J’échange ma couronne de princesse contre une couronne d’épines.

Pour toutes les soeurs qui en veulent pour Dieu  !!

Dédicace à Christelle, Sergine, Anne-Sophie, Laetitia, Alex (entre autres). Vous m’encouragez trop !

Je broyais du noir. Après une dure journée à la fac, j’étais démoralisée et fatiguée. Je doutais de ma capacité à être à la hauteur pour tel projet ou dans telle relation. Je me suis confiée à une amie. Elle a essayé de m’encourager : « Fidji, tu es une princesse, une héritière du grand Roi. Nous les femmes chrétiennes sommes toutes des princesses, n’est-ce pas merveilleux ? » Cette parole qui aurait dû me faire du bien m’a paru bizarre, incongrue.

Pourquoi ce malaise ? Être comparée à une princesse, c’est génial, non ? Peut-être que tu rêves d’être une princesse et que tu aimes quand ton entourage utilise cette imagerie et ses dérivés pour t’encourager. En gros, peut-être que ça te fait du bien d’être comparée à une princesse et que tu souhaiterais même qu’on te le dise plus souvent.

Je tiens à être claire dès le début, je ne suis pas viscéralement opposée à la comparaison « femme chrétienne = princesse » qui peut être attendrissante (et je vois d’où ça vient : la fille d’un roi est une princesse, avec tous les privilèges que cela implique). Mais je remarque juste que d’une, on ne compare jamais les hommes à des princes (ou en tout cas, ils ne trouvent pas la comparaison flatteuse !) et de deux, cette imagerie peut être symptomatique d’une perception que les femmes ont d’elles-mêmes qui n’est pas biblique et diminue leur impact dans l’Église. En 2013, le mot « princesse » est connoté et donne aux femmes chrétiennes une idée erronée d’elles-mêmes. Voilà pourquoi je veux mettre en garde contre cette association d’idées. Se prendre pour une princesse quand on a cinq ans, ça paraît légitime, mignon même. Mais à 22 ans, mariée, avec 50h de travail par semaine en médecine, je réalise qu’être comparée à une princesse me paraît complètement à côté de la plaque.

Le monde des princesses est souvent décrit comme une alternative à Eden avec des nuages roses et des lapins qui font des caca papillons. Mais le monde dans lequel je vis a été (un peu) écorché par la chute. Il est souvent moche, il fait trop froid (et alors je tombe malade) ou trop chaud (et je transpire, beurk), les gens sont méchants, et je ne vis pas la vie d’une princesse : je dois descendre les poubelles, rentrer à la maison avec des cernes après 24h de garde, payer mes factures et m’accommoder de mes proches pécheurs comme eux doivent le faire de moi, pécheresse. Voilà pourquoi je ne me reconnais pas du tout quand on m’associe aux princesses et pourquoi j’appelle toutes mes soeurs à examiner si elles veulent toujours être considérées comme des princesses après cela :

1. Une princesse est paresseuse.

Aurora, Blanche-Neige, Belle de La Belle et la Bête, la Belle au Bois Dormant… n’ont aucune occupation (familiale, ministérielle, professionnelle ou caritative). On se demande ce qu’elles font de leurs journées (à part être disponibles pour leur prince)… Toujours est-il qu’elles ne sont pas connues pour avoir élevé des enfants, participé à une implantation d’Église, monté une entreprise, gagné un prix Nobel de la paix ou avoir fait des études. Tout ce que l’on sait d’elles c’est « qu’elles eurent beaucoup d’enfants ». Je ne dis pas que c’est mal d’avoir des enfants et de se consacrer à eux, mais ici il n’est pas question d’une mère impliquée dans l’éducation de ses enfants, mais d’une mère paresseuse qui l’est sûrement en ce qui concerne l’éducation et le bien-être de ses enfants.1

Nous ne sommes pas des princesses mes soeurs, mais ça n’est pas une mauvaise nouvelle. Dieu ne nous appelle pas à une vie de sentiments simplistes et enfantins, mais à une espérance très concrète, et à le servir en étant ses disciples. Et la Bible n’encourage pas la paresse. Dieu nous a accordé des dons et nous appelle à les mettre en pratique. Nous devons les développer avec inventivité, créativité, énergie, diligence et discipline. C’est peut-être moins glamour, mais c’est biblique.

Dieu a créé le travail avant la chute (Genèse 2.15). C’est donc une bénédiction. Ecclésiaste 3.13 nous dit que le travail est un don : « si un homme mange et boit et jouit du bien-être au milieu de tout son travail, c’est là un don de Dieu ». Et Éphésiens 4.28 nous montre les bienfaits qui découlent de l’oeuvre de nos mains : « Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin ». C’est « par la foi et la persévérance » que nous « [héritons] des promesses » de Dieu (Hébreux 6.12), pas parce que nous errons avec volupté dans un grand château avec un titre de princesse.

2. Une princesse ne sort presque jamais de son château et est ignorante sur le monde extérieur.

Aurora est enfermée dans un donjon, la Belle au Bois Dormant reste 100 ans dans son château, La Belle et la Bête se déroule dans un seul lieu : le château, etc. Tu vois l’idée. Pourtant, nous ne sommes pas appelées à être déconnectées du monde extérieur, sur un piédestal, incompatissantes à la misère et la crasse du dehors. Au contraire, nous devons nous joindre à tous ceux qui sont dans les ténèbres pour leur apporter la lumière ! Dieu ne nous appelle pas à rester dans un bunker (la belle maison ou l’Église) en voulant nous épargner la dure réalité sous prétexte de préserver notre innocence ! « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée » (Matthieu 5.14), alors pourquoi rester isolées dans notre cocon ? Au contraire, « que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5.16). Femmes au foyer ou employées, nous sommes appelées à connaître les perdus, compatir, prier pour eux, témoigner… pas juste à profiter de notre confort et de notre sécurité en ignorant la souffrance des autres et leur perdition.

3. Une princesse est passive.

Toutes les princesses citées ci-dessus sont en détresse et leur secours leur vient d’un tiers (un homme, une fée ou une marraine). Devine comment la Belle au Bois Dormant conquiert le coeur de son prince ? Elle est belle. Et elle dort. Pendant 100 ans. Et Blanche-Neige ? Idem, elle dort. En revanche, c’est beaucoup plus compliqué pour Raiponce qui doit (oulala c’est compliqué) dérouler sa chevelure pour que son sauveur l’utilise comme une échelle. Superbe message : ne faites rien, restez dans un état semi-comateux (voire carrément comateux ou végétatif) jusqu’à ce qu’un homme, ou quelqu’un d’autre, vienne vous délivrer. Une princesse n’a pas à prendre de risques ou d’initiatives. Quelqu’un d’autre la délivrera (d’une tour, d’un coma ou d’une vie pourrie avec des belles-soeurs reloues, au choix). Sans mari, pas de salut. Tu rigoles peut-être, mais si nous continuons à nous identifier à des princesses, il n’est pas surprenant que beaucoup de filles évangéliques attendent le mariage comme la panacée et le moment où leur vie « commencera enfin ».

Les princesses sont juste en stand-by pendant toute leur vie. Heureusement que Dieu attend plus de nous ! Certes, la Bible est une histoire de salut. Un salut que nous ne méritons pas et qu’aucune action de notre part n’aurait pu nous apporter. Dans sa grâce, Dieu n’a pas besoin que nous l’assistions (Éphésiens 2.5) ! Mais il nous a aussi offert le travail (voir point 1) et tu as une part à jouer sur terre, des dons à offrir à l’Église et à ta famille, et la responsabilité d’utiliser tes ressources. Si nous tenons vraiment à la notion de royauté, comparons-nous à un membre de la  « race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière » (1 Pierre. 2.9). C’est un appel difficile, qui vient avec une responsabilité énorme et qui est incompatible avec une vision chamallow du monde et une passivité complète.

4. Une princesse est belle, et c’est sa caractéristique principale. 

Je n’ai jamais vu de princesse moche ! D’ailleurs leurs prénoms sont des bons indicateurs : la Belle au Bois Dormant, la Belle et la Bête (et non pas la « Moche » et la Bête, ni la « fille normale »). La seule qualité indispensable et nécessaire pour être une princesse est la beauté.

Je sais que les filles sont obsédées par leur apparence. Même les livres et événements évangéliques ont des noms qui se réfèrent souvent à l’apparence (le livre de Carolyn Mahaney a été traduit Top-modèle féminin… et les intitulés des petit dej’ de femmes ressemblent souvent à « Être belles aux yeux de Dieu »). Les femmes ont toujours besoin d’être rassurées (« Est-ce que je suis belle ? »). Souvent, nous les évangéliques, nous avons tendance à nous rassurer avec un laïus typique : la vraie beauté vient de Dieu. C’est vrai, bien évidemment : « La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine ; La femme qui craint l’Éternel est celle qui sera louée » (Proverbes 31.30). Mais je tiens à dire que je pense que l’on se trompe de question. La  vraie question n’est pas « Suis-je belle ? », mais plutôt « Et alors ? ».

Honnêtement, même si « la vraie beauté vient de Dieu » (et je vois ce que la Bible veut dire par là), nous ne sommes pas toutes aussi gâtées par la nature. C’est la vérité. Il y a des filles plus belles, comme des plus intelligentes ou des meilleures chanteuses. Je dis ça venant d’une fille qui se considère particulièrement « normale », dans la moyenne quoi (je sais que Sam va me tuer quand il lira ça !). Mais la question n’est pas là. Nous ne devrions pas passer notre vie à nous comparer ou à nous demander si nous sommes belles. En réalité, je pense que Dieu se fiche pas mal de notre apparence physique. Je sais que, malheureusement, ça n’est pas le cas des gens autour de nous et notamment des gars, mais que veux-tu : plaire aux hommes ou à Dieu ? Je ne dis pas qu’il faut négliger son apparence et être un sac devant tout le monde, dont son mari. Je dis juste que nous devrions être prêtes à sacrifier notre apparence si Dieu le demandait et qu’il se fiche pas mal de notre beauté objective comparée aux filles photoshopées. Aucune des princesses Disney n’aurait pu être missionnaire (leur brushing n’aurait pas tenu deux minutes en Inde ou au Népal, ni leurs robes !). Je pense que parfois nous devrions abandonner le brushing pour prier 15 minutes de plus, lâcher l’affaire avec le régime qui nous laisse toute raplapla pour servir pendant un projet d’Église, et se passer de cette belle robe qui nous fait paraître plus mince pour donner 100 euros à la mission. Es-tu ce genre de fille ? Ou le genre qui ne peut pas sortir sans se maquiller ?

5. Une princesse est exigeante, obnubilée par elle-même et fière.

Je peux comprendre qu’être appelées « princesses » est ce que la plupart des femmes attendent : elles veulent être flattées, cajolées et se sentir importantes. Les princesses sont les héroïnes de l’histoire et tout tourne autour d’elles. La princesse est parfaite et tout le monde (même les oiseaux ou les sept nains !) sont suspendus à ses lèvres. On ne peut rien refuser à une princesse. L’archétype moderne de la femme qui se prend pour une princesse c’est Paris Hilton : bimbo multimillionnaire qui refuse de  ramasser son sac s’il tombe par terre au cas où elle se casserait un ongle !

Mais en temps que chrétiennes, nous sommes appelées à donner notre vie pour les autres. Quand Paul nous parle d’exercer l’amour, il dit : « lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant » (1 Corinthiens 13.11). Arrêtons d’exiger comme une petite fille capricieuse pour donner ! Une fille de Dieu imite le Christ en se sacrifiant pour les autres, en servant sans faire valoir ses droits et en aimant les autres comme une servante. Elle prend la dernière place, non la première.

La confiance d’une femme ne devrait pas venir d’un titre ou d’une position de valeur. Elle devrait se sentir bien dans sa peau, car elle est « son ouvrage, ayant été [créée] en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin [qu’elle les pratique] » (Éphésiens 2.10). Apocalypse 4.10-11 nous montre que « les 24 vieillards se prosternent devant celui qui est assis sur le trône, et ils adorent celui qui vit aux siècles des siècles, et ils jettent leurs couronnes devant le trône, en disant : Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées ». Et si nous arrêtions de nous auto-louer et que nous jetions nos couronnes pour louer Dieu ?

Voilà. Si nous vivions au pays des merveilles, nous pourrions nous permettre de penser que nous sommes des princesses (peut-être que nous en serons au paradis, même si j’en doute). Mais nous sommes dans un monde déchu et nous sommes des agents de changement. Nous ne sommes plus des petites filles, et j’échange volontiers ma couronne de princesse pour une couronne d’épines. Elle a peut-être moins de paillettes, mais c’était celle de Jésus et je veux la même ! Et j’appelle toutes mes soeurs à faire pareil !

Jamais la Bible n’utilise le terme « princesse » pour décrire une chrétienne, mais nous, les hommes, avons créé cette association d’idées trompeuses. Franchement, si on veut m’appeler la princesse de Dieu, ok, mais qu’on m’appelle aussi la guerrière du Seigneur, celle dont Dieu « exerce [les] mains au combat, [les] doigts à la bataille » (Psaumes 144.1).

Je pense que la vie de princesse (avec le mariage de princesse et le mari-prince qui va avec) est la nouvelle idole des jeunes filles évangéliques et je dis, sans être cynique, que c’est une illusion puérile et que l’on est en train de passer à côté de ce que Dieu veut pour nos vies. Ma vie n’est pas un conte de fées, mais ce n’est pas ce que Dieu m’a promis. Il m’a promis une espérance et la promesse de la vie éternelle à ses côtés. Ça me suffit ! Et je suis prête à porter ma croix, même si c’est ce qui s’éloigne le plus de la vie de château.

NB

Je ne critique ni les films Disney, ni le livre de Mahaney (que j’ai d’ailleurs offert à plusieurs amies), ni les petits déjeuners de femmes (vu mon article Les gentilles filles (partie 1, partie 2) on va vraiment penser que j’ai un problème avec ça !). J’ai juste voulu souligner certaines choses comme illustrations pour cet article. Par ailleurs, je ne suis pas le genre de fille qui se mettra à te hurler dessus si tu me traites de princesse. On est d’accord, c’est un détail et je n’aime pas pinailler sur les détails. J’ai plutôt utilisé cet angle d’attaque comme occasion d’encourager les femmes à vivre une vie qui fait plaisir à Dieu : un vie où elles ne sont pas paresseuses ou passives, mais vaillantes, responsables et pleines d’initiatives ; une vie qu’elles ne vivent pas en autarcie dans leur petit confort, mais qu’elles donnent en sacrifice aux autres ; une vie libérée de l’obsession de l’apparence physique, une vie où elles ne sont pas imbues d’elles-mêmes et de leurs droits, mais où elles prennent à coeur leur devoir pour le bien de leur prochain.

NOTES

1 Puis c’est un peu réducteur : que fait-on si l’on est célibataire ou sans enfant (temporairement, définitivement ou s’ils ont quitté le foyer) ? La vie d’une chrétienne ne se limite pas à être mère – mais aussi épouse, fille, soeur, témoin, etc.

Digiqole ad
Avatar

Fidji P-L

23 ans, Rébellutionnaire, mariée à Sam, étudiante en médecine à Lyon et co-auteure du livre Fidji et Sam, étudiants..

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

53 Commentaires

    Avatar
  • Totalement d’accord. A good one!
    J’ajouterais qu’une vraie princesse est concernée par les affaires du royaume c-a-d la nécessité de prêcher l’Evangile. La femme vertueuse est aussi vaillante et ne mange le pain de la paresse.
    Juste pour t’encourager à persévérer dans l’amour du travail dur pour le Seigneur…
    « Et voici comment nous nous recommandons nous-mêmes en toutes choses comme serviteurs de Dieu : c’est en vivant avec une persévérance sans faille dans les détresses, les privations, les angoisses, dans les coups, les prisons, les émeutes, dans les fatigues, les veilles, les jeûnes…. » 2cor6
    Puissions nous ajouter à nos privations et nos fatigues, le reste de la liste…
    Très affectueusement,
    Victoria.

      Avatar
    • Merci pour l’encouragement Vickie ! Tout à fait d’accord avec toi sur la nécessité pour une vraie princesse (et pour tout chrétien d’ailleurs, peu importe son sexe !) de prêcher l’Evangile ;).

  • Avatar
  • WAOUOU!!! Merci Fidji :)

  • Avatar
  • Que dire de plus Fidji? Vraiment Amen!

  • Avatar
  • C’est vraiment triste comme angle d’attaque, car ce n’est que dans ton inconscient à toi qu’une princesse est passive, paresseuse voire végétative. Il y a bien Jasmine, qui est aventurière, Pocahantas qui est audacieuse, Mulan qui est une guerrière.

    Moi, j’aime l’idée d’être un prince et ça ne m’empêche en rien de travailler. Tu as beau dire que tu n’as rien contre le fait que l’on appelle princesse, tes articles disent tout le contraire.
    Tout ce que j’aimerais lire c’est un article de toi qui équilibre tes propos car dans la Bible on a Sarah (signifiant princesse) la femme d’Abraham, on a bien Esther, la femme d’un puissant roi, on a Marie, la femme choisie par Dieu.

    Je sais que mon Dieu est un Dieu d’équilibre, quand il n’y a pas assez il ajoute, quand il y a trop il retire.

    Ok, en ce moment c’est mariage par-ci mariage par-là, mais tu ne parles de la génération de d’enseignants et de pasteurs qui te martelaient que si tu es célibataire c’est parce sur tu as un problème dans ta vie.

    C’était un bel article, j’attends la suite qui équilibre ton point de vue.

      Avatar
    • BChrist, ce n’est pas que dans mon inconscient qu’une princesse est passive. C’est bien pour ça d’ailleurs que je parle des exemples de Disney ! Je suis conscient qu’il existe des exceptions (comme Mulan ou Pocahontas), mais elles sont justement cela : des exceptions plutôt que la norme !

      Mais peu importe l’image que Disney dépeint. Je vois autour de moi, en particuliers parmi les filles évangéliques, l’influence d’une telle vision de la vie de princesse. Si tu ne sens pas cette influence parmi les filles qui t’entourent, que puis-je dire si ce n’est « Gloire à Dieu » ?

      Je n’ai rien contre l’idée de princesse en elle-même. Ce que je critique, c’est une vision chamallow de la vie chrétienne. A aucun moment la Bible n’utilise l’image de princesse pour décrire la relation d’une femme chrétienne à Dieu. Et le fait qu’Esther ait été une reine ou que Sarah veille dire princesse n’a rien à voir avec mon article…

      Peu de pasteurs martèlent explicitement l’idée que si l’on est célibataire, c’est parce que l’on a un problème. En revanche, c’est une idée tacite dans l’inconscient collectif de nombreuses Eglises évangéliques. De nombreuses filles autour de moi en souffrent, et commencent à avoir peur de finir vieilles filles dès 21 ans !

      Bref, mon appel est simplement aux femmes de porter leur croix et de suivre Jésus de façon radicale. L’idée des princesses n’est rien de plus qu’un angle d’attaque !

        Avatar
      • Blanche Neige travaillait toute la journée chez les nains, cendrillon fait pratiquement tout dans l’histoire cest le prince qui est passif, la plupart des princesses sont les héroïnes de leurs histoires an cause de leurs actions. Mis à part la belle au bois dormant (dont ce n’était pas la faute, elle était maudite :-)), dans les anciens Disney, ce sont plutôt les princes que je trouve il peu passif, en tout cas pendant une bonne partie de l’histoire. Je pense que tout dépend de l’image qu’on a de la princesse…
        Si cest l’image d’une paresseuse, … ni mais si cest une battante qui a pu sauver la situation par sa propre force et aussi l’aide d’ami magique ou pas, euh… non également nous cest par la force de Dieu
        Heureusement qu’une princesse de l’Eternel n’est pas une princesse Disney. Cest peut être ca qu’il faudrait rappeler aux gens. Sans dénigrer Cendrillon

      • Avatar
      • Bonjour Fidji,

        Je suis assez d’accord avec BChrist; c’est dommage de limiter la définition d’une princesse à des Disney (princesses fictives)
        On peut être une vraie princesse et ne pas répondre à ces adjectifs.
        Me dire que je suis une princesse ne m’évoque rien non plus. Et les hommes préfèrent, d’une manière générale, être comparé à autre chose que des princes…je les comprends: dans les Disney, ils sont en collants!!! ;D
        Par contre,c’est un fait, nous sommes enfants du Roi des rois, donc……
        A nous d’être des princes et des princesses, des ambassadeurs, selon son coeur et sa vision.
        Merci en tout cas pour ton partage de point de vue authentique.

  • Avatar
  • Very nice article. Merci Fidji. Tu fais bien de rajouter le « NB » de la fin pour équilibrer les choses au cas où tu serais prise pour une grincheuse aigrie :)
    Puisse Le Seigneur t’utiliser encore et encore pour édifier Son peuple par ton don d’écriture

      Avatar
    • Merci Lionel, ça fait plaisir ;).

  • Avatar
  • Whaou! Merci ça fait du bien d’entendre ça! =)
    Par rapport au point 4, je suis tout à fait d’accord avec toi, mais j’ai remarqué chez certaines filles (dont moi-même) qui ne sont pas par nature très coquettes une tendance à négliger totalement les apparences, et à se sentir coupables lorsqu’elles ont soudain un petit moment de coquetterie. Et dans le milieu chrétien on m’a même parfois encouragée à plus prendre soin de moi et de mon corps.
    Pourtant dès que je fait un effort dans ce sens là, je suis forcée de réaliser que ça prend du temps et de l’argent!, que je pourrais utiliser pour des choses plus utiles.Donc très vite j’abandonne. Mais je vois bien que la plupart des filles chrétiennes de mon entourage ont une apparence plus soignée que moi, sans pour autant être spécialement coquette ou préoccupée de leur apparence.
    Bref je trouve ça dur de trouver un équilibre!

      Avatar
    • Hello Anna,

      Merci pour ton commentaire très honnête. Tu as raison, ce n’est vraiment pas évident de trouver l’équilibre !

      Evidemment, cultiver sa beauté intérieure est bien plus important que soigner son apparence physique, tout comme s’exercer à la piété est plus important que l’exercice physique (cf. 1 Timothée 4.8). Mais tout comme Paul reconnaît l’utilité de faire du sport, prendre soin de son corps a une utilité.

      Que Dieu te donne la sagesse de tout faire dans une juste mesure ma soeur ;).

      Fidji

    • Avatar
    • On peut être une princesse en baskets!!! Chacun son style et son confort.
      Si on est mariée, il faut juste continuer de plaire à son mari..primordial!

  • Avatar
  • Waouh ! Ben moi ce post m’a fait du bien. Merci Fidji!

  • Avatar
  • Pas entièrement avec la description qui est faite dans cet article… Appeler une fille princesse en référence à sa filiation au Roi des rois n’a rien à voir avec les caractéristiques des contes disney…De la meme façon que je suis enfant de Dieu, fille (Fils) de Dieu, née de nouveau, nouvelle création, héritière de Dieu et cohéritière de Christ, rachetée de Dieu, nation sainte, sacerdoce royal; sacrificateur,…je suis princesse du grand Dieu Le Roi …et cela ne fait pas de moi une flemmarde, une paresseuse, un molasson qui pleurniche et attend le secours d’un autre..Ohh que non!!! Je crois que tout ça fait partie de la nouvelle identité que nous avons en Christ, et dans ce monde où la crise identitaire fait rage, il vaut mieux que je sache qui je suis. Sans qu’il faille le clamer à tout vent et en faire un slogan vide de sens comme ca peut être le cas, je pense qu’une personne peut être restaurée, encouragée, relevée,… rien qu’en comprenant et en saisissant qui elle est et quel est le prix qu’elle a aux yeux du Père…et si pour ça elle a besoin d’entendre qu’elle est un(e) prince(sse), je le lui dirai volontiers. Nous sommes l’ouvrage de Ses mains, un chef d’oeuvre en construction (et la je ne parle pas du physique). Il est puéril de comparer cela avec ce que nous décrit le monde dans les conte de fées…Si tu désires échanger ta couronne de princesse contre une couronne d’épines, moi je désire les deux, la couronne de princesse ET la couronne d’épines, la couronne avec la croix, les 2 sont indissociables!!! Maintenant je suis d’accord avec les abus et les attitudes répréhensibles que les femmes peuvent avoir…mais c’est un problème de maturité… Merci pour l’article. Sois bénie

      Avatar
    • Je suis d’accord avec ce que tu dis par contre le problème n’est pas nécessairement la maturité mais l’identité. Tant que nous ne saisissons pas pleinement qui nous somme en Jésus, l’arbre de notre vie sera enraciné dans une terre avec un terreau peu fertile. Avant de vouloir faire et il important d’être : c’est à dire avoir une révélation de notre identité céleste de ceci découlera une image saine et biblique de nous même.

      Ephésiens 1 : 3-14 est un puissant passage , à lire relire et méditer.

      Si on part du fait que ce monde est déchu, on ne peut pas donner une définition d’une  » Princesse des royaumes des cieux  » en partant des modèles terrestres ( films, contes, etc…) mais je suis fortement convaincue qu’il y a un modèle de Princesse définit par Dieu et par la Bible qui va à contre courant de ce que le monde nous montre.

    • Avatar
    • Sorella, tu conclus ton commentaire par : « Maintenant je suis d’accord avec les abus et les attitudes répréhensibles que les femmes peuvent avoir…mais c’est un problème de maturité… », ce à quoi je ne peux que répondre… AMEN !

      Mon article ne critique pas tant l’utilisation du mot princesse (qui stricto sensu, bien que non biblique, n’est pas fausse) que l’influence néfaste d’une vision à la Disney sur de nombreuses filles évangéliques.

      Merci pour ta contribution :).

    • Avatar
    • Assez d’accord avec toi
      juste un petit bémol: je ne réclame pas la couronne d’épine, je l’accepte.

  • Avatar
  • Fidji, tu sais, j’ai beaucoup apprécié ton article, dans certaines des choses que tu soulèves, mais il y a aussi certaines des choses qui me chagrinent un petit peu. Cela n’a rien à avoir avec le côté féminin de la chose, mais plutôt le côté princier de ton article.

    Je n’ai aucun souci avec l’image de femme forte dans son leadership que tu véhicules, et je suis avec toi là dessus, en tous cas dans la façon dont tu l’articules dans cet article.

    Par contre, j’ai fait beaucoup de travail sur moi dernièrement pour réaliser ce que c’est que l’adoption divine. Je suis son fils. Tous les biens du Royaune sont à moi, en héritage, et j’en ai les arrhes par l’Esprit.

    1. Donc actif ? Oui… Mais suprêmement confiant qu’en réalité c’est Père qui opère toute chose. Je peux travailler, lutter, me contorsionner… J’aurai beau passer nuit et jour à planter des graines, des graines à ne plus en voir le sol en dessous. Ça ne produira pas de croissance. Celui qui sème, qu’il soit debout ou couché ne fera pas, par son éveil ou son sommeil, pousser plus vite les graines. Donc paresseux, non. Mais qui sait prendre son temps dans le repos de Dieu, préférant la position de Marie à Marthe, oui.

    2. Je ne vois pas les princes et princesses comme enfermés dans leurs châteaux, si on veut être de bons régents pour notre Père… Nous avons déjà une autorité à exercer, nous portons le nom de notre Père ; nous pouvons déjà soumettre les rebelles dans son Royaume alors que nous parcourrons ses terres…

    3. Passif ? Bah ce n’est pas moi qui ait pris l’initiative dans ma filiation. C’est Dieu. Je suis un prince sur son initiative. Ce n’est que grâce, pas par mes œuvres afin que je ne me vante de rien.

    4. Oui, une princesse est belle, et c’est sa caractéristique principale. Et tu es une princesse. C’est Dieu qui te l’a fait en t’adoptant. Physiquement, tu ne corresponds peut-être pas aux canons de la beauté occidentale. Pour Dieu ? Tu ES le canon de la beauté. Toutes les filles qui lisent ces lignes peuvent savoir qu’il en est de même pour elle, et les gars aussi. C’est ça qui est libérateur : je n’ai pas à passer des heures devant la glace, ou des centaines d’euros chez Sephora. Dieu n’aurait pas pu me créer plus beau qu’il ne l’a fait… Sans parler de comment il me voit spirituellement, en Christ. Dieu te voit, et se dit : « yep, parfaite ! », à cause de la perfection de Jésus qui est la tienne en Christ.

    5. OK pour ce point là. Mais pourrais-tu accepter que Dieu est obnubilé par toi ? Pas autant qu’il ne l’est par lui-même et sa propre gloire, mais sais-tu que tu es sa portion ?

    Donc OK pour partir à l’aventure, armé de sueur, de sang et de la Parole de Dieu. Mais faisons le en tant qu’enfants de la promesse dans la maison de notre père, plutôt qu’en tant qu’esclaves dans la maison.

    Ne nous laissons pas aller à un sentimentalisme ridicule, infantilisant et matérialiste. Mais ne crachons pas sur la grâce de Dieu et la valeur d’une relation de parfaite initimité – celle de fils et de filles – avec le Roi de l’univers. Celle-ci nous a été acquise à un prix bien trop élevé pour qu’on lui réserve ce traitement.

      Avatar
    • + 1 bro’

      La princesse Tiana ( La Princesse et la grenouille ) est serveuse et rêve d’ouvrir son propre restaurant ce qu’elle arrive à faire, non par magie mais en travaillant.

