Pourquoi se sent-on seul ?

Article de Roldan Klohi, 25 ans, Ivoirien, et passionné par l’écriture.

Toutes les études menées sur ce sujet ne cessent de le souligner : la solitude prend toujours plus d’ampleur dans nos sociétés dites modernes. Elle touche toutes les couches sociales et aussi bien les jeunes que les plus vieux.

Les hommes ne se sont jamais sentis aussi seuls qu’à l’époque où nous vivons. Dans l’espoir de trahir leur solitude, ils se réfugient pour bon nombre d’entre eux dans les réseaux sociaux. Cependant, les réseaux sociaux accentuent cette solitude. Une fois déconnectés, l’éphémère réconfort que ces personnes y ont puisé s’estompe aussitôt pour laisser la place à une réalité toujours plus pénible.

La solitude est malheureusement présente dans nos églises également. Chaque dimanche ou lors de nos réunions hebdomadaires, nous rencontrons des personnes à l’allure joyeuse et décontractée mais qui, au fond, souffrent de la solitude, chacun se sent terriblement seul. Peut-être même est-ce notre cas !

 

Voici plusieurs raisons qui expliquent la solitude :

1. La timidité

Certains éprouvent une peur ou une gêne plus ou moins paralysante dès qu’il est question d’une interaction directe avec d’autres personnes. Des situations banales du quotidien, comme demander son chemin à un inconnu ou répondre à une petite question posée par un professeur, peuvent rapidement devenir un supplice pour eux. Ils en arrivent alors à éviter autant que possible tout contact social.

 

2. Les douloureuses expériences du passé

Certaines personnes ont vécu dans leur passé des situations qui les ont profondément traumatisées, du fait de la trahison des uns ou de l’abandon des autres. Il en a résulté un manque de confiance envers autrui et parfois envers elles-mêmes. Pour ne plus avoir à revivre pareille souffrance, elles choisissent désormais de vivre autant que possible à l’écart des autres.

 

3. Le célibat

 Tout être humain ressent à un moment de sa vie le besoin de partager son existence de façon exclusive avec quelqu’un d’autre. Ce besoin s’exprime notamment par une sensation de vide émotionnel, affectif, physique, que seule cette personne (de sexe opposé, encore faut-il le préciser) est à même de combler. C’est justement ce qu’Adam a pu ressentir avant qu’Eve ne soit créée.

 

 4. Une absence de communion véritable avec Dieu

Cette raison est la plus fondamentale pour expliquer la solitude. C’est d’ailleurs par elle que peut venir la solution au problème. Il est essentiel de comprendre une chose : depuis sa chute dans le jardin d’Eden, l’homme est privé de la présence de son créateur. Sa relation privilégiée avec Dieu a été interrompue par le péché. Il y a dans le cœur de tout homme un immense vide que seul l’amour de Dieu peut combler. C’est dans ce contexte qu’est intervenu le sacrifice de Jésus, pour réconcilier l’homme avec Dieu. Mais pour vivre pleinement cette réconciliation, il faut que tout homme accepte le sacrifice de Jésus, et le reconnaisse comme son Sauveur et son Seigneur. Celui qui le fait se voit envahir par l’amour de Dieu et il sait au plus profond de lui-même qu’il n’est plus seul. Il n’en est pas de même pour celui qui s’y refuse, lequel demeure en proie à la solitude, à ce mal-être qu’il ne s’explique pas.

 

Ce qu’implique concrètement la réconciliation avec Dieu :

  • Je reçois de Dieu un esprit de force, d’amour et de sagesse qui nous permet de vaincre toute timidité (2 Timothée 1.7). Rempli de l’amour de Dieu, je n’ai qu’une seule envie : pouvoir le communiquer autant que possible à toute personne qui croise mon chemin. Et dans ces conditions, aucun obstacle, pas même la timidité ou les blessures de notre passé, ne peut m’en empêcher.
  • Je ne suis désormais plus seul et cela, tous les jours jusqu’à la fin du monde, car Jésus est avec nous. (Matthieu 28.20)
Auteur : Roldan Klohi

Roldan, 25 ans, est Ivoirien et passionné par l’écriture.