Chronique d’un évangéliste eurasien – Patience…

Crédits image : blog.open-du-web.fr
Crédits image : blog.open-du-web.fr

Cet article est le premier d’une série qui sera alimentée selon les éléments marquants et encourageants de ma petite vie d’évangéliste :)

7h le réveil sonne ! Paf, je me lève alors que d’habitude je mets au moins 15 min pour émerger. Aujourd’hui j’ai énormément de travail au boulot, j’ai donc prévu d’arriver 30 min à l’avance pour bien entamer ma journée ! C’était sans compter sur mon RER (train de banlieue parisienne) qui en a décidé autrement ! Je finis par arriver au boulot, presque en retard…
Bizarrement, j’ai la paix. Il y a quelques années, j’aurais été assez énervé. Mais qu’est-ce qui a changé en moi ?

Il y a quelques semaines, j’ai lu « Dieu oublié » de Francis Chan. Il y écrit que si le Saint-Esprit vit en nous, cela devrait se voir par… du fruit ! Or, devinez quelle est l’une des caractéristiques de ce fruit (Galates 5.22) et que je devais considérablement développer ? Bien deviné ! La patience. Par la suite, j’ai donc prié Dieu de développer en moi la patience…
Depuis, j’ai une bonne partie de mes RER qui est en retard, je dois patienter de longues minutes pour diverses choses, Dieu met des personnes dans ma vie qui me font développer de la patience à leur égard, plus que d’habitude ! Un soir, en rentrant tard, mon RER est considérablement retardé et pour cause : accident de voyageur (ce qui signifie souvent suicide dans le langage RATP). Les gens râlent autour de moi, je prie et prends le réflexe de suivre l’itinéraire bis proposé et arrive chez moi une demi-heure plus tard que prévu. Cela m’a permis d’avoir une bonne discussion avec un grand-père qui me racontait vite fait sa vie. Là j’ai pu exercer mon écoute et même lui partager un Évangile de Jean !

Après quelques semaines, le résultat est sans appel : j’ai pu grandir en patience ! J’ai osé demander à Dieu… et en quelque sorte il m’a envoyé les éléments extérieurs qui ont développé cette caractéristique. Merci Seigneur, car il donne toujours à celui qui demande selon sa volonté :)

Maintenant, le plus dur est de ne pas se relâcher et de partir sur ces bonnes bases pour développer un autre aspect du fruit de l’Esprit… pourquoi pas la maîtrise de soi ? :)

Quel est l’aspect du fruit de l’Esprit que tu devrais laisser Dieu développer en toi ?

Avatar

Clément Dv

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur dans l'environnement, meneur de louange à l'Eglise de Saint-Maur (AECM)

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

2 Commentaires

    Avatar
  • Super article ! :)
    Moi je dirais : la maîtrise de soi.

      Avatar
    • pareil et la colère merci encore soyez en courragé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *