Productivité et compétition, notions bibliques ?

23 Juil 2013 3 commentaires
Crédits photo : bloggersinspiration.com

Dernièrement, alors que je discutais avec un ami, notre conversation bascula vers la question des compétitions dans le milieu chrétien. Il était question de savoir si le système de compétition était compatible avec les valeurs bibliques. Je lui ai répondu par l’affirmative, et j’ai même poussé la réflexion un peu plus loin, pour toucher également au concept de productivité. Alors, ces deux notions peuvent-elles avoir un sens dans le milieu chrétien?

La productivité

Dans le système capitaliste dans lequel nous vivons, la notion de productivité revient souvent. En mission en entreprise comme dans les petits jobs d’été, on exige la productivité. Il faut être performant pour maximiser le bénéfice. Il faut produire beaucoup, en peu de temps, et gagner le maximum d’argent. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, la productivité n’est pas une notion anti-biblique. Dieu exige que nous portions du fruit (Jean 15.8-16, Matthieu 7.19). Autrement dit, Dieu exige que notre vie soit productive. Oui, Dieu prône aussi la productivité, mais attention, pas à la manière du monde. Car il y a une différence très importante à relever : la productivité selon le monde est axée sur le profit financier et la soif de posséder, mais la productivité selon Dieu vise plutôt à faire fructifier ce qu’il nous a donné, comme gage de notre fidélité. En somme, la productivité devient une valeur biblique lorsqu’elle n’est pas motivée par la cupidité, mais seulement par un désir éprouvé de Le glorifier.

La compétition

Être compétitif, c’est être productif dans un contexte de concurrence. La notion de compétition va de pair avec la notion de comparaison. Mais que dit la Bible au sujet des comparaisons ?  L’apôtre Paul nous met en garde contre l’esprit de rivalité : “Ne faites donc rien par esprit de rivalité, ou par un vain désir de vous mettre en avant ; au contraire, par humilité, considérez les autres comme plus importants que vous-mêmes”. Que penser alors des concours où l’on met en compétition plusieurs chrétiens ?  Est-ce mal ? Puisque être en compétition nous oblige à comparer nos talents avec ceux des autres, conclurons-nous donc que toute compétition est mauvaise? Non, pas d’emblée. Établie dans un cadre sain, la compétition peut être bénéfique, et constituer une opportunité de progresser. Je peux participer à une compétition de chant ou de danse avec d’autres chrétiens, tant que ma motivation reste de me frotter à eux pour évoluer. Il faut donc dissocier la compétition faite dans l’esprit du monde de celle faite dans un esprit qui glorifie Dieu. La compétition selon le monde vise à se comparer aux autres dans le seul but de les dépasser et de gagner, mais la compétition selon Dieu vise avant tout à se comparer pour se surpasser et progresser. La compétition selon le monde vise à être le meilleur, mais la compétition selon Dieu vise avant tout à donner le meilleur de soi, peu importe le résultat.La compétition selon le monde est entretenue dans un esprit de rivalité,  mais la compétition selon Dieu est empreinte de l’amour de l’autre.

Les notions de productivité et de compétition peuvent donc être toutes deux conformes aux valeurs bibliques. Tout dépend de la manière dont on les définit, et de la motivation qui se trouve derrière.

Auteur : JB A

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur en systèmes d'information à Paris, et leader de groupe de jeunes à l'église Phila

Voir tous ses articles →