Noé, imposture ou film biblique ?

 Le film Noé est récemment sorti en France. Scénario à la hollywoodienne, ou film fidèle au récit biblique ? Présente-t-il Noé tel qu’il nous est décrit dans la Bible, ou un Noé adapté à la « sauce Russel Crowe » ?

Pour la Rébellution, je suis allé voir le film. Je te propose donc d’étudier ce que l’on peut en retenir. Ma première impression est que mis à part les noms des personnages, un grand déluge et une arche, le film n’a absolument rien à voir avec l’histoire biblique. Je n’aurais pas le temps de relever tous les éléments qui contredisent la Genèse, mais je peux t’assurer que le film de Darren Aronofsky comporte un paquet de fantaisies inventées de toutes pièces ! Entre autres : des anges déchus  sont devenus des « monstres de pierre » et aident Noé à construire l’arche ; Métushélah, grand-père de Noé, est présenté comme une sorte de magicien ; deux des fils de Noé (Cham et Japhet) n’ont pas de femme et sont en colère contre lui et Dieu ; un autre descendant de Caïn est présent dans l’arche, etc.

Je suis conscient qu’il est normal pour un réalisateur qui se déclare athée de sortir un film non-biblique. Mais ce qui me gêne profondément dans ce film, ce sont les fausses idées qu’il transmet à propos de Noé, de Dieu, et de la Bible.

Des fausses idées sur Noé

La première chose à retenir, c’est que le Noé présenté dans le film n’a rien à voir avec celui de la Bible. On ne le voit jamais parler avec Dieu, si bien qu’au début du film il prend une potion à effets hallucinogènes pour pouvoir comprendre que Dieu veut qu’il construise une arche ! Il est dépeint comme quelqu’un de méchant, de plus en plus haineux vis-à-vis des hommes et de sa famille. Selon le film, Noé a reçu de Dieu la responsabilité de détruire l’humanité. Il va jusqu’à tuer pour empêcher les gens de monter dans l’arche, et laisse aussi mourir une jeune fille que Cham veut sauver. Lorsque Sem et sa femme lui proposent de sauver des gens, il refuse, voulant que l’humanité entière périsse. C’est pour cela qu’il tente même d’assassiner ses petits-enfants, tout juste nés, ne voulant pas permettre la reproduction de l’espèce humaine. Où est l’« homme juste et intègre », l’« homme qui marchait avec Dieu » (Genèse 6.9) ? Qu’est devenu le « prédicateur de la justice » (2 Pierre 2.5) dont nous parle la Bible ?

Des fausses idées sur Dieu

La deuxième chose à retenir est que le dieu présenté dans le film est aux antipodes du Dieu de la Bible. En effet, ce qui m’a le plus marqué dans le film, c’est que Dieu y est totalement absent. Il ne s’adresse jamais directement à Noé, et lorsque Noé l’appelle, il ne répond pas. De plus, le film est rempli de magie et d’expériences mystiques, si bien que Dieu n’a aucun rôle à jouer. Ensuite, alors que le seul nom donné à Dieu dans le film est « le Créateur », l’histoire de la création dans ce film ne mentionne pas l’intervention de Dieu ! L’histoire laisse aussi clairement penser qu’il demande à Noé de tuer les enfants de son fils, car il ne veut pas que l’homme vive. Il voudrait seulement laisser en vie « les innocents », c’est-à-dire les animaux. Bien qu’il ne soit jamais nommé explicitement, Dieu y est dépeint comme injuste et méchant. Ce n’est pas le Dieu d’amour dont nous parle la Bible !

Oui, Dieu est saint et ne peut pas voir le mal. Oui, le « salaire du péché c’est la mort » (Romains 3.23), MAIS « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3.16) ! L’homme a désobéi à Dieu, a choisi de suivre sa propre voie, mais Dieu dans sa grâce a donné son propre Fils afin qu’il prenne la punition à notre place ; « le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui [Jésus] » (Ésaïe 53.5) ! Le Dieu de la Bible est saint, juste ET amour, alors que le dieu présenté dans le film est méchant et injuste.

Des fausses idées sur la Bible

La troisième chose que nous pouvons retenir est que, selon le film, la Bible est un livre de légendes. N’importe quelle personne qui ira voir le film en conclura naturellement que l’histoire de Noé est tout simplement une fantaisie, une légende qui vient de la Bible. En effet, l’histoire que présente Darren Aronofsky est tout simplement impossible (magie, monstres de pierre…). La plupart des gens ne feront pas la différence entre la version « Russell Crowe » et le récit biblique, si bien que la crédibilité de la Parole de Dieu sera remise en cause.

En plus de cela, le film contredit des principes bibliques importants. L’arche qui a sauvé Noé et sa famille du déluge était une figure du salut en Jésus-Christ (voir 1 Pierre 3.20-21). Selon le récit biblique, Dieu est tellement attristé par l’attitude et la méchanceté des hommes qu’il décide de détruire le monde par un déluge. Mais dans sa grâce, il pourvoit à un moyen de salut ! Comme il a sauvé Noé et sa famille à travers l’arche, il invite tous ceux qui veulent être sauvés à se repentir et à croire en Jésus, car nous méritons la mort et la colère de Dieu à cause de nos fautes. En présentant un Dieu qui ne veut pas que les hommes entrent dans l’arche, et un Noé qui tue ceux qui s’y essaient, le film porte atteinte à Jésus-Christ lui-même, et remet en cause le salut qu’il nous offre. N’oublions pas que Dieu « veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2.4).

Ne laissons pas ce film porter atteinte à notre foi. Notre Dieu est bien plus grand que celui que Darren Aronofsky a dépeint. Ne laissons pas Hollywood répandre des idées fausses sur ce que dit la Bible, avertissons tous nos amis qui veulent voir le film, et profitons-en pour ouvrir la Bible avec eux, afin de leur raconter la vraie histoire de Noé (Genèse 6 à 9).

Pour finir, la Bible nous dit : « C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille » (Hébreux 11.7). Le Noé « Russel Crowe » est en totale opposition avec le Noé dont nous parle la Bible !

 Tu peux trouver d’autres commentaires du film sur NotreEglise Point Com et sur le blog d’Évangile 21.

Benjamin Eggen

Benjamin Eggen

25 ans, français exilé à Bruxelles, passionné par l'Evangile, les bons livres et la mission. Auteur du livre Soif de plus ? et co-auteur de Une vie de défis. Vous pouvez suivre Benjamin sur sa chaîne Youtube et son compte Instagram.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

12 Commentaires

    Avatar
  • J’aimerais préciser (puisque l’article ne le fait pas), que Darren Aronofsky n’a jamais dit qu’il avait la prétention de faire un film fidèle à la Bible. Il a même déclaré en interview que c’était « le film biblique le moins biblique qui existe ». D’ailleurs, le film n’est pas une adaptation de la Bible mais une adaptation de la nouvelle graphique de… Darren Aronofsky.
    Honnêtement, je ne comprends pas pourquoi les chrétiens font tout une histoire sur ce film (que je n’ai pas vu, même si mon actrice préférée joue dedans ^^). Pour moi, qu’un film utilise des personnages bibliques dans un but autre que de faire une simple adaptation fidèle montre tout simplement que nous vivons dans une société aux bases judéo-chrétiennes et que même les athées s’en approprient les personnages.
    Personnellement, je suis beaucoup moins choqué par un tel film, car je sais que ce qu’il décrit est faux, que par un Twelve years of slave par exemple, dans lequel on peut voir que des hommes utilisaient la Bible comme prétexte pour asservir d’autres hommes (chose historique).

      Benjamin
    • Salut Emmanuel, et merci pour ces précisions.
      C’est vrai que pour ne pas écrire un article trop long, je n’ai pas cité Darren Aronofsky ni expliqué qu’il n’a jamais voulu faire un film biblique. J’en suis tout à fait conscient, et il a au moins le mérite de l’affirmer.
      Mais ce qui me gêne c’est que la plupart des gens qui iront voir le film prendront l’histoire que le film transmet comme l’histoire que présente la Bible, or, comme j’ai essayé de l’expliquer, les valeurs et idées véhiculées par le film sont en contradiction avec ce que présente la Bible.
      C’est dans ce sens là que, à mon sens, nous devons être vigilants.

