Pourquoi, comment et à qui témoigner ?

Jésus ne le lui permit pas mais lui dit : « Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu pitié de toi. » Il s’en alla et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous étaient dans l’étonnement. Marc 5.19-20

Dans ce passage, c’est Jésus qui s’adresse à un homme possédé par une légion de démons, dont la vie était perdue, sans espoir. Il passait nuit et jour à crier et se blesser lui-même avec des pierres.

Mais Jésus arrive dans sa ville, et le guérit. La vie de cet homme est transformée. Il est libéré, délivré ! Il demande à Jésus s’il peut l’accompagner dans ses déplacements. Et on voit que Jésus ne lui permet pas, mais lui demande plutôt d’aller témoigner de ce qu’il a vécu.

Ce passage m’a vraiment frappé. Il nous encourage à témoigner simplement. Nous verrons donc pourquoi, comment et à qui témoigner.

1. Pourquoi témoigner ?

Parce que Jésus nous a aimés

Nous aussi, Jésus nous a guéris. Peut-être pas d’une maladie physique, certes, mais d’une maladie spirituelle. Nous étions esclaves du péché. Nous méritions la mort à cause de nos fautes, car « le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6.23). Oui, « nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé » (Esaïe 64.6).

Mais nous avons une bonne nouvelle à proclamer. Dieu, qui est juste et qui devait nous punir, est venu en tant qu’homme sur terre, en la personne de Jésus. C’est d’ailleurs sa venue que nous fêtons à Noël. Mais il n’est pas venu par hasard. Il est venu pour prendre sur lui la condamnation que nous méritions. Il s’est offert lui-même en sacrifice, pour nos péchés. Il a souffert le fouet, les clous, la croix, l’injure, le mépris. Et bien pire que tout cela, il a pris sur lui la colère de Dieu. Lui qui avait toujours vécu en communion avec Dieu, il en a été séparé en prenant sur lui nos péchés.

Et tout ça, par amour pour nous. Wow ! Cette bonne nouvelle, pourquoi la garder pour nous ?
De la même manière que Jésus a demandé à cet homme de témoigner, il nous adresse le même appel. « Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu pitié de toi. »

Parce que nous aimons les autres

Jean 3.36 dit : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui. »

C’est horrible de se dire que tous ceux qui ne croient pas en Jésus, la colère est sur eux. Nous portons un message qui donne le moyen d’échapper à cela, partageons-le !
Si nous aimons réellement nos proches, nous ne voudrons pas qu’ils se perdent.
La Bible dit que Dieu « désire que tous les hommes soient sauvés » (1 Timothée 2.4). Ne prenons pas le risque d’aller contre la volonté de Dieu, mais soyons plutôt comme Paul qui disait : « Nous supplions au nom de Christ : « Soyez réconciliés avec Dieu ! » » (2 Corinthiens 5.20).
Par amour pour notre prochain, annonçons-lui l’évangile qui donne la vie.

2. Comment témoigner ?

Témoigner ? Mais je vais dire quoi ?

Ce qui m’a frappé dans ce passage, c’est la simplicité à témoigner dont fait preuve cet homme. Il s’en va simplement proclamer tout ce que Jésus a fait pour lui. Il ne râle pas, ne cherche pas à contourner la volonté du Seigneur. Jésus lui demande de témoigner, il y va.

Il ne va pas non plus annoncer un discours humain bancal, ou une nouvelle religion. Non, il va parler de ce que Jésus a fait dans sa vie.

Et bien comme cet homme, on peut commencer en parlant de ce que Dieu a fait dans notre vie. Raconter ce que le Seigneur a fait pour nous, comment il a eu pitié de nous. Dieu fait vraiment de merveilleuses choses dans nos vies. Témoignons de cela ! Partons de nos vies, de ce que Christ a fait, puis annonçons leur l’évangile, la bonne nouvelle du pardon des péchés !

Nous pouvons témoigner par nos actes, en ayant une attitude différente des autres et semblable à ce qu’enseigne-la Bible, mais aussi et surtout par nos paroles.

3. A qui témoigner ?

« Vers les tiens »

Comme pour cet homme, le témoignage commence dans notre entourage, parmi les gens que nous connaissons et côtoyons tous les jours. C’est eux qui nous voient vivre et à qui nous pouvons témoigner premièrement.

Nous avons tellement d’occasions de parler de Jésus. Nous rencontrons tellement de gens chaque jour qui ne connaissent pas l’évangile ! Mais la vérité c’est que nous sommes faibles, et nous avons souvent honte d’en parler. Demandons sincèrement à Dieu de nous aider, par son esprit, à proclamer haut et fort le message du salut qui se trouve en Christ. Il est digne que nous renoncions à notre confort, notre timidité ou notre orgueil, pour annoncer ce message si beau qui peut rendre tout homme heureux !

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, français vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis. Mais par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →