Le rôle de l’homme et de la femme selon la Bible

Crédits Photo : themichaelteaching.com
Crédits Photo : themichaelteaching.com

Ces dernières années, j’ai passé des centaines d’heures à écouter des messages et à lire des livres sur la question du rôle de l’homme et de la femme selon la Bible. Récemment, j’ai écouté un enseignement audio que j’aimerais personnellement vous recommander comme l’une des ressources les plus utiles et éclairantes sur le sujet.

Il s’agit de deux messages audio de Henri Blocher durant chacun environ une heure et quart. Je peux vous assurer que si vous réservez un bloc de deux heures et demi dans votre agenda dans les jours qui viennent, vous pourrez acquérir une excellente compréhension biblique de base sur cette question (que vous partagiez ses conclusions ou pas). Ne continuez pas la lecture de ce post avant d’avoir réservé un tel bloc dans votre agenda !

C’est fait ? Alors continuons.

Henri Blocher – qui vient de fêter ses 75 ans – est sûrement le plus grand théologien que la France ait connu depuis Jean Calvin, ainsi que le théologien français vivant ayant le plus grand rayonnement international ! L’une des raisons pour lesquelles il est si apprécié est sa grande humilité malgré son érudition (cet homme est une encyclopédie biblique vivante !).

Dans ces deux messages, il étudie l’ensemble des passages bibliques pertinents sur la question avant d’en tirer des conclusionsSon approche est inductive, à l’instar d’un détective, et non déductive comme celle d’un avocat. Je m’explique. Lorsqu’un détective arrive sur le lieu du crime, il n’a aucune idée de qui est le coupable. Il met de côté tous ses a priori et étudie méticuleusement chaque indice pour arriver à une conclusion. L’avocat, pour sa part, est sollicité pour défendre un client, et son souci principal n’est pas vraiment de savoir si ce dernier est coupable ou pas, mais plutôt de prouver son innocence. De la même manière, ce n’est qu’après avoir étudié toutes les données pertinentes qu’Henri Blocher tire ses conclusions – avec lesquelles nous serons d’accord ou pas, selon nos convictions – et quelques applications pratiques.

Même si je ne partage pas nécessairement toutes ses conclusions, je trouve son approche rafraîchissante par rapport à beaucoup d’autres en raison de son sens des nuances. Pour Henri Blocher, le monde de la théologie (et le monde tout court !) est rarement binaire et simpliste. Il évite les conclusions faciles – autant d’un côté du débat que de l’autre – qui courent parfois le risque d’enfermer ceux qui les adoptent dans une boîte rigide.

Ses conclusions (à vous de les découvrir en l’écoutant) seront sûrement perçues comme trop permissives par ceux qui défendent une asymétrie rigide dans la répartition des rôles selon les sexes, et trop conservatrices par ceux qui défendent une symétrie parfaite (eh oui, on ne peut pas plaire à tout le monde !). Alors que pour beaucoup, le débat semble être figé entre deux camps antagonistes – les complémentariens (ou -istes) d’une part, et les égalitariens (ou -istes) d’autre part -, Henri Blocher propose (à tord ou à raison, à vous de juger !) une troisième voie qui semble à première vue réconcilier toutes les données bibliques. Comment est-ce possible ? A vous de le découvrir en écoutant ses messages !

Vous pouvez les télécharger en cliquant sur le lien suivant : LIEN.

Bonne écoute, et que Dieu nous aide à comprendre sa parole !

Digiqole ad
Avatar

Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

26 Commentaires

    Avatar
  • Plus grand théologien depuis Calvin ?! Really ?

      Avatar
    • Sûrement une question de perspective, de goût et de couleur. Perso, je ne vois pas de plus grand théologien français que Blocher depuis Calvin. Mais ce n’est que mon humble avis… Tu penses à qui ?

      Quand Mark Dever a demandé à Don Carson ce qu’il attendait pour rédiger une théologie systématique, Carson a répondu qu’il ne se sentait pas à la hauteur. Quand Dever lui a répondu avec surprise que si lui n’était pas à la hauteur, qui le serait, Carson a répondu… Blocher !

        Avatar
      • +1 Sam. Je ne suis pas blochérien, et je n’étais pas le plus grand fan de ses cours à Vaux. Mais objectivement parlant, d’un point de vue académique, en France qui as-tu depuis Calvin qui ait le niveau de HB ?

          Avatar
        • Tout à fait d’accord avec vous. Depuis Calvin, je vois personne d’autre que Blocher. Même si certains iraient mentionner Blaise Pascal.

  • Avatar
  • Je trouve que c’est un langage beaucoup beaucoup trop compliqué pour moi et je pense pour pas mal de jeune ;) C’est des mots assez compliqué pour moi ;)

      Avatar
    • Pour moi l’évangile c’est simple et à la portée de tous et je trouve que c’est trop compliquer à comprendre pour des gens qui n’ont pas forcément un QI de 150 et qui utilise des mots de tout les jours enfin je trouve que c’est chaud pour des jeunes vraiment .. il dit : la gnosticisme des premiers siècles … Je comprend pas !! :) Mdr

        Avatar
      • John Wycliffe était un réformateur anglais du XIVe siècle. A son époque, la Bible n’était disponible qu’en latin, et seul le clergé qualifié pouvait lire et comprendre la Bible.

        La vision de Wycliffe a été de traduire la Bible en anglais pour que tout un chacun puisse la comprendre. Lorsque l’Eglise Catholique Romaine l’a condamné, voici ce qu’il a dit : « Je lance un défi au pape et à toutes ses lois […], je m’engage à tout faire pour que le gamin qui laboure dans le champ connaisse plus la Bible qu’eux ! »

        Ce gamin qui laboure dans les champs, c’est toi, c’est moi. Wycliffe a été condamné pour hérésie et a été brûlé au bûcher… pour que nous puissions lire et comprendre la Bible qui que nous soyons !

        Nul besoin d’avoir un QI de 150 pour comprendre ce qu’est le gnosticisme des premiers siècles. Il te suffit de taper « gnosticisme » sur Google, et cliquer sur le premier résultat (Wikipédia) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gnosticisme.

        Les paroles de Paul à Timothée (p. ex. 1 Timothée 4.12) montrent clairement que Dieu attend autant d’un adolescent que d’un adulte, en terme d’obéissance et de sainteté. Or, la compréhension de la Bible est nécessaire pour pouvoir obéir la Parole Dieu et grandir.

        Persévère fréro, ça en vaut la peine. Tu n’es pas trop jeune pour comprendre Blocher. S’il y a quoi que ce soit que tu ne comprends pas, utilise un dictionnaire, Google, etc. Et si c’est toujours obscur, parles en à un chrétien plus mature. Mais ne baisse pas les bras ! :)

          Avatar
        • Merci ;)

        • Avatar
        • Cher frère,

          Cette citation que tu attribues à Wycllffe (« Je lance un défi au pape et à toutes ses lois […], je m’engage à tout faire pour que le gamin qui laboure dans le champ connaisse plus la Bible qu’eux ! ») n’est-elle pas plutôt celle de William Tyndale?

          Merci

  • Avatar
  • Salut, est-ce que tu partages la position de Blocher ? Est-ce que c’est la position de La Rebellution ? Je te demande ça juste parce qu’il me semble que la position de la TGC dont LR partage la Confession de Foi est assez clairement orientée complémentarien.

      Avatar
    • Voici ce que dit la Confession de Foi de LR (reprise de TGC) :

      Dans le ministère de l’église, les hommes et les femmes sont encouragés à servir le Christ et à atteindre leur plein potentiel dans les divers ministères au sein du peuple de Dieu. Le rôle spécifique de leader confié dans l’église à des hommes qualifiés est fondé bibliquement sur la création, la chute et la rédemption ; il ne doit pas être mis de côté en invoquant des développements culturels.

      La position de Blocher ne contredit pas cette déclaration. En revanche, il nuance certaines prises de position de complémentariens plus stricts tout en restant dans les limites du complémentarianisme.

      D’ailleurs, tu sais que Blocher a été l’un des orateurs des sessions plénières du Ralliement Autour de l’Evangile, qui était clairement un équivalent français des conférences TGC aux US.

        Avatar
      • Merci pour ces précisions.
        Après, que Blocher ait été invité n’empêche qu’il ne partage pas la position de la TGC, on sait que l’avis des amis de la TGC divergent sur bien des points.
        Je disais ça parce qu’il me semblait avoir lu sur le blog de Matthieu Richelle un post qui flinguait un peu le complémentarisme et qui citait Blocher. Mais faut que je le retrouve.

          Avatar
        • Demander à un théologien d’être orateur pour les sessions plénières lors de ses conférences, c’est plus qu’une déclaration d’amitié, non ? Si Blocher ne peut pas signer la Confession de Foi de TGC, pourquoi l’inviter à une telle conférence ?

          D’ailleurs, qui sont ces « amis de TGC » dont les avis divergent sur de nombreux points ?

          L’article de Richelle m’intéresse. Dès que tu le retrouves, je veux bien que tu m’envoies le lien ;).

            Avatar
          • Je suis d’accord qu’il s’agit là d’une déclaration d’amitié. Après, je n’ai pas dit que Blocher ne pouvait pas signer la confession de foi de la TGC, loin de là ! Seulement, il est clair que le complémentarisme est très important pour la TGC. Je ne suis pas assez familier des positions de Blocher pour me permettre de dire qu’il partage – ou pas – les mêmes positions, aussi clairement. Mais il m’était apparu qu’il n’était pas aligné sur un Piper ou un Carson sur ces points là.

            Au sein de la TGC, tu trouveras des avis divergents sur la question du baptême, de la création… c’est ce que je voulais dire.