  • Avatar
  • Avatar
  • Cher Benjamin,
    Merci pour ton travail d’analyse et ton compte rendu. Comme toi, je pense que le film s’écarte beaucoup du récit biblique et il y a de nombreux points qui me dérangent.
    Après, je voudrais revenir sur certaines choses dans ton analyse, qui force parfois un peu le trait.
    D’abord, il ne faut pas confondre l’image de Dieu dans le film et l’image qu’en donne Noé dans le film. Je vois un gros décalage entre ce que pense Noé de Dieu et ce qu’on voit – par l’histoire du film – de Dieu. Par exemple, Noé pense que Dieu veut détruire toute l’humanité, sa famille y compris, alors que l’histoire montre bien que Dieu avait prévu de sauver Noé et sa famille. Même si ce décalage n’apparait pas dans la Bible, on doit faire attention dans notre analyse de ne pas confondre ce que l’histoire dit de Dieu – en creux – et ce que Noé dit de Dieu. C’est pareil avec nous, parfois nous donnons une image de Dieu qui n’est pas fidèle. Dieu n’est pas toujours comme nous le présentons. Je n’ai pas vu que Dieu demande clairement à Noé de tuer ses enfants. On voit un Noé parano, qui se fait une idée de ce que Dieu veut, mais l’histoire montre bien que ce que Noé veut et ce que Dieu veut sont deux choses différentes. Une petite parenthèse concernant le nom de Dieu : le mot Dieu est dérivé du latin ‘deus’ donc je doute que Noé appelait Dieu… Dieu. Dieu a révélé son nom à Moïse, avant cela, on ne sait pas comment les hommes L’appelaient.
    Deuxièmement, quand tu parles de l’arche comme figure du salut en Jésus-Christ, je suis d’accord avec toi. En revanche, il faut tenir compte de la révélation progressive. Si on commence la Bible par la Genèse, et qu’on arrive à Noé, on ne pense pas à Christ après avoir lu le récit. Ce n’est qu’à la lumière du Nouveau Testament qu’on comprend que l’arche est typologique. C’est normal, quand on connait l’ensemble de la révélation de penser et de lier les deux. Après, je ne trouve pas malhonnête de ne pas le mentionner dans le film.
    Enfin, je trouve dommage de ne pas relever les éclats de vérité dans le film. On peut aisément lister tout ce qui ne va pas. Mais c’est se priver de l’opportunité de relever –une fois écartés d’un revers de la main tout ce qui est faux – la vérité centrale du récit de Noé : Dieu va juger toute l’humanité, il va détruire tous ceux qui n’ont pas placé leur confiance en Lui mais il a prévu un moyen de grâce, il a envoyé son Fils Jésus-Christ pour nous sauver. Ne passons pas à côté de cette occasion de témoigner parce que nous sommes trop occupés à relever toutes les erreurs.
    Le film termine par l’alliance renouvelée entre Noé et Dieu. Parlons de cette alliance. Parlons de la Nouvelle Alliance !
    Bref, tu l’auras compris, je suis plus nuancé que toi. Je pense que c’est dommage de tout rejeter en bloc, parce que : 1) tout n’est pas à jeter, il y a dans le film des éléments de vérité 2) le film est plus fin qu’une vision binaire 3) c’est une formidable occasion de témoigner et de parler avec les gens.
    Bonne journée !

      Benjamin
    • Salut Matt, et merci pour ton commentaire !

      Je suis totalement d’accord avec toi, Dieu n’est pas toujours comme nous le présentons.
      Pour en revenir sur l’image de Dieu dans le film, il n’est jamais présenté clairement, donc ce qu’on retient de lui c’est ce que le film laisse entendre. C’est le cas pour Noé qui « doit » tuer ses enfants. Le film laisse clairement penser que Dieu l’a demandé à Noé, celui ci ne le veut pas et une sorte de « combat » se lance.

      Pour le nom de Dieu, tu fais bien de le préciser. Je ne reprochais pas que le nom de Dieu soit absent, mais que Dieu lui même, en sois absent. Mais tu m’a appris un truc sur l’origine du nom de Dieu !

      Pour l’arche comme figure du salut en Jésus Christ, je ne reproche pas au réalisateur de ne pas l’avoir mis. Comme tu dis, à l’époque de Noé ils n’avaient aucune idée de qui était Jésus.
      Ce que je reproche, c’est que la vérité centrale du récit de Noé (Dieu va juger les hommes, mais vous pouvez être sauvés par l’arche, c-a-d par Jésus) est écorchée, puisque Noé tue les hommes pour qu’ils ne rentrent pas dans l’arche. C’est donc l’évangile lui même qui est modifié, et c’est ce qui me gêne.
      C’est pour ça qu’on ne peut pas utiliser le film pour faire l’analogie avec Jésus, sauveur envoyé par Dieu.

      Mais je suis d’accord avec toi, on devrait en profiter pour partager l’évangile, pour parler de Jésus, offert en sacrifice pour nous !
      Seulement, le film transmet tellement de fausses idées, que je pense qu’il est dangereux de s’appuyer dessus pour témoigner. On peut par contre s’en servir pour engager la conversation et inviter nos amis à lire la vraie histoire dans la genèse !
      A partir de la, parlons leur du jugement de Dieu pour les hommes, de son amour parfait qui nous rend la vie, etc… :)

      Je suis désolé si j’ai été un peu catégorique avec le film, mais je tenais vraiment à rectifier toutes les mauvaises idées qu’il transmet sur Dieu, Noé, la Bible et même Jésus. C’est ce qui m’a vraiment marqué dans le film, et c’est ce qui me gêne.

      Bonne journée à toi !

  • Avatar
  • Par contre, il y a quand même une remarque que je ne comprends pas :

    « N’importe quelle personne qui ira voir le film en conclura naturellement que l’histoire de Noé est tout simplement une fantaisie, une légende qui vient de la Bible. En effet, l’histoire que présente Darren Aronofsky est tout simplement impossible (magie, monstres de pierre…) f »

    Impossible de quel point de vue ?

    En quoi la magie ou les monstres de pierre rendent-ils le récit moins crédible ?

    Toute la Bible est traversée par le miraculeux, qui est par définition « rationnellement impossible », et je ne vois pas pourquoi ces éléments paraitraient à un non-croyant plus légendaires ou moins croyables que des morts qui ressuscitent, qu’un prophète qui s’envole au ciel avec un char, ou qu’un rocher qui se balade dans un désert.

    Soit tu crois au surnaturel, soit tu n’y crois pas.

      Benjamin
    • Salut David.

      Ta remarque est intéressante.
      Effectivement mon propos est assez flou, et je me suis mal exprimé.

      Je ne voulais pas dire que le surnaturel est impossible donc les gens vont dire que c’est une légende.
      Bien sûr que je crois au surnaturel. Comme tu le dis le miraculeux est présent partout dans la Bible. Bien entendu, je crois que Dieu est capable d’agir de manière spectaculaire, de rescuciter des morts, de fendre la mer en deux, de créer le monde, etc… Si Dieu est Dieu, il le peut sans problèmes !

      Ce que je voulais souligner, c’est que tous les éléments surnaturels du film (forêt qui pousse à partir d’une graine donnée par Metushélah, …) ne font pas intervenir Dieu, c’est de la pure magie, contrairement à la Bible où le surnaturel a une explication : Dieu.

        Avatar
      • Merci pour l’explication. J’avais effectivement mal compris ton propos. :-)

  • Avatar
  • Je n’ai pas vu le film mais j’ai lu de nombreuses critiques sur le sujet. Je le regarderai par curiosité, sachant bien que ce n’est pas un film biblique. J’ai apprécié les différentes critiques que j’ai pu lire dont la tienne donc merci.

    Mais, là où je ne suis pas totalement d’accord dans ton analyse, c’est quand tu dis :
    «En présentant un Dieu qui ne veut pas que les hommes entrent dans l’arche, et un Noé qui tue ceux qui s’y essaient, le film porte atteinte à Jésus-Christ lui-même, et remet en cause le salut qu’il nous offre. N’oublions pas que Dieu « veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2.4).»

    Le réalisateur n’est pas totalement fantaisiste sur ce point. En effet, rien dans le récit de Genèse n’indique que Dieu ait voulu sauver les autres hommes, que Noé a fait un appel et qu’ils ont refusé un moyen de salut ( ce qu’on entend souvent). Dieu dit à Noé d’entrer dans l’arche avec sa famille, qui est le seul à avoir trouvé grâce à ses yeux. Donc non à ce moyen là, Dieu ne voulait pas que tous les hommes soient sauvés. Le réalisateur a peut-être traduit cela bizarrement, mais sur ce point il est dans le vrai

  • Benjamin
  • Salut Jessica,

    Là où le réalisateur est fantaisiste, c’est quand il met en scène Noé tuant ceux qui veulent entrer dans l’arche (tu peux d’ailleurs voir cet extrait ici : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19544502&cfilm=194938.html).

    Comme tu le dis, rien dans le récit de la genèse ne dit (explicitement en tout cas) que Dieu ait fait un appel pour sauver les autres hommes. Cependant, Dieu n’a refusé personne. Noé a effectivement trouvé grâce aux yeux de Dieu, et on voit qu’il était un homme juste et intègre, un homme qui marchait avec Dieu (Genèse 6.9), contrairement à ses contemporains.
    Si quelqu’un avait invoqué le nom du Seigneur sincèrement, tout comme Noé l’a fait, il aurait très bien pu rentrer dans l’arche. La porte était ouverte !
    Cela est appuyé en 1 Pierre 3:20-21, où on nous dit que ces 8 personnes, Noé et sa famille, ont été sauvées à travers l’eau.

    Dieu a voulu détruire la terre à cause de la méchanceté des hommes, de leur rébellion, de leur violence. Et ils ne se sont pas repentis.
    Pourtant, « Dieu […] annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir » (Actes 17:30). Même si c’est un passage du Nouveau Testament, il est aussi vrai pour l’époque de Noé. Dieu ne voulait pas détruire le monde par pur plaisir. Genèse 6:6 nous dit qu’il « eut le cœur peiné ». Et c’est encore vrai de nos jours, il ne souhaite pas la mort du méchant, c’est pour cela qu’il a envoyé Jésus, comme solution au problème du péché de l’homme !

  • Avatar
  • Je crois que tout est dit.
    un petit avertissement sur les spoilers en début d’article ce serait sympa pour ceux qui ne veulent pas qu’on leur gâche un film.

  • Avatar
  • Bonjour,
    Encore une très bonne analyse, bien fondée sur la seule Vérité.
    Continuez votre ministère de sentinelle !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *