choses ne se déroulent pas comme je le souhaite ou que quelqu’un heurte mon opinion. A peine quelques instants plus tard, me voilà en train de pleurnicher en leur racontant tous mes problèmes.

Mais cette semaine, j’ai passé la nuit à l’église, en retraite, et là, il y avait cette fille qui fréquentait une église des alentours. Elle n’avait pas très bonne réputation et avait été arrêtée plus d’une fois. Elle avait l’habitude de faire des commentaires assez mesquins et semblait, lors des rencontres, être plus intéressée par les jeunes garçons que par l’envie de se rapprocher de Christ.

Il y avait là un piano, et quelques personnes présentes m’ont demandée de jouer et chanter pour eux. Et pendant que je chantais, cette fille se tourna vers quelqu’un et dit : « Elle ne sait même pas chanter ».

Pour être honnête, si j’avais eu mon smartphone à portée de main, je me serais bien défoulée en envoyant un message à ma meilleure amie. Je lui aurais dit combien cette fille était horrible et comment elle avait pu me blesser ainsi que d’autres personnes durant toute la soirée.

Mais au lieu de cela, je me suis inclinée dans la prière. J’ai prié que Dieu puisse me donner la force et l’humilité de pardonner cette fille. Et lorsque j’ai été apaisée, j’ai ressenti le besoin de prier pour cette fille qui avait causé du tort à tant de personne au sein de mon groupe de jeunes.

Ces changements ont eu de véritables effets positifs dans ma vie.

Au final je suis vraiment contente d’avoir passé ce temps déconnectée des drames et des scoops du net. Cela m’a permis d’utiliser mon temps et de tourner mes pensées vers des choses plus élevés.

Si jusqu’ici tu n’as jamais songé à mettre de côté ton smartphone, iPod, ordinateur ou autres gadgets électroniques, je te recommanderais sincèrement d’y penser et de remettre cette initiative dans la prière.

Cela semblera difficile au départ mais tu découvriras rapidement que cela en valait vraiment la peine.

Auteur : Natalia Leslie