10 principes pour bien comprendre la Bible

Voici dix principes herméneutiques1 qui te permettront d’interpréter la Parole de Dieu de manière plus juste, et de mieux comprendre la Bible, saisir le sens de chaque texte que tu liras ou étudieras.

  1. Toute la Bible est vraie, infaillible et inspirée de Dieu
  2. Le Saint-Esprit qui vit dans les croyants nous éclaire pour interpréter l’Ecriture correctement
  3. Toute la Bible annonce Jésus
  4. Chaque texte doit être compris dans son contexte immédiat, dans son livre et dans le récit global de la Bible
  5. Pour comprendre le sens d’un texte, il faut saisir ce qu’a voulu transmettre l’auteur et ce qu’ont compris les premiers lecteurs
  6. Toute interprétation de texte doit se conformer à l’enseignement biblique global
  7. Dieu se révèle de plus en plus dans le récit biblique avec le temps qui passe
  8. La Bible s’explique par la Bible : Les passages obscurs doivent être éclairés à la lumière des plus clairs
  9. Chaque genre littéraire à un mode d’interprétation particulier2
  10. Enfin, gardez-vous avec soin d’interpréter (hâtivement) les silences de la Bible !

Une fois qu’on a bien compris un texte, il est plus facile de l’appliquer justement… Et c’est précisément pour ça que j’ai rassemblé ces principes. Au travail !

Et si tu appliquais ces 10 principes pour comprendre la Bible dès maintenant ? ;-)

  1. Définition d’herméneutique par W. Grudem : « étude des méthodes d’interprétation des textes bibliques »
  2. P.e. on ne peut pas ériger en loi normative une simple occurrence narrative non reprise par un texte d’instruction. De même, les proverbes sont des principes généraux de la vie qu’on ne peut pas plaquer sur chaque situation ; les prophéties peuvent avoir plusieurs sens, être littérales ou allégoriques…etc.
Avatar

Nicolas B

Nicolas B, la trentaine, est marié et papa de deux enfants. Installé en Normandie, il est impliqué dans différents projets, mais c'est surtout son travail dans la gestion financière de projets industriels internationaux qui l'occupe en ce moment. Il est ancien coordinateur de la Réb' et co-auteur de Une vie de défis

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

4 Commentaires

    Avatar
  • Bonjour ,

    Deux questions :

    1) Pensez-vous que les auteurs du NT respectaient ces principes lorsqu’ils interprétaient et citaient l’AT ?

    2) Que faire de la pluralité textuelle ?

    Pour prendre un exemple concret, Amos 9 par exemple : http://philochristos.wordpress.com/2012/12/02/amos-9-et-la-conversion-des-nations/

      Avatar
    • Bonjour David !
      Pour répondre à tes deux questions, j’aimerais avancer deux choses :
      1. Il me semble que les principes 1,2,3 et 7 sont conformes à ce que les apôtres croyaient et enseignaient, et qu’on le retrouve dans leur manière de citer les Écritures.
      2. Les principes 4, 5, 6, 8, 9 et 10 sont simplement du « bon sens », qu’on pourrait appliquer à n’importe quelle interprétation de texte. Est-ce que les apôtres les respectaient ? Honnêtement, je n’ai pas étudié en détails toutes les citations de l’AT vers le NT. Mais il est important de noter que les apôtres qui citaient la Bible dans les écritures, étaient directement inspirés par le Saint-Esprit. Chose qui est différente aujourd’hui. La révélation écrite est terminée. Je ne dirais pas non plus que les apôtres ont tiré des versets hors de leur contexte, en fonction des manuscrits qu’ils avaient. Simplement qu’il est parfois plus difficile qu’on ne le pense de retrouver tous les maillons de la chaîne qui permet de comprendre l’intention de l’auteur.

  • Avatar
  • Bonjour,

    Superbe aide mémoire … A mon sens il manque un principe qui est d’une grande importance, en particulier compte tenu de l’individualisme philosophique culturel dans lequel nous baignons.

    Il s’agit de comprendre la Bible en Église . En écoutant ce qu’ont dis les chrétiens qui nous ont précédé dans l’histoire ainsi que les autres chrétiens qui nous sont contemporains… le Saint-Esprit nous aide à interpréter personnellement l’Écriture mais l’Église nous a précédé et elle nous est donnée comme lieu d’apprentissage et maturation de la Foi …

  • Avatar
  • Le texte biblique d’origine est vrai, mais une traduction peut ne pas l’être. Il faut donc assez vite étudier les langues bibliques pour avoir la vraie source.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *