Cher Père, pour Noël je voudrais…

Cher Père,

Pour Noël, je voudrais te demander bien des choses.  Mais avant cela, voici ce que la plupart des gens autour de moi aimeraient te demander :

  • La paix dans le monde ? Tu dis que tu nous donnes ta paix, d’une manière unique (Jean 14.27, Ésaïe 26.12). La seule paix qui puisse nous satisfaire pleinement est celle qui vient de toi (Colossiens 3.15). Tu nous exhortes à te faire connaître nos besoins par des prières et des supplications, alors ta paix, supérieure à toute intelligence, gardera nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ (Philippiens 4.6-7).
  • La fin de la souffrance dans le monde ? Ta Parole dit que cela arrivera, mais uniquement lorsque Jésus reviendra. La mort ne sera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur (Apocalypse 21.4). De plus, la souffrance est nécessaire pour la vie du chrétien : à l’image de celle endurée par l’exemple parfait, Jésus-Christ, nous devons mourir à nous-mêmes pour grandir en maturité (Philippiens 2.5-8, 1 Pierre 1.6-7). Enfin, soyons encouragés, car Dieu a promis qu’il serait avec nous, même dans la souffrance (Matthieu 28.20, Hébreux 13.5-6).
  • La punition des méchants, des dictateurs, des tyrans, des terroristes ? Ils auront leur jugement, mais aussi tous ceux qui auront refusé de venir à toi (Romains 2.12, Romains 3.11,23).
  • Le dernier smartphone à la mode ? Tu nous rappelles de ne pas nous attacher aux choses terrestres, mais aux choses célestes : le royaume et la justice de Dieu. Toutes les autres choses nous seront données en plus (Colossiens 3.2, Matthieu 6.19-21, Matthieu 6.33).
  • La guérison/la bonne santé ? Tu es un Dieu guérisseur, mais la plus grande des guérisons est avant tout spirituelle par l’œuvre propitiatoire (satisfaction de la colère de Dieu) et expiatoire (sacrifice pour pardonner le péché d’autrui) de Jésus-Christ. Nous étions malades, tous atteints par le péché. Mais par ton don, par ta grâce et la foi que tu as mise en nous, tu nous as guéris de cette maladie. Jésus-Christ, ton Fils a satisfait ta colère (propitiation), il a payé la rançon pour nous (rédemption), il nous a rendus justes devant toi (justification) et nous a réconciliés avec toi (réconciliation).

Père, je sais que je ne suis pas meilleur que ces personnes. Mais au fond de moi, voici ce que j’aimerais te demander pour Noël (et pourquoi pas pour cette nouvelle année ?) :

  • Donne-moi de pouvoir appliquer tes deux principaux commandements : t’aimer plus que toute autre chose et aimer mon prochain comme moi-même (Matthieu 22.37-40).
  • Je t’en supplie, envoie des ouvriers dans ta moisson, elle est tellement grande, mais il y a tellement peu d’ouvriers… (Luc 10.2).
  • Créé en moi le désir de prier davantage (Colossiens 1.9-11)
    • pour que mes frères et sœurs dans le monde entier soient remplis de la connaissance de la volonté de Dieu, en toute sagesse et intelligence spirituelle,
    • pour qu’ils marchent d’une manière digne du Seigneur et lui soient entièrement agréables,
    • pour qu’ils portent du fruit dans leurs bonnes œuvres,
    • pour qu’ils croissent dans la connaissance de toi,
    • pour qu’ils soient fortifiés en toute occasion par ta puissance glorieuse,
    • pour qu’ils soient toujours et avec joie persévérants et patients.
  • Aide moi à faire mourir ce qui dans ma vie est terrestre : la débauche, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité qui est une idolâtrie (Colossiens 3.5).
  • Revêts-moi de sentiments de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Mais par-dessus tout, revêts-moi de l’amour, qui est le lien de la perfection (Colossiens 3.12, 14).
  • Enfin, rappelle-moi continuellement d’aller, de faire de toutes les nations des disciples, de les baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et de leur enseigner tout ce que tu m’as prescrit, dont le fait de faire des disciples. Que ce processus de discipulat puisse porter du fruit afin de prêcher ta Bonne Nouvelle dans le monde entier et de servir de témoignage à toutes les nations et de finalement hâter ton retour (Matthieu 24.14, 2 Pierre 3.12). Amen !
Auteur : Clément Dv

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur dans l'environnement, meneur de louange à l'Eglise de Saint-Maur (AECM)

Voir tous ses articles →