Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?

22 Avr 2013 6 commentaires
Crédits Photo : photographyblogger.net
Crédits Photo : photographyblogger.net

Quand j’étais petit, mon mot préféré était « Pourquoi ? ». À chaque fois que quelqu’un – qui qu’il soit, parent, enseignant, ami, etc. – me partageait une affirmation injustifiée, je répondais de la même manière : « Pourquoi ? »

Les réponses qui m’insupportaient le plus étaient les réponses faciles du genre : « Parce que », « C’est comme ça, un point c’est tout », « Tu ne peux pas comprendre » ou encore « Untel me l’a dit ».

J’étais curieux. Je voulais aller au bout des choses. Il m’est arrivé de tuer mon hamster pour voir sa résistance à l’étranglement (oui, oui, je sais, c’est mal…), ou de détruire un instrument traditionnel cambodgien de grande valeur pour comprendre d’où sortaient les sons (mes parents m’ont vite aidé à comprendre d’où viendraient les sons qu’on entendrait après la prochaine fessée…).

Sans le savoir, je suivais la démarche des philosophes du siècle des Lumières. Remets tout en question. Si quelqu’un ne pouvait pas donner une explication rationnelle et logique pour ce qu’il croyait, alors je me disais qu’il devait avoir tord.

Après ma conversion, mon mot d’ordre est resté : « Pourquoi ? ». La raison et la logique restent mes guides pour tous les sujets sur lesquels la Bible ne prend pas position. Après tout, je suis ingénieur informatique. Ce n’est pas la Bible qui me dira si je dois développer un certain programme en Java ou en C++ (que les geeks comprennent !). Dans ces domaines, mon « Pourquoi ? » attend une réponse basée sur une démonstration logique. En revanche, là où la Bible a son mot à dire, je veux, je dois me soumettre à ce qu’elle enseigne. Mon « Pourquoi ? » attend alors une argumentation (tout aussi logique et rationnelle) basée sur la Bible, que je reconnais comme autorité suprême.

Après être né de nouveau, j’étais aussi curieux en ce qui concerne la foi que lorsque j’étais enfant en ce qui concerne la vie. Je bombardais mes amis chrétiens, mes parents et mon pasteur de : « Pourquoi ? » Pourquoi crois-tu cela ? Pourquoi fais-tu cela ? Pourquoi est-ce que notre Église a cette habitude ?

J’ai souvent été déçu par les réponses que je recevais. J’étais même parfois été choqué de voir la superficialité des réponses de chrétiens de longue date. Les discussions comme celles-ci étaient fréquentes :

« – Pourquoi est-ce que tu fais baptiser tes enfants ?
– Parce que j’ai grandi dans une famille réformée…
– C’est tout ?
– Euh, ouais…
– Ah… »

« – Pourquoi est-ce que tu crois que Dieu a créé le monde en six jours littéraux ?
– Parce que c’est ce que mon pasteur enseigne…
– C’est tout ?
– Bah tu sais, il passe beaucoup de temps à étudier la Bible, lui !
– Ah… »

Etc.

Je ne dis pas que ton héritage familial n’a pas d’importance, ni que tu ne dois pas écouter ton pasteur. Je ne prends pas non plus position sur le baptême ou sur la création. Ce qui m’intéresse, c’est ton attitude face à la vérité.

Rébellutionnaire, tu es encore jeune. Je t’en supplie, ne deviens pas ce genre de chrétien. Remets tout en question à la lumière de la Bible. N’accepte pas les idées reçues. N’accepte pas les réponses faciles. Creuse. Va jusqu’au bout des choses.

Alors, Rébellutionaire, pourquoi crois-tu ce que tu crois ?

Avatar
Auteur : Sam P-L

24 ans, Rébellutionnaire, marié à Fidji, étudiant en école d'ingénieur informatique à Lyon, et co-auteur du livre Fidji et Sam, étudiants.

Voir tous ses articles →