Atteindre Saint-Maur : les retours [2/3]

Marianne / Crédits photo : Anna Soliman
Marianne / Crédits photo : Anna Soliman

Marianne, 16 ans

Saint-Maur c’était pour moi la première (après Bouge Ta Ville) « vraie » expérience d’évangélisation au contact des gens dans la rue ou même chez eux. C’est juste dingue : j’aurais jamais imaginé faire ça avant d’arriver lundi matin et qu’Alex me demande de lui annoncer l’Évangile en 30 secondes ! Exactement ce que j’attendais d’une semaine d’évangélisation, en mieux !

Les moments de formation m’ont vraiment énormément appris, parlé plus que jamais et j’ai (re)découvert l’importance centrale de la lecture de la Bible. Ça m’a vraiment marquée de voir à quel point tous les messages et même les discussions qu’on pouvait avoir ou les réponses qu’on me donnait étaient basés avant tout sur la Parole de Dieu qui a réponse à tout !! J’ai rarement vu des gens si motivés, engagés, sages, unis surtout et toujours confiants dans les plans de Dieu… Vous m’avez trop touchée et boostée, chacun ! J’aimerais être comme vous, avoir l’assurance, jamais honte de l’Évangile, pas de doute, toujours les bons mots, les réponses (tout ce que je n’ai pas…). Mais ça me donne soif de lire la Bible, des bouquins, d’apprendre toujours plus,  prier plus, me rapprocher de Dieu et me laisser transformer par Lui ! Chaque minute avec Lui et avec vous était géniale.
Ensuite, la pratique après la théorie, c’était tout nouveau pour moi ! Ça a été très très formateur ; je suis persuadée que le meilleur moyen d’apprendre, c’est de répéter et je renouvellerai l’expérience autant de fois que possible (en tout cas j’aimerais oser !). Cette semaine m’a poussée à sortir de ma zone de confort (de chrétienne de mère en fille qui se mouille pas trop), mais surtout encouragée et guidée pour faire des choses que je ne me croyais pas capable de faire (vive les binômes !!).
En tout cas, c’était génial de pouvoir poser toutes nos questions, parler, prier ensemble. En parlant j’ai redécouvert et appris plein de choses fondamentales, dont le message puissant de l’Évangile (« auto-évangélisation »!!!).
Bref, merci merci merci chacun pour toooout !! Les mots qui restent pour moi sont : prière, unité, édification, et action !!
_________________________________________________________________

Florence / Crédits photo : Anna Soliman
Florence / Crédits photo : Anna Soliman

Florence, 26 ans

La semaine d’évangélisation Atteindre Saint-Maur a été revitalisante pour ma vie spirituelle et a apporté du sel dans ma relation avec Dieu. C’est en rédigeant ce partage que je me rends compte à quel point Dieu m’a bénie pendant cette semaine.

Je me suis inscrite à cette semaine d’évangélisation principalement pour deux raisons. La première est que c’était mon Église qui l’organisait. La deuxième – et sans doute la plus importante – est que ma vie spirituelle avait besoin de renouveau, je ressentais de l’essoufflement dans mon service à l’Église. Bien que j’en avais la volonté, il faut avouer qu’il m’était difficile de partager l’Évangile autour de moi (en particulier à mes collègues de travail). Il me fallait un Red Bull spirituel !

J’ai donc posé une semaine de congés. J’avais de l’appréhension, certes (franchement, qui a pour hobby de faire du porte-à-porte et d’essuyer des refus ??), mais j’avais en même temps le désir ardent de servir mon Seigneur et Sauveur, et surtout de lui obéir.

Ce que j’ai vécu durant cette semaine a dépassé toutes mes attentes. Les sorties d’évangélisation à proximité des gares et le porte-à-porte dans le quartier avoisinant m’ont permis de connaître l’état spirituel des voisins du quartier, mais surtout c’était comme si à chaque fois je me prêchais l’Évangile à moi-même. Plus j’évangélisais, plus j’étais convaincue de la puissance de l’Évangile et plus j’étais confiante pour aborder les gens dans la rue ou pour sonner chez eux. À chaque retour de sortie, j’avais le cœur rempli d’une joie immense presque indescriptible, une joie venant de Dieu que rien ni personne dans ce monde ne peut apporter.

Les formations étaient de grande qualité et ont été d’une aide très concrète pour nos sorties sur le terrain.

J’ai aussi été très encouragée par le zèle et l’engagement de certains frères et sœurs malgré leur jeune âge. J’ai rencontré de formidables frères et sœurs en Christ et aussi appris à mieux connaître les membres de mon Église. C’est si cool de savoir qu’on partage les mêmes doutes et peurs, mais qu’on les surmonte tous ensemble grâce à Dieu ! La communion fraternelle par excellence…

Résultat des courses, je repars reboostée à fond, motivée à bloc pour partager l’Évangile au travail, car je suis maintenant équipée et donc plus en confiance pour le faire. J’ai expérimenté la « vraie » joie qui réside dans l’obéissance à Dieu. Cette semaine a fait grandir d’autant plus mon désir d’approfondir ma connaissance et ma compréhension de la Bible. Mon regard sur mon service à l’Église a également changé et je viens par ailleurs de lancer avec une sœur stagiaire de l’IBN un groupe de filles/femmes qui s’annonce très édifiant pour toutes !

Merci Seigneur pour tout ! À lui revient toute la gloire !

Un verset d’encouragement pour ceux qui hésiteraient à se lancer : « Car je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit (…) ». (Romains 1.16)

_________________________________________________________________

Calaghan / Crédits photo : Anna Soliman
Calaghan / Crédits photo : Anna Soliman

Calaghan, 22 ans

« Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, moi, n’aura plus soif à jamais ; mais l’eau que je lui donnerai, sera en lui une fontaine d’eau jaillissant en vie éternelle. » (Jean 4.14 )

Ô, cher lecteur, c’est bien à cette eau que j’ai goûté durant cette semaine à Saint-Maur. Et j’aimerais vous inviter à en boire jusqu’à la consommation de ces temps qui sont les derniers, car « Vous allez mourir » – scandait le prédicateur à la foule venue l’écouter les entretenir de la vocation de la souffrance et de la mort – mais quelle douce mort que celle qui s’accomplit en Jésus-Christ, ainsi qu’il est dit :

« Car quiconque voudra sauver sa vie la perdra ; et quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi (Jésus), celui-là la sauvera. » (Luc 9.24)  

« Celui qui affectionne sa vie, la perdra ; et celui qui hait sa vie dans ce monde-ci, la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et où je suis, moi, là aussi sera mon serviteur : si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. » (Jean 12.25-26) 

Tout cela vous le vivrez dans des semaines telles que celle passée à Saint-Maur ; vous vivrez le saint combat de la foi, celui où vous luttez pour renoncer à votre orgueil et à votre désir de vous préserver. Vous vous jetterez dans la moisson sans être qualifié aucunement. Mais cette moisson, vous en connaissez le résultat puisque celui qui vous y accompagne, le Seigneur Jésus-Christ, votre Seigneur, est avec vous jusqu’à la fin du monde, ayant reçu du Père tout pouvoir dans le ciel et sur la terre. Vous verrez votre Dieu édifier son Église à travers la communion fraternelle riche en crainte du Seigneur et en amour mutuel. Vous vivrez la beauté du pardon et de l’humilité dans la gestion des égos. Et surtout, votre cœur se remplira de la joie que votre nom est inscrit dans le ciel de façon irrévocable, lorsque sur vos lèvres, se poseront les paroles de l’Évangile, paroles de vie et de résurrection alors même que vous proclamez Christ crucifié.

N’attendez pas, venez rencontrer votre Dieu dans la moisson, car Dieu est à l’œuvre. Gloire à Dieu.

_________________________________________________________________

Alex / Crédits photo : Anna Soliman
Alex / Crédits photo : Anna Soliman

Alex, 23 ans

Au départ de cette semaine, j’étais rempli d’attentes, de luttes, d’appréhensions tout en sachant pertinemment que cette semaine allait être un canal à travers lequel Dieu allait faire bouger les choses qui étaient jusqu’alors impossible à bouger par moi même.

Étant conscient que passer une semaine dans cette sphère de partage, de formation, d’application et de communion fraternelle n’allait pas me laisser de marbre, j’ai vraiment débuté cette semaine avec beaucoup d’impatience !

Craignant une différence trop flagrante avec la campagne « Atteindre Montreuil 2013 » concernant le nombre de participants, le Seigneur m’a montré qu’il n’a vraiment pas les mêmes critères que nous. Là où nos yeux voient une quantité, signe de réussite, lui voit dans une petite poignée tout autant de potentiel ! (Voyez ce qu’il a fait avec douze hommes !)

Le principal point fort de cette semaine concerne les formations de qualité. Il y avait des moments de questions-réponses permettant d’obtenir des éléments de réponses concrets aux différentes questions/objections dont nous avions fait l’objet durant la journée.

Un autre aspect marquant de la campagne est cet amour qui nous a uni dans l’épreuve et cette communion fraternelle vivante, à travers lesquels Dieu a su comme toujours très bien nous surprendre !

Cela m’a rappelé beaucoup d’éléments vitaux pour notre vie ! J’ai mis mes doigts dans la prise et le coup de jus m’a carrément reboosté concernant l’urgence de notre appel. Bien sûr que Dieu n’a pas besoin de nous, car il est souverain. Mais voudrons-nous réellement être de simples spectateurs devant le grand accomplissement de son plan ou bien de réels participants ? Après avoir tant reçu, je me suis demandé que faire.. En un mot ? Le communiquer ! Partager ! Ne  pas le garder pour moi, autant le coup de boost reçu que l’apprentissage !

Si vous avez des doutes, des craintes, des appréhensions… n’hésitez plus, PARTICIPEZ !

Avatar
Auteur : Clément Dv

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur dans l'environnement, meneur de louange à l'Eglise de Saint-Maur (AECM)

Voir tous ses articles →