Battle théo sur les dons spirituels (intro)

Crédits Photo : tommartinatl.com
Crédits Photo : tommartinatl.com

Pendant quatre jours, de mercredi à samedi, nous publierons un battle théologique sur les dons spirituels.

Grosso modo, la question posée est la suivante : « Est-ce que tous les dons présents dans le Nouveau Testament (le parler en langue, la prophétie, etc.) sont pour nous aujourd’hui, ou bien est-ce que certains d’entre eux ont cessé depuis ? » Il existe de nombreuses réponses à cette question, mais dans le courant évangélique, on retrouve essentiellement deux positions. La position continuationniste (ou « charismatique ») répond que tous les dons sont non seulement d’actualité aujourd’hui, mais importants voire cruciaux pour l’édification et la mission de l’Église. Dans cette série, cette position sera défendue par Nathan Lambert, l’un de éditeurs du blog et pasteur stagiaire en Angleterre. La position cessationniste (ou « non-charismatique »), quant à elle, répond que certains dons ont cessé avec la fin de l’ère apostolique et la complétion du canon biblique, étant donné qu’ils servaient un but précis dans l’Histoire du salut. Cette position sera défendue par Alex Sarran, pasteur d’une Église réformée évangélique à Lyon.

Le format sera le suivant :

  • Mercredi : défense du continuationnisme par Nathan
  • Jeudi : défense du cessationnisme par Alex
  • Vendredi : Nathan répond à l’article d’Alex
  • Samedi : Alex répond à l’article de Nathan
  • Puis suite du débat dans les commentaires.

Mais la question se pose. Pourquoi polémiquer ? Pourquoi débattre en public sur ce sujet ? Ne vaudrait-il pas mieux nous taire plutôt que de mettre de l’huile sur le feu ? Voici quelques éléments de réponse :

1. L’ignorance nourrit la méfiance ; la compréhension nourrit le respect

Dans ce débat (comme dans bien d’autres), beaucoup de personnes critiquent ceux qui défendent une position adverse sans forcément avoir pris le temps d’étudier leur position. J’ai souvent entendu des charismatiques critiquer tous ceux qui ne croyaient pas comme eux en disant que leurs cultes étaient « morts » et qu’ils ne vivaient pas la plénitude de l’Esprit. A contrario, j’ai aussi entendu des non-charismatiques critiquer leurs frères et soeurs charismatiques en disant que ces derniers vivaient leur foi en suivant leurs sentiments, et qu’ils ne savaient pas interpréter la Bible. Je me suis alors dit que si des charismatiques pouvaient rencontrer des non-charismatiques « vivants » et remplis de l’Esprit, cela pourrait faire tomber leurs a priori. De même si des non-charismatiques pouvaient rencontrer des charismatiques solidement ancrés dans les vérités bibliques. Eh bien par le biais de cette série, je vous présente un non-charismatique passionné par la mission et qui cherche à vivre en intimité avec Dieu, et un charismatique passionné par la Bible. Peut-être que certains de vos préjugés tomberont.

2. Personne ne devrait avoir une conviction sans avoir examiné les arguments adverses

Beaucoup de jeunes évangéliques se contentent de suivre les convictions de leurs parents et de l’Église dans laquelle ils ont grandit. Il n’est pas surprenant que ces convictions leur paraissent justes, puisque ce c’est ce qu’ils ont toujours connu. Proverbes 18.17 nous dit que « celui qui plaide sa cause en premier paraît toujours avoir raison, vient la partie adverse, et l’on examine ce qu’il a dit ». Je vous encourage tous à ne pas adopter une conviction simplement par confort ou par habitude. Visitez d’autres Églises qui ont des pratiques différentes de la vôtre. Débattez avec vos amis qui ont d’autres convictions. Cherchez à comprendre ce qu’ils croient et pourquoi ils y croient.

3. Le respect est l’un des fondements de l’unité

Dans le passé, beaucoup de leaders charismatiques ont « diabolisé » les leaders non-charismatiques et vice-versa. Cette attitude a divisé de nombreuses Églises et brisé de nombreuses vies. Depuis quelques années, voire décennies, Dieu agit dans le monde évangélique francophone pour conduire les leaders à grandir en maturité. Le Conseil National des Évangéliques de France (le CNEF) réunit aujourd’hui des charismatiques et des non-charismatiques, qui ensemble cherchent à faire avancer le Royaume de Dieu dans leur pays. Auparavant, il était quasiment impossible d’imaginer des « frères » collaborer avec des « ADD » dans des projets missionnaires. Aujourd’hui, personne n’est choqué de voir un blog pour jeunes comme la Rébellution avoir des éditeurs charismatiques (comme JB) et d’autres non-charismatiques (comme Clément). En ce qui concerne ce battle, j’apprécie beaucoup le ton respectueux employé par les auteurs, qui encourage l’unité. Je vous encourage à les prendre comme modèles de chrétiens convaincus par leur position, mais respectueux des autres positions (et à adopter la même attitude dans vos commentaires).

À demain, pour la défense de la position charismatique par Nathan ;).

Digiqole ad
Avatar

Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

20 Commentaires

    Avatar
  • Trop bonne idée ! C’est facile l’unité quand tout le monde est d’accord. J’espère (j’imagine) que ces articles seront de beaux exemples.

  • Avatar
  • L’idée est vraiment bien ! J’espère juste que ça ne finira pas en pugilat dans les commentaires…

      Avatar
    • Ne t’inquiète pas Débora, les commentaires seront modérés. Mais je compte sur les Rébellutionnaires pour respecter leurs pairs qui pensent différemment, par égard pour le Christ.

        Avatar
      • Ce sera, de la part des commentateurs, un sacrifice agréable que de se maitriser et de ne parler que dans un souci d’instruire et en toute humilité.

        Merci les amis d’aborder ce sujet.
        J’espère que, quelque soit les positions finales de chacun, nous soyons convaincus qu’en toute chose il nous faut agir, penser et parler pour la gloire de Dieu et l’édification de l’église.

  • Avatar
  • Super initiative et super intro, j’ai vraiment hâte de lire l

  • Avatar
  • Super initiative et super intro, j’ai vraiment hâte de lire la suite !

  • Avatar
  • Excellente idée, je vous félicite!!

  • Avatar
  • On vous suit! Merci pour le cadre qui a été bien défini.
    A demain!

  • Avatar
  • « quant à elle, répond que certains dons ont cessé avec la fin de l’ère apostolique et la complétion du canon biblique, étant donné qu’ils servaient un but précis dans l’Histoire du salut »

    => J’ai hâte de lire ça. Car pour l’instant je n’ai pas encore vu une position cessationniste cohérente sur ce sujet. :-)

  • Avatar
  • Moi, j’aurais bien vu Guillaume Bourin pour défendre la cause cessationniste :)

  • Avatar
  • Honestly ????
    Franchement ???
    Je dois être trop vieille, et …
    Trop charismatique OU trop Frères … OU les deux …
    Mais … ANNONÇONS ET VIVONS LE ROYAUME …

      Avatar
    • Salut ma soeur,
      Peut-être est-ce un peu hâtif de tirer des conclusions dès à présent?
      Je crois que beaucoup de philosophie du monde entrent dans l’église dont le post-modernisme qui nous conduis à avoir une foi irréfléchie.

      Je pense que charismatique ou non, il nous faut faire les choses avec convictions et non pas par simple affinité…nous sommes des lumières chercheuses de vérité.

      Ainsi, donnons aux frères l’occasion de s’exprimer et d’aider de plus jeunes en recherche.
      Prions le Seigneur que cela se fasse pour sa gloire.

      Ne doutons pas (connaissant un peu les deux débatteurs) que cela se ferra fraternellement.

  • Avatar
  • Super ! Je le demandais si vous aviez posté d’autres articles sur le sujet il y a de ça quelques semaines… :)
    Hâte de lire et effectivement essayer de comprendre sans pré-requis les points de vue des deux « courants » ! Sage idée d’aborder ce sujet sous cette forme !

  • Avatar
  • Je vais suivre ce débat avec grande attention.

    Je reviens d’un rassemblement de jeunesse en Belgique. De tendance charismatique il attire aujourd’hui jeunes de tout horizon. Et oui, qui aurai cru qu’une église des frères puissent inviter comme orateur responsable un leader charismatique, c’est extraordinaire.

      Avatar
    • Garde pas ça pour toi, Yohan, fais tourner ! ;-)

  • Avatar
  • Par le passé, je crois qu’on appelait ça des «disputes» (disputatio, en latin, au sens d’examen). Il y en a plein dans l’histoire de l’Eglise. Battle, ça fait très… twenty-first century. Me réjouit de vous lire. Vous êtes biblistes et un peu théologiens tous les deux, vous savez donc que nous avons toujours tendance à minimiser ou méconnaître nos propres a priori à l’heure d’interpréter la Bible… Qui qu’on soit, on projette toujours beaucoup, beaucoup de soi dans l’Ecriture. Bonne chance et qu’il en sorte du bon.

  • Avatar
  • Teaser de dingue. Voyons voir ça !

  • Avatar
  • Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Qui a changé depuis 2000 ans. Jésus ou l’église? Encore une ruse du diable pour rendre les chrétiens inefficaces en se battants pour savoir qui a raison. Pourquoi la Parole ne serait plus applicable aujourd’hui? Pourquoi certains passages déclarés périmés et pas d’autres? Au nom de quoi? Surtout que dans la Bible AUCUN verset ne parle de cessation des dons ua contraire, c’est une interprétation toute humaine sans aucun fondement théologique viable. Reste à l’admettre et à ouvrir les yeux sur cette réalité comme Dieu me l’a permis il n’y a pas si longtemps.

      Avatar
    • Jo, est-ce que tu manges du porc,du cheval ? Est-ce que, comme Paul le prescrit en 1 Corinthiens, les femmes que tu cotoies ont un voile sur la tête ?
      Voyons les argument de la vision cessationiste avant de déposer tout bilan :-)

  • Timothée
  • Je ne savais pas que les continuationniste étaient « charismatiques » ! Je comprends pourquoi ce nom est utilisé cependant on peut être continuationniste et ne pas adhérer aux églises charismatiques telles que les ADD exemple. On dirait que les deux extrêmes ont étaient prit dans ce débat ! Je ne suis pas cessationniste et je ne suis pas d’accord avec la façon de voir le parler en langue de Nathan pour autant…
    Est-ce voulu ? Ou n’y a-t’il réellement que ces deux position qui sont fortement représentés ?
    ( cela n’enlève en rien le fait que je trouve ce débat génial et que je vous encourage à en faire d’autre hein ! Juste que cette question des 2 positions présentés me « traquasse »… )
    Merci :-)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *