Tout ou rien

Crédits photo : hdwallpapers.in

Article de Luke, 16 ans, publié sur therebelution.com
Traduit par Emy B.

Dieu appelle cette génération à son vrai dessein en Christ. Elle est appelée à vivre pour cet objectif et à devenir ce à quoi elle a été destinée. « Tout ou rien » est un cri de guerre, un cri pour rassembler et lever une génération qui donnera à Dieu tout, ou rien du tout. Une génération qui ne fait pas de Dieu uniquement une partie de sa vie, mais qui le place au centre de tout ce qu’elle fait.

Nous vivons dans une génération où l’apathie est une norme et non une exception. Nous sommes connus pour notre addiction aux jeux vidéo, notre manque d’intérêt et notre irresponsabilité. Des chercheurs disent que nous sommes la génération la plus bibliquement illettrée de l’histoire. Il est temps de changer cela. Lorsque Jésus nous dit d’« aimer le Seigneur notre Dieu de tout notre cœur, de tout notre être et de toute notre force », ce n’est pas une suggestion, c’est un commandement. Soyons donc la génération de David, la génération de Josué et de Caleb ; ceux qui ont courageusement pris position pour le seul vrai Dieu.

Nous vivons à une époque où nous donnons à Dieu quelques heures par semaine pour le groupe de jeunes et peut-être quelques heures de plus le dimanche. Nous disons : « Voilà Seigneur, prends cette partie de moi, mais je garde le reste ». Nous faisons des compromis. Donner tout à Dieu n’est même plus d’actualité. Le sport, les médias et l’amitié remplissent notre emploi du temps et nous vident de notre énergie physique alors qu’elle devrait être réservée à Dieu. Non pas que le sport, les amis ou Facebook soient des choses mauvaises en soi ; mais dès lors que nous les plaçons au-dessus de Dieu, ces choses deviennent des idoles. Le pasteur et auteur Timothy Keller a dit que « lorsque nous construisons nos vies sur autre chose que Dieu, cette chose – aussi bonne soit elle – devient une dépendance à laquelle nous nous soumettons, quelque chose que nous devons avoir afin d’être heureux ».

J’aime beaucoup l’histoire du roi Josias. Josias est devenu roi de Juda à l’âge de huit ans et a été l’un des plus grands rois que la nation ait jamais eu. Pourquoi ? Parce qu’il a parcouru tout le pays, a fait disparaître les idoles et a amené son peuple à revenir vers le seul vrai Dieu. Il vivait entièrement pour Dieu. Pour lui, c’était tout ou rien.

Les idoles peuvent être l’amour de l’argent ou de la gloire, ou peut-être même l’acceptation que nous convoitons. Elles peuvent être notre équipe de sport préférée, notre groupe préféré, ou toute autre chose qui nous passionne. Elles peuvent être tout ce à quoi nous passons du temps dans l’espoir d’avoir du succès – mais notre génération a une vision pervertie du succès. Nous passons tellement de temps à essayer de gagner en popularité ou à nous efforcer d’exceller dans des choses qui n’ont pas de réelle portée. Francis Chan a écrit : « Notre plus grande peur ne devrait pas être celle de l’échec, mais le succès dans des domaines de la vie qui n’ont pas vraiment d’importance[1]. »

Alors que je suis en train d’écrire ces mots, je pense en moi-même : « Dois-je vraiment tout donner à Dieu ? » Mais la Bible dit dans Apocalypse 3.16 : « Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. » J’espère que tu es soit l’un soit l’autre. Dieu préférerait que nous soyons totalement indifférents envers lui plutôt que sans enthousiasme pour lui. Nous sommes soit dedans, soit dehors ; soit chauds, soit froids, soit contre lui, soit avec lui. Il n’y a pas de juste milieu avec Dieu. Tu es peut-être en train de te poser la même question que moi : « Est-ce que ça vaut le coup ? » Alors jetons un œil à celui à qui nous devrions tout donner.

 Nous verrons cela dans deux jours…

 


[1] Crazy Love*

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *