Pâques 2014 – J3

Dimanche, c’est jour de fête à l’IBG ! Nous avons fêté à 10h un culte spécial Pâques avec les Églises voisines.

Pro-Verbe, le groupe artistique de l’IBG, nous a conduit dans la louange en alternant chorale, chant cup’song et chants a capella.

P1140425

Un amour qui est vivant – Mike Evans

« On avait l’impression d’entendre l’apôtre Paul nous parler directement ! »

« J’ai réalisé que nous ne pouvions pas être chrétiens et nier la résurrection. »

Paul (Mike Evans, méconnaissable) apparaît sur scène et rédige une missive ; il s’agit du 15e chapitre de la 1re lettre aux Corinthiens.

Il raconte qu’il a reçu un rapport de la maison de Chloé où les Corinthiens se positionnent soit pour Paul, soit pour Céphas, soit pour Apollos. De plus, certains nient la résurrection de Christ.

En réponse, Paul explique qu’il y a un seul Évangile, celui de Christ, et que Paul et Céphas ne sont que des serviteurs. Il rajoute que Christ est vraiment ressuscité.

En effet, si ce n’était pas le cas, ils seraient encore sous la loi et sous l’emprise du péché, c’est-à-dire condamnés à la mort éternelle. De plus, ils vivraient une vie vaine, car basée sur une fausse espérance. À titre d’exemple sont évoqués les disciples persécutés, voire tués pour leur foi en Christ : Matthieu tué en Éthiopie, Marc traîné vivant derrière un char, Paul lui-même lapidé après Lystre lors de son 1er voyage missionnaire, etc.

Paul continue en évoquant son témoignage : il persécutait les chrétiens, mais sur le chemin de Damas, Jésus lui est apparu. Ainsi, le sabbat suivant sa conversion, il a prêché immédiatement que Jésus était le Christ. C’était l’objet essentiel de son message.

Si nous nions la résurrection, nous sommes encore sous l’esclavage du péché. Si nous l’acceptons, soulignons qu’à travers la résurrection, le pouvoir du péché est mort.

La pensée précède les actes, la doctrine précède le comportement. Ainsi, affirmer la résurrection signifie dominer sur le péché.

Christ a subi la colère de Dieu face au péché et vaincu la mort afin que nous puissions découvrir la liberté.

Si nous croyons en la résurrection, nous devons :

  • être vigilants à tout ce qui provoque la convoitise et la sensualité,
  • respecter nos parents (même s’ils ne sont pas chrétiens),
  • nous comporter avec écoute et respect envers les professeurs (même s’ils ne le méritent pas ou sont mauvais),
  • respecter nos collègues et notre patron,
  • ne pas mentir et nous attacher à la vérité,
  • être sains dans nos rapports garçons-filles,
  • et bien d’autres choses encore !

Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs (1 Corinthiens 15.33).

Dans l’Église de Corinthe, certaines personnes ne connaissaient pas Dieu, et en plus, elles avaient de mauvaises fréquentations. Nous pouvons aujourd’hui risquer de leur ressembler et de fréquenter des personnes qui médisent ou calomnient le Seigneur ou les valeurs bibliques, sans rien dire, ce qui nous rend complices.

Dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es. En effet, plus tu fréquentes quelqu’un, plus cette personne t’influence. Et toi, qui fréquentes-tu ? Qui t’influence ? Attention à bien choisir ton entourage.

« Soyez fermes, inébranlables, progressez toujours dans l’œuvre du Seigneur » (1 Corinthiens 15.58).

Si nous croyons en la résurrection, nous nous rendrons compte que nous :

  • apprenons progressivement à dominer le péché,
  • appartenons à quelqu’un d’autre,
  • avons une passion pour servir Christ.

En conclusion, un amour qui est vivant signifie : vivre la résurrection et être libéré pour servir Christ.

Course missionnaire

En début d’après-midi s’est déroulée la Course missionnaire, lors de laquelle 316 participants ont couru pour 4 projets missionnaires. Ces jeunes étaient chargés de trouver leurs sponsors qui s’engageaient à leur verser une certaine somme pour chaque tour de 300 m effectué. Les projets étaient les suivants :

  • école biblique au Sénégal
  • école biblique à Madagascar
  • cours bibliques au Népal
  • construction d’une école au Congo-Brazzaville

45 434,68 € et 6210,60 CHF ont été récoltés par nos valeureux coureurs !

Il y a eu plusieurs participants dont certains assez insolites, comme en témoignent les photos ci-dessous :

S’en est suivi un bon moment de temps libre puis d’ateliers proposés avec notamment « Être étudiant et chrétien : opportunités et défis » et nos supers anciens collaborateurs Sam et Fidji Path-Laplagne.

Un amour radical qui se met en marche – Daniel Herrmann

« J’ai beaucoup aimé ce message. Ce qui me touche en particulier, c’est quand les orateurs, on voit vraiment qu’ils vivent ce qu’ils disent, qu’ils ont vraiment plein d’amour pour Dieu et qu’ils vivent heureux avec ça. Que eux-mêmes soient un témoignage comme ça, ça me touche beaucoup et ça m’encourage à faire pareil. » ~ Florence, 20 ans

 « C’était vraiment un super message. Ce qui m’a vraiment touchée, c’était le passage où il parlait d’être serviteur ; c’est quelque chose qui m’a parlé, surtout en tant que jeune. Ça m’a vraiment à fond motivée. Et pour ceux qui n’étaient pas à Radical Love, je vous encourage vraiment à aller sur le site, télécharger et écouter. » ~ Sophie, 20 ans

Dieu nous prend tel qu’on est, malgré nos faiblesses.

La Bible est une lettre d’amour de Dieu. Quand on tombe amoureux, on souhaite mieux connaître la personne et la découvrir. C’est la même chose lorsque l’on tombe amoureux de Jésus. Suivre Jésus, c’est avoir une vie remplie d’enthousiasme jusqu’à l’entrée du paradis.

L’apôtre Paul nous a rappelé que Christ est ressuscité (Lettre aux Corinthiens). Être disciple, c’est le suivre, l’approcher, le désirer. Nous sommes collaborateurs avec Jésus. Tu vas alors penser comme Jésus pense et non comme la société pense, tu vas apprendre à être heureux, car tu ne vis plus pour toi, mais pour Christ.

Les gens heureux sont ceux qui ne cherchent pas le bonheur, ce sont ceux qui cherchent à aider les autres. On se rend compte qu’en aidant les autres, le bonheur vient naturellement à nous.

N’essaie pas de changer ton caractère, ta coque est dure. Nourris ce qui est à l’intérieur, ce qui est tendre. Ta coque va exploser de l’intérieur et une nouvelle vie va prendre forme. Tu peux confesser le mal et nourrir la nouvelle vie qui est en toi. Nourris-la par la Parole de Dieu.

Luc 14.27 : La croix est le chemin qui va à la mort. Lorsque tu vis avec Jésus, ta vieille nature va à la mort. Tes études, tes examens ne sont pas tes vraies valeurs, ta vraie valeur est l’identité en Jésus.

L’amour qui est en toi, Jésus le fait grandir pour le service. Il te prend tel que tu es et il te donne l’honneur d’être collaborateur du roi des rois.

Luc 14.28 : Ta nouvelle vie de disciple commence. Si tu veux construire une tour, calcule ta dépense. Tu vas solidifier ton fondement, qui est l’attachement à la Parole de Dieu. Mieux tu connaîtras Jésus, plus tu seras ancré dans la Parole.

Luc 14.31-32 : Tu construis ta tour en temps de guerre. La nouvelle naissance est un changement de royaume. On passe du royaume des ténèbres en royaume de lumière. S’il y a une guerre, tu as besoin de connaître mon ennemi. Jésus nous a donné les armes (Éphésiens 6). Paul a dit : « Fuis les passions de la jeunesse, fuis l’idolâtrie ».

Luc 14.31-33 : Renoncer à tout, c’est dur. Si je te confie certaines choses, tu les donneras aux autres. Car il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir (Actes 20.35). Personne ne peut convertir ses enfants, c’est la grâce de Dieu qui fait tout. Il s’engage pour toi, pour ton avenir, pour tout ce qu’il te donne. Si tu es fidèle en de petites choses, Dieu va t’en donner de plus grandes.

Dans Actes 28 : il y a un naufrage, Paul et ses compagnons arrivent à l’île de Malte. Paul a levé une branche et l’a jetée sur le feu, un serpent lui a mordu la main. Paul n’a rien eu et a guéri les malades. Il a juste mis une branche sur le feu pour servir Dieu. C’est simple comme service non ? Le royaume de Dieu se construit par la simplicité du service. Sois serviteur, commence à la maison par des choses simples (par exemple faire la vaisselle). C’est en servant qu’on découvre les dons. Voici ce que Jésus a dit à Pierre : « Pierre, si tu m’aimes, sers les autres » (Jean 21.15-19).

Si tu veux prouver que Jésus t’aime, sers d’abord les autres.

Après ce message, nous avons eu un concert de louange animé par David & Bettina Prigent du groupe Antydot’ avec des chants anciens revisités (« Redites-moi l’histoire », par exemple). À 23h15, nous pouvions enfin repartir vers les bunkers pour un dernier repos bien mérité…

Avatar
Auteur : Nicolas B

25 ans, rébellutionnaire marié à une chouette jeune femme, travaille en finances d'entreprise, et co-responsable du Cercle d'Affaires pour Christ.

Voir tous ses articles →