            Yep, dès que je remets la main sur l’article, je te le renvoie :)

              Avatar
            • Effectivement, Blocher n’est pas exactement aligné sur un Piper ou un Carson sur ces points là. A vrai dire, ces derniers critiquent avec beaucoup de passion ceux qui défendent une position similaire à celle de Blocher. Si j’ai rédigé cet article, c’est simplement pour partager une ressource que j’ai trouvée utile. L’exégèse de Blocher est remarquable à bien des niveaux, et elle reste valide même si certaines de ses applications peuvent être contestables.

              TGC a volontairement mis de côté les débats concernant le millénium, la création, les dons spirituels et le baptême, mais pas celui du rôle de la femme. Dans leur comité, ils ont des représentant de toutes les différentes positions sur ces questions. Il suffit de comparer la théologie de Carson et de Keller pour en être convaincu.

          • Avatar
          • Yo en fait c’était sur le blog de Paya (http://christophepaya.free.fr/?post/2011/03/08/Compl%C3%A9mentaires)
            où il cite Blocher : « Dans Women, Ministry and the Gospel, l’un des contributeurs, Henri Blocher, avant de développer sa propre thèse sur le sujet, évoque la question de la complémentarité homme-femme d’une manière très éclairante. En fait, il conteste cette notion, très présente dans le monde théologique américain, sous le nom de position « complémentarienne » (complementarian). »

  • Avatar
  • C’est vrai que le langage demande une bonne concentration pour être suivi. Mais purée, je viens de commencer à écouter, c’est vraiment un régal une telle exactitude et précision dans ses mots.
    Merci Sam ;)

      Avatar
    • Yep ;). Ce que j’adore chez Blocher, c’est qu’il pèse chaque mot qu’il prononce ! Tu me diras ce que t’en penses une fois que t’auras terminé d’écouter les deux messages :).

        Avatar
      • Je le trouve très méticuleux tout au long des deux parties, mais les dernières minutes où il donne sa conclusion me semblent un peu troubles…

        Il développe très bien tout le contexte biblique des sexes (ancien et nouveau testament), il dit que la Bible est sobre en matière d’indications explicites de rôles et je trouve cette remarque pertinente au coeur du débat. Mais les seuls textes explicites, il les balaye quand même un peu de manière « oui mais bon voilà ». Tu trouves pas ?

        Il dit voir les textes de Paul comme un « rappel du régime ordinaire », « la disposition que Dieu a établi en haut (ou en gros, on entend mal) », mais sans en faire « des articles de code » ou « des lois sans exceptions et tangibles ». Alors que Paul cite justement ce régime pour appuyer une règle qu’il donne, non ?

          Avatar
        • Je suis d’accord avec toi Thomas. J’ai l’impression qu’il a vraiment pris son temps au début, et qu’à la fin, il a réalisé qu’il était pressé par le temps, et il a donc accéléré.

          Franchement, ses conclusions ne sont pas très convaincantes à la fin, parce qu’il ne les développe pas. La distinction entre régime ordinaire et exceptionnel parait belle sur le papier, mais en pratique, que veut-elle dire ? Mon pasteur m’a fait remarquer à juste titre que depuis que Blocher « autorise » les « exceptions », de nombreuses Eglises se sont senties justifiées d’avoir choisi des femmes pasteurs, anciens et prédicateurs « exceptionnelles » !

          Ses dernières minutes laissent vraiment les auditeurs sur leur faim. J’ai sur mon Dropbox une série d’une douzaine d’enseignements de Blocher sur le même sujet, où il développe chaque idée qu’il présente à la va-vite dans les deux conférences que j’ai partagées ici. Si ça t’intéresse, fais-moi signe ;).

            Avatar
          • Tu parles des idées globales de la vision homme/femme ? Genre complémentaire, égalitaire, etc ?
            Si c’est le cas, je pense pas que je me plongerai là-dedans. Par contre s’il développe sa théorie de régime ordinaire qui n’empêche pas l’exception, je suis preneur ;)

  • Avatar
  • j’ai cliquer sur le lien,sa affiche une page mais je n’entend rien de se qui est dit,dommage car a m’intéresserai vraiment d’entendre cette conférence.je rééssaierai plus tard.sa marchera peutetre

      Avatar
    • Oui, l’enregistrement est ancien et de qualité moyenne. Moi j’ai mis mon volume au maximum pour écouter tranquillement… Si les enceintes de ton ordi ne suffisent pas, peut être qu’avec un casque ça marchera mieux ;)

  • Avatar
  • Merci d’aborder ce thème si important (et tellement beau quand on se rend compte combien Dieu a bien fait les choses en nous créant hommes et femmes, différents et complémentaires) !

    Je me permets une petite page de pub :-), je vous conseille le livre « le dessin de Dieu pour la femme » de Sharon James. Je le trouve très complet et bibliquement solide !…

    Fraternellement,
    Muriel

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *