« We Will Not Be Shaken » – Bethel Church

2 Juil 2015 5 commentaires Nathan

Article de Nathan de la Reb’Team musique

 

Bethel Church est une église indépendante située à Redding en Californie. Sans entrer dans la polémique, La Rébellution émet une sérieuse retenue concernant la vision et la doctrine de cette communauté. Cette réserve ne nous empêche pas d’émettre aujourd’hui une critique sur un des album de leur collectif de musique, diffusé dans le monde entier. 

 

« We Will Not Be Shaken » est paru en janvier 2015. Il est composé de 11 nouvelles chansons de louange du collectif Bethel Church, écrites et composées par certains habitués (notamment Jenn et Brian Johnson) ainsi que par de jeunes artistes (notamment Hannah et Paul McClure, ou Kalley Heiligenthal, auteur du somptueux « Ever Be »).

La chanson-titre « We Will Not Be Shaken » représente un message puissant, de persévérance dans l’adversité. Cette chanson a été créée durant un temps de louange spontané d’un culte à Bethel Church, proclamant les promesses de Dieu pour les temps difficiles. Puissamment efficace. D’emblée, on peut pleinement entrer dans un temps de louange, pour proclamer encore notre confiance en notre Créateur. 

Les chansons sont quasi toutes excellentes, notamment « Ever Be », et « Seas of Crimson ». Peut-être un bémol pour la chanson « No Longer Slaves » pour laquelle nous pouvons trouver l’interprétation un brin excessif, un peu trop criard. On entend bien les fissures de la voix. Peut-être un peu trop, ce qui est fort dommage tant les paroles de cette chanson sont puissantes. Elles proclament notre liberté (« I’m no longer a slave to fear / I am a child of God – Je ne suis plus esclave de la peur, je suis enfant de Dieu).

L’ambiance générale reste posée, calme, planante, n’empêchant pas des paroles simples et fortes. Malgré le nombre important de musiciens, nous restons musicalement dans un style intimiste et équilibré. Il y a également toujours un nombre important d’interprètes. Pourtant, on retrouve une véritable cohérence du début à la fin.

L’album se termine avec 3 chants simplement extraordinaires : « You Are My One Thing » (dont l’orchestration est magistrale), « Who Can Compare To You », et le sublime « In Over my Head » de Jenn Johnson, qui n’est pas sans rappeler le puissant « I Love Your Presence » de l’album « Here Is Love » (Bethel Live). Ce titre ponctue l’album de la plus belle des manières. C’est le genre de chanson qui vous touche puissamment. 

Tous ces chants sont autant de nouveaux éléments, de directions pour une édification personnelle, et collective. La plupart pourraient aisément être chantés en assemblée.

Les habitués de Bethel s’y retrouveront, pour ce nouvel opus créatif et entreprenant. Les personnes ne connaissant pas trop leur univers, peuvent y trouver un bon début pour découvrir leur style, notamment cette touche si singulière qui caractérise leur musique. Nous nous éloignons petit à petit des morceaux de louange propulsés de « Power chords », de guitare facile, claire et égüe. C’est frais. C’est chouette.

Je vous propose de découvrir le clip de « Ever Be » (faites gaffe, au début, ça donne le vertige  =)

 

Auteur : Nathan

Nathan fait partie de l'équipe musique de la Rébellution.