Qu’est-il arrivé à cette génération ?

“Ô génération incrédule et perverse, jusques à quand serai–je avec vous ; jusques à quand vous supporterai–je ?” (Matthieu 17.17). Il y a 2000 ans, Jésus s’indigna devant l’incapacité chronique de ses disciples à chasser un démon, et ce malgré tout ce qu’Il leur avait enseigné. Aujourd’hui, quand j’observe l’état de cette jeunesse, je m’interroge, et me demande ce que Jésus aurait dit à son propos.  Oui, en regardant notre génération actuelle, je me pose bien des questions.

Qu’est-il arrivé à cette génération ? Elle est devenue mollassonne. Une génération endormie. Il faut sans cesse la motiver, l’encourager, avant qu’elle ne pose le moindre pas. Il faut sans cesse la booster, à la limite la supplier, pour qu’elle vive une vie consacrée et engagée (une vie chrétienne normale quoi !). Sa complaisance et son inactivité sont déroutantes. Elle ne réalise plus la beauté de la grâce qui lui a été accordée en Jésus-Christ. Elle ne réalise plus la faveur du salut, cette faveur qui devrait la pousser à se lever et à se consacrer. Au contraire, elle se complaît dans l’immobilisme avec des paroles du style : “Dieu m’aime inconditionnellement. Même si je ne fais rien”. Doit-on encore préciser que même si Dieu nous aime inconditionnellement, Il ne se réjouit vraiment qu’envers ceux qui vivent de manière consacrée et fidèle ? (Matthieu 25.21) Nous ne faisons pas de faveur à Dieu en étant chrétien, c’est plutôt Dieu qui nous accorde une faveur de l’être.

Qu’est-il arrivé à cette génération ?  Elle est devenue douillette. Une génération hypersensible. Interdiction de reprendre, interdiction de recadrer ou de dénoncer le péché. Essaie de le faire, et on crie tout de suite  au scandale. On crie à l’intolérance, au légalisme et au pharisaïsme !  Pourtant, la Bible ne demande-t-elle pas de dénoncer le péché et les œuvres infructueuses de la chair ? (Éphésiens 5.11) Pourquoi donc s’offenser dès qu’on parle de péché ? Non, cette génération ne veut plus être reprise. “Il ne faut surtout pas culpabiliser les gens”, crie-t-elle. “Il ne faut surtout pas sortir de parole sévère. Tu risquerais de blesser quelqu’un.” Au contraire, il faut toujours câliner et cajoler, toujours cautionner et caresser dans le sens du poil. Il faut toujours encourager, mais jamais corriger. Or Jésus ne procédait pas ainsi. Ce n’était pas un bisounours qui souriait tout le temps et cautionnait tout pour ne blesser personne. Non. Certes, Jésus était l’incarnation de l’amour. Il nous a aimés jusqu’à mourir pour nous. Mais il n’hésitait pas à reprendre sévèrement quand il le fallait. Les pharisiens, et même les disciples pourraient vous en glisser quelques mots.

Qu’est-il arrivé à cette génération ? Elle est devenue irrévérencieuse. Une génération irrespectueuse. Elle veut qu’on lui parle de l’amour de Dieu, uniquement de l’amour. Mais jamais de la justice de Dieu. Elle veut qu’on lui parle d’un Dieu ami et doux, mais jamais d’un Dieu saint et digne d’être craint. Résultat des courses : on obtient des chrétiens qui banalisent et dédaignent le Dieu trois fois saint,  et qui portent le nom de Christ en vain. On obtient des jeunes qui n’ont plus aucun respect pour la personne de Dieu. Enfin si, juste un tout petit peu plus qu’ils n’en accordent à leurs copains de fac !

Qu’est-il arrivé à cette génération ? Elle est est devenue consommatrice. Une génération égocentrique. Toujours prête à demander, mais jamais à donner. Tout doit être fait pour elle. Et bien fait. À l’Église, la musique et la louange doivent être de qualité. Les lumières bien réglées, la climatisation à la bonne température. Le prédicateur doit être sympa, et le message au top chaque dimanche. Attention, aucun écart n’est toléré ! À la moindre insatisfaction, on boude. Parce que tout doit être bien fait, pour sa satisfaction personnelle. Cette génération est toujours prête à critiquer, mais lente à collaborer. Toujours prête à indexer, mais lente à se positionner. Toujours prête à s’asseoir et à consommer, mais lente à se lever et à travailler pour le Roi. Une génération qui oublie bien souvent que l’Église n’est pas censée être centrée sur elle.

Heureusement, il y a encore des jeunes motivés pour Jésus. Des jeunes qui en veulent. Des jeunes qui ont soif de plus de Dieu dans leur vie, et qui sont prêts à en embraser d’autres avec eux. Heureusement, il y a encore des jeunes chauds bouillants et non mollassons, prêts à obéir et à se consacrer entièrement. Heureusement, il y a encore des jeunes qui refusent la fragilité, et qui aspirent à la maturité, prêts à accepter les corrections et les réprimandes pour mieux avancer. Heureusement, il y a encore des jeunes qui ont la crainte de Dieu, et qui réalisent que la grâce ne supprime pas le respect et l’adoration. Heureusement, il y a encore des jeunes qui sont acteurs dans l’Église et pas seulement consommateurs, des jeunes qui réalisent que l’œuvre de Dieu doit être faite par eux et non pour eux.

Seigneur, pardonne-nous toutes ces fois où nous avons agi en mollasson et en consommateur. Accorde-nous la grâce de pouvoir nous lever et nous consacrer, et aide-nous à réaliser toute la grâce que nous avons d’être appelés “chrétiens”.

Avatar

JB A

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur en systèmes d'information à Paris, et leader de groupe de jeunes à l'église Phila

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

11 Commentaires

    Avatar
  • Merci JB courageux et percutant.
    Je pense en effet que la paresse est un des vices les plus généralisés de nos populations de pays « développés » (gros guillemets) qui forment une société de loisir et souvent il ne faut pas chercher loin (chez soi-même) pour en voir les séquelles sur notre vie en tant que chrétien (cf. Proverbes 21v25-26 « Les désirs du paresseux le tuent parce que ses mains se refusent à l’action; toute la journée il éprouve des désirs; le juste, en revanche, donne sans retenue. » et la liste de Galates 5v19-21 qui peut découler de cette mollasônnerie)

  • Avatar
  • ENTIEREMENT D’ACCORD !! :)

    J’aimerai te faire réaliser quelque chose ! ;) J’ai 17 ans, franchement j’aime Dieu, j’ai envie de voir des choses s’accomplir dans ma vie, de vivre comme les grands hommes de Dieu. Mais quand je regarde la plupart des églises de France (notamment), on nous dit les jeunes lever vous, les jeunes, les jeunes, les jeunes, mais moi j’ai jamais vu (dans mon église) mon pasteur délivrer un démon, voir des guérison puissante, voir une ferveur ! Après moi je m’arrete pas à ça tu vois ! Parce que si j’attend que les autre bouge avant de moi me bouger j’ai rien compris ! Mais voilà c’est pour dire, délivrer un démon c’est pas un truc qu’on fait tout les jours et on doit passer un cap, vraiment laisser agir le saint-esprit et à mon avis au moins avoir un peu de connaissance sur cette pratique ou au moins le voir dans nos assemblés ;)

    Donc voilà, d’accord on doit se bouger, et vraiment on doit se bouger parce qu’on connait le Dieu seul, celui qui nous a créé et qui nous a tout donnée !! Mais il faut que ce soit un élan de tout le peuple de Dieu !! :)

    Répond moi si tu es d’accord, si je me trompe je t’écouterais ;)

      Avatar
    • hello Jo,
      Je me permets juste de te répondre en partie : je ne pense pas que l’idée soit d’aller chasser des démons, faire des guérisons ahurissantes et montrer une ferveur de malade, ni pour ton pasteur, ni pour toi. Le but de se réveiller n’est pas d’impressionner ou de se doper en faisant des trucs de ouf (même si Dieu peut quand même de temps en temps réaliser par nous ou par d’autres des « trucs de ouf ») mais cheminer et marcher (par opposition à rester mollasson) c’est selon l’injonction de Paul en Ephésiens 5v8 « Marchez comme des enfants de lumière », à l’image de notre Seigneur (5v1-2) : vivre par l’Esprit dans la vérité, la justice et la bonté (5v9). C’est cela une vie de chrétien réveillé … et on se rend vite compte que la « simple » application de ces trois facettes d’une vie par l’Esprit nous amène à être très actifs … même si on ne chasse pas des démons à tout bout de champ (ce qu’on n’est peut-être pas appelé à faire, si tu veux mon avis) !

      Cependant bien sûr, je te rejoins à 100%, ça n’est pas une affaire de jeunes seulement, moi aussi ça m’arrive d’être frustré quand dans mon église des personnes de la quarantaine bien capables me disent que c’est super ce que tel ou tel jeune fait, que lui il a pas fait ça … mais qu’il s’implique pas beaucoup plus forcément ! (après, comme le disait JB, on a aussi vite tendance à juger.. de l’extérieur en plus…)
      Donc OUI, prions pour que se réveillent tant les jeunes que les moins jeunes … et tant qu’à faire prions aussi pour nous-mêmes quand on sera moins jeunes, histoire d’être un peu plus réveillés que certains moins jeunes d’aujourd’hui qu’on trouve pas assez réveillés ;-)

        Avatar
      • C’est clair !! Mais quand on voit dans les écritures, généralement ce qui amenait les gens à Jésus et à la parole c’était quoi ? Guérison, démon chassé, miracle etc ! Nous on a le saint-esprit la même puissance que lui et on fait quoi ? (on c’est moi le premier ! ) Ben pas grand chose ! Ha si des réunions, des réunions et plein d’événements (qui sont pas forcément mal ;) ) Mais voilà on oublie le principale à mon avis !!! Parce que ce qui touche les gens c’est réellement la puissance du saint-esprit, dans les évangiles c’est que ça qui touche les gens ! Malheureusement on nous enseigne plus (de mon coté) de venir au réunion etc que de vraiment voir la gloire de Dieu en mettant le saint-esprit à la première place, voyant des miracles etc ! Il faudrait nous l’enseigner mais bon !! :) Voilà, je suis d’accord les jeunes tu vois ! :) Mais si par exemple moi je vais commencer à délivrer des démons par la puissance du saint-esprit, moi un jeune de 17 ans, les gens voilà quoi enfin j’espère que tu me comprend ;) Après moi, je fais mon truc, je vais à l’église, je fais ce que Dieu et seulement Dieu veut que je fasse et ce dont je suis capable de faire ! :) Dieu donne des dons à chacun et voilà on doit les utiliser ! :)

        Maintenant levons nous tous !!! Mon pasteur nous dit souvent c’est à vous de vous levez les jeunes la fougue etc etc ! Mais on me dit aussi que l’église est un corps, s’il n’y a que le buste qui se lève et que le jambe ne se lève pas, le corps ne se lève pas ! Enfin ce n’est que mon avis !! :)
        Après tu vois moi je ne me sert pas de ça comme argument pour rester sans bouger ! Ca serait trop simple ! Mais bon je vais essayer de bouger même si je ne suis qu’un membre de tout le corps on sait jamais ça peut toujours faire avançer son royaume ! :)

        Voilà bisous ;)

          Avatar
        • Amen, je rejoins complètement ton avis Jo(nathan) ! On oublie souvent de se mettre dans une perspective surnaturelle des choses, qu’il s’agit du Saint-Esprit qui convainc de la puissance de Dieu et pas de vains arguments ou autres ! Et apriori oui, délivrer des démons, faire des miracles, c’est possible quand on a le Saint-Esprit avec foi, et je pense sans trop me tromper que ça interpelle pas mal. Même si je suis d’accord il faut faire attention à ne pas « chercher les miracles » mais plutôt se rendre ivres du Saint-Esprit, à commencer par prier pour qu’il nous remplisse ! Car le Saint-Esprit se révèle aussi à travers le mot de Dieu !
          « Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent. » Luc 11.13
          « Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. » Actes 10

          A bientôt tous, que Dieu vous remplisse de sa paix et de sa joie.

  • Avatar
  • 100% en accord, même si parfois on peut avoir une p’tite baisse de régime, si nous nous tournons vers Dieu nous avancerons encore plus loin qu’avant.
    « Que personne ne te méprise pour ton jeune âge, mais sois un exemple pour les croyants… » !!
    Dans mon église je ne connais que des jeunes supers sympas, avec des tas et des tas de qualités et de bonne volonté… mais rares sont ceux qui se bougent VRAIMENT pour leur Dieu (ça ne s’arrête pas à quelques réunions, comme vous le remarquiez).
    Jeunes générations, soyons des exemples pours nos parents, dépassons nos craintes et sortons de notre zone de confort ! C’est ça la véritable aventure ;).

  • Avatar
  • Qu’est-il arrivé à cette génération ? Je crois que toutes les générations on du un jour se poser la question au contact de celle qui arrivait. Ca s’appelle le choc des générations. Déjà à l’époque de Socrate on se plaignait des jeunes qui respectaient rien et n’en foutait pas une. Je vais quand même risquer une réponse, même si c’est pas de la science exacte, finalement, ele vaut ce qu’elle vaut.

    Génération : d’où vient-elle ? Eh bien ce sont pour la plupart des enfant de cette nauséabonde génération 68 qui a injecté son venin dans les valeurs traditionelles. Le travail a été supplanté par la solidarité, au sacrifice on a préféré la libéralité, la fidélité ? rien du tout, l’important c’est l’amour ! quand avant on parlait de bon sens, aujourd’hui l’essentiel c’est être sincère, le tout chapeauté par ce dogme vipérin du « il est interdit d’interdire ».

    Pendant que cette doctrine envenimait l’occident, une génération est née. Celle qui, selon l’auteur, se perd. Mais il faut bien comprendre que ce qui arrive n’est pas venu par accident. Observez comment tout ceci a été programmés par nos chers 68ards aux moeurs bien légers dans les paroles, mais qui confrontés à la vraie vie ont troqué leurs guitares contre des costumes rayés. Ce n’est qu’à partir d’eux que s’est développé d’un coté un capitalisme sauvage foutant au tapis toute une génération à qui ils ont dit « vous n’avez pas votre place ». A coté, comme pour palier à ce manque, l’assistanat a fait des émules.

    Au fond, avec quoi a grandi cette génération à qui on reproche son manque de vision ? Simplement avec un spectre du chômage omniprésent, qui imprime dans le coeur d’un homme qu’il est inutile de s’investir outre mesure puisque la probabilité est grande de ne pouvoir jamais voir le fruit de son travail.

    Génération a grandi avec le dogme de l’étude également. Nombre sont ceux qui, ayant une compétence remarquable, ont été mis de coté au profit de personnes bien formées, certes, mais à qui il manque le savoir faire, l’expérience, la maturité et surtout un peu de jugeote pour appliquer les théorèmes appris. Ceux là ont pris l’ascendant, ils sont écoutés, admirés, rarement contrariés, mais parfois sont dans l’erreur, que malheureusement personne ne pourra contredire.

    Enfin cette génération a grandi avec un désamour pour l’autorité (laxiste car empreinte des dogmes de 68). Celle qui juge avec clémence le criminel mais qui condamne fermement le moindre écart comportemental (en voiture pour ne donner qu’un exemple), cette autorité qui autrefois faisait peur, aujourd’hui fait rire. Rire pour 2 raisons : la première étant sa très faible crédibilité, et la deuxième, plus grave à mon sens, une désespérance profonde en l’avenir. Ce qui porte à minimiser les conséquences d’un passage devant la justice puisque de toute façon « il n’y a pas d’avenir » et « de toute façon il sera toujours possible de crier à la discrimination » le jour ou il faudra faire face aux conséquences.

    Ce triste tableau de société a malheureusement filtré dans la communauté.

    Aujourd’hui, tous les reproches que j’écris sont applicables également au sein des églises. Les exemples ne manquent pas, je vous laisse les chercher. Il faut comprendre que le contexte socio économique dans lequel cette génération a formé son caractère a fortement influencé sa perception de l’activité, professionnelle comme associative, mais aussi de vie chrétienne.

    Au fond, avons nous donné le choix à cette génération d’être autrement que « consommatrice », « douillette », « irrévérencieuse », « mollassonne » et « endormie » ?

    Le but n’est pas d’excuser la tiédeur ambiante, mais avant de jeter l’opprobre sur une génération concernant ses comportements, observons déjà avant les notres et l’influence qu’elles ont pu avoir.

  • Avatar
  • Oui Seigneur, je ne veux pas banaliser ta divine présence, ta sainteté et ta justice. Je me lève pour toi et avec l’aide de ton Esprit j’y arriverai. Amen !

  • Avatar
  • T’es un bon, JB.
    Respect pour ce post. Je te suis avec plaisir.
    Guillaume Bourin.

  • Avatar
  • Bravo
    Je suis heureux de lire ceci et j’espère vraiment que des cœurs seront touchés et que beaucoup seront délivrés de cette cécité spirituelle qui couvres les nations victimes de la grande séduction
    puisse Dieu avoir encore pitié de nous et entendre à travers, « Qu’est-il arrivé à cette génération » ce grand cri de votre cœur

  • Avatar
  • Lisez l’excellent livre de Nicholas Carr  » Internet rend il bête  » et vous aurez un éclairage sur ce phénomène d’apathie mentale …qui n’est pas seulement chrétien mais sociétale …. Ce livre explique ce que l’utilisation constante d internet provoque dans l esprit humain, sa psyché , sa mémoire , sa manière d intergrer des informations…lisez aussi Jacques Ellul  » présence au monde moderne » « anarchie et christianisme »  » la subversion du christianisme  »
    …Soyez renouvelez dans votre intelligence …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *