La libération du démoniaque de Gadara

démoniaque de Gadara
Crédits photo : framablog.org

Article de Ludovic V., 28 ans, responsable de groupe de jeunes

Tu peux trouver ce récit en Matthieu 8.28-34, Marc 5.1-20, Luc 8.26-39, Luc 10.17-20.

 

Lié par Satan

Il habitait dans les sépulcres. Il était atteint par les forces du diable. Des hommes essayaient de le maîtriser. IMPOSSIBLE. Des chaînes le liaient et des fers étaient à ses pieds, il était si fort qu’il réussit à les briser.

Cette force n’était pas la sienne, mais celle de puissances mauvaises qui l’habitaient. Des serviteurs de Satan, appelés démons, s’étaient emparés de lui et pouvaient lui faire faire tout ce qu’ils voulaient.

Cette histoire nous concerne également. Le mal peut nous lier : par la méchanceté, le vol, la colère, la haine, la désobéissance, la pornographie…

On se dit : ce n’est rien, c’est plus fort que moi. On se rend compte que l’ennemi nous tient et on ne peut plus s’en défaire. On est devenu PRISONNIER. On est malheureux et on traîne ces poids.

 

Libéré par Jésus

Les démons qui habitaient cet homme reconnurent Jésus. Ils se prosternèrent tout d’abord, puis ils lui posèrent cette question : « Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu très haut ? »

Les démons croient en Dieu et ils tremblent (Jacques 2.19). Ils savent que Jésus est venu sur terre pour détruire les œuvres du diable (1 Jean 3.8).

Jean 8.36 : Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

Jésus a eu compassion de cet homme. Il s’est arrêté et l’a libéré. Jésus seul pouvait le faire. Il a ordonné aux démons de sortir de cet homme.

Ce jugement annonce le temps où Jésus mettra Satan hors d’état de nuire.

Quand il créa le monde, Dieu créa aussi l’homme à son image. Nous voyons que l’homme a une importance aux yeux de Dieu parce qu’il est la création qui porte son image.

Malgré la désobéissance de l’homme, Dieu montre son amour en pardonnant et en offrant en sacrifice son Fils unique pour que les hommes aient la vie éternelle. Jésus a souffert sur le bois de la croix par nos fautes, à cause de nous.

Jésus nous connaît tous sans exception, il sait ce qui nous lie. Il veut te rendre libre. Si tu lui ouvres ton cœur, il entrera ; sinon, tu laisses libre accès au diable.

Nous devons lui demander pardon afin qu’il nous aide à remonter la pente et pouvoir redémarrer une nouvelle vie avec lui.

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées, voici toutes choses sont devenus nouvelles. »

Cet homme était terrifiant et après sa rencontre avec Jésus, la foule ne l’a pas reconnu. Sa vie était transformée.

Il était agité et violent, nu et fou. Mais ça, c’était avant !!

Après, il était assis et calme, vêtu et rempli de bon sens.

Ce miracle a causé une grande colère de la part de la foule qui supplia Jésus de quitter son territoire. Elle préférait les biens matériels que la guérison de cet homme. Leurs biens comptaient bien plus que l’âme d’un être humain. Jésus, après avoir entendu cela, s’en alla.

Aujourd’hui, beaucoup de gens réagissent de la sorte. Ils s’opposent au message de l’Évangile et tournent le dos à Christ. Jésus ne force pas ; chaque personne doit décider de l’accepter ou non, de lui donner son cœur ou non.

 

Témoin du libérateur

Le démoniaque guéri voulut rester auprès de Jésus. Il souhaita lui manifester toute sa reconnaissance.

Jésus ne voulut pas, mais lui dit : Va dans ta maison, vers les tiens et raconte leur tout ce que le Seigneur t’a fait, comment il a eu pitié de toi.

Il fit exactement ce que le Seigneur lui avait dit. Il s’en alla et raconta tout ce que Jésus avait fait pour lui. Tous furent dans l’étonnement.

Nul ne peut se taire lorsque Jésus agit dans une vie. Cela est impossible.

Auteur : Ludovic V.

Ludovic, 28 ans, est responsable de groupe de jeunes.