      Raiponce se rapproche peut-être de la femme du Proverbes 31: la preuve en chanson : https://www.youtube.com/watch?v=UtzVKVTWt5s

    • Avatar
    • Salut Nath , j’espère que tu vas bien !
      Merci pour ta réponse, par contre je pense que tu passes à côté de l’essence de mon article.

      Je ne remets aucunement en question la doctrine de l’adoption filiale. Être fils et filles du Père, pouvoir l’appeler « Papa » et être les héritiers et héritières du Royaume, c’est tout juste merveilleux. Mais ce n’est juste pas le sujet de mon article…Je ne critique pas l’idée de prince et de princesse. Ce que je remets en question, c’est une définition séculière de ces concepts, qui dérivent davantage d’une vision séculière que de la Bible…puis des conséquences néfastes de ces concepts sur notre vie chrétienne.

      Alors à ta conclusion : « Mais ne crachons pas sur la grâce de Dieu et la valeur d’une relation de parfaite initimité – celle de fils et de filles – avec le Roi de l’univers. Celle-ci nous a été acquise à un prix bien trop élevé pour qu’on lui réserve ce traitement », je ne peux que dire : AMEN.

      A plus frérot

        Avatar
      • Yes, je suis sans doute passé à côté de l’essence de l’article! En tous cas ce n’était pas pour te descendre que j’ai fait mes remarques : comme je l’ai dit en premier, je suis d’accord avec ce que tu dis aussi !

          Avatar
        • Merci pour la clarification Nathan. De toute façon, je te connais. Je sais que tu ne commentes jamais pour descendre mais toujours par souci d’édification :). D’ailleurs, nous avons publié peu d’articles sur la merveilleuse doctrine de l’adoption (que JI Packer, dans Knowing God, appelle la bénédiction centrale que nous apporte l’Evangile). Je te lance le défi de publier une méditation sur ce sujet dans les jours qui viennent ;).

  • Avatar
  • Tres interessant!!!! plein de lumiere et de clarté! je félicite et encourage encore plus l´initiative, que Dieu te bénisse ma soeur!
    particulierement, j´ai rien contre ce nom de Princesse, du moment que ßa ne m´ajoute ou ne me retranche rien, peutétre le sentiment, ou la satisfaction d´etre co-héritiere de la cité céleste, car en mon sens, je pense que c´est cela dont cette amie á Fidji pensait dans ses termes….« Fidji, tu es une princesse, une héritière du grand Roi. Nous les femmes chrétiennes sommes toutes des princesses, n’est-ce pas merveilleux ? ».
    En effet je me dit qu´il s´agit ici d´un royaume avenir, dans un lieu ou tout est félicité, bonheur supreme, ou il nya plus peine ni douleur ou deuil ni larme mais joie et louange…oh!!
    Comment pouvons nous imaginer que ce terme de Princesse serait pour un royaume terrestre ou il n´y a que malheur, haine, guerre et souffrance??? Si nous croyons n´etre plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais des concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu, selon qu il est écrit dans Eph.2:19), Mes Soeurs, croyons donc Jesus, qui lui meme de son passage ici bas, la tres bien clarifié dans Jean 18:36-37  » Mon Royaume n´est pas de ce monde….mon royaume n´est pas d´ici bas….Je suis Roi et je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage á la vérité. Quiconque est de la vérité ecoute ma voix. »
    Avant de revenir donner un peu de credit á ces princesses qui ont bercer mon enfance, je voudrai ici ajouter que le fait d´etre appelé princesse ne donne absolument aucune garrantie quant á l´acquisition d´une place dans le royaume, qu´est ce que je ve dire par lá? sil ya eu des princes qui ont été destitués ou encore banis du royaume, cela voudrait dire ke cette couronne se merite!!!
    Ainsi donc, connaissant que nous servons un Dieu qui ne fait point accession de personne, lui qui a envoyé son fils unique pour accomplir la loi, racheté les ames perdues et leur enseignées la parole de vérité afin de meriter sa place de gloire aupres du pere, ne nous fera certainement pas de faveur, si nous ne suivons les traces du model, Jesus Christ, afin d´avoir part á ce royaume.
    Soyons des princesses, pour celles qui veulent bien ce terme, mais soyons des princes sages commes les cinq vierges sages décrites dans Matthieu 25: 1-13. Soyons sages, veillons á ce que nos « lampes » soient tjs allumées par de « l´huile » que nous auront veuillés á acheter par prevenance, ceci jusqu´á entrer avec « l´epoux » et que les portes se refermes derrieres nous! (je m´etendrai bien sur l´explications des termes entre guillemet, mais je ne voudrai pas trop elargir le débat….). ceci étant, cela reste un travail qu´une princesse doit accomplir parmi tant d´autre taches ou fonctions….afin de meriter sa couronne.
    En mon sens, cette terre, n´est pas la cité du CHRETIEN! elle est juste sa voix de pelerinage ou il doit passer par le feu afin de s´accomplir, s´eprouver et de devenir pur comme de l´or précieux.Mais, bonne et heureuse nouvelle pour nous, notre Seigneur et Sauveur nous rassure en chemin qu´il sera toujours avec nous jusqu´a la fin du monde(Mat.28:20)! n´esce pas merveilleux!!!

    Fidji, affaire princesse lá, la version de Blanche neige que j´ai vu c´etai pas vie en rose déh!!! moi j´ai vu une princesse qui á eu le courage de porter son peuple á la liberté, encourageant ses Hommes á la foi et á lutter pour un avenir meilleur pour son peuple….soyons des Déborah(Juges 4;5); Certe Esther de la bible ne sortait jamais de son château, mais etait tres belle de figure, soucieuse de l´avenir de son peuple, entreprenante et plein d´initiatives. Et c´est á ce genre de princesse que je voudrai ressembler, car de meme qu´il ya le mal il y´a aussi le bien, et je pense que les 5 caracteristiques des princesses que tu á cité la haut sont celles des mauvaises princesses, peutétre celle pourries gatées par les parents ou je ne sais quoi…..Mais une chose est clair une oeuvre d´art est toujours appréciée de differente maniere selon la perception et l´aprehension de celle ci par diferente personnes.

    PS: Fidji, ne te sousestime pas quant á ta beauté, mais loue le de ce qu´il t´a fait « créature si merveilleuse » (Ps138:14); et de ce qu´il t´acrée á son « Image » lui qui a tous les qualificatifs les plus oufs!!!! =D

      Avatar
    • Merci ZayionGirl pour ton encouragement :).

      Oh, je sais que je suis une créature merveilleuse aux yeux de Dieu. Mais quant à notre beauté physique objective, je trouve que nous nous en préoccupons bien trop. Nous allons vieillir, prendre du poids, prendre des rides. Et alors ?

      « Et même si notre être extérieur se détériore peu à peu, intérieurement, nous sommes renouvelés de jour en jour. » (2 Corinthiens 4.16)

      Bise :)

  • Avatar
  • Je suis d’accord avec Nathan, BChrist et Sorella..

    Fidji, ne te sert pas d’images païennes pour construire ton identité : dans la Bible, les princesses, reines, femmes qui suivaient l’Eternel ne sont pas les mêmes que ces chères princesses Disney, qui pour la plupart correspondent à ta description.
    Quant aux hommes, je veux volontiers les appeler « princes » car ils sont appelés à gouverner – tout comme les femmes (ou princesses que nous sommes) -, mais à vrai dire, ce n’est pas un terme que je balance à tout va, que ce soit pour un homme ou pour une femme!

    Tu ne veux pas et n’est pas fière d’être une princesse? Dommage… Mais regarde toi avec les yeux d’Abba (Dieu).. Pour Lui, tu es une création parfaite, qu’Il aime de tout Son coeur de Père, Il se préoccupe plus de toi que ce tu penses (ex: une amie, une soeur en Christ, a reçu de Dieu qu’elle devait changer toute sa garde-robe un jour. Pour la connaitre un tant soit peu, ce n’était pas des décolletés, jupes courtes ou habits style gothique qu’elle portait : elle s’habillait « normalement »), chaque fois que tu as mal et que tu pleures, Il pleure avec toi, etc… ça fait un peu redondant, excuse-moi.

    Tout ça pour te dire : concentre toi plus sur l’image des femmes qui sont dans la Bible que sur Aurore, Ariel, Blanche-Neige ou Raiponce ou même les vedettes d’auj! Il y a une grosse différence entre les femmes remplies de l’Esprit-Saint (considérées comme enfants de Dieu, donc co-héritières du Royaume de Dieu avec Jésus, princesses aux yeux de Dieu! Et ça, suffit pas seulement de lire la Bible, faut aussi avoir la révélation de Dieu dans nos et de Son amour) et les princesses qu’on nous présente, qu’elles soient intrépides, courageuses, paresseuses ou photoshopées.
    Perso, je n’ai jamais voulu ressemble à la princesse d’Angleterre par exemple… mais ça ne m’empêche pas de me considérer comme une princesse devant Dieu, car c’est le rang qu’Il m’a donné, avec amour et grâce :)

    Bon, je parle souvent des femmes, mais je considère que pour les hommes c’est exactement la même chose!

    Sois bénie!

      Avatar
    • Katia, tu dis : « Fidji, ne te sert pas d’images païennes pour construire ton identité » et « concentre toi plus sur l’image des femmes qui sont dans la Bible que sur Aurore, Ariel, Blanche-Neige ou Raiponce ou même les vedettes d’auj! ».

      Bah, je suis justement en train d’encourager mes lectrices à ne pas construire leur identité sur ces images païennes, et à se focaliser plutôt sur la manière dont la Bible décrit la vie de disciple.

      PS. Dieu n’utilise pas des images différentes pour décrire la relation du chrétien à Dieu et celle de la chrétienne. Les termes qui comptent vraiment sont : « disciple, enfant, esclave, etc. » Si nous voulons parler de « princesse », pourquoi pas, mais gardons l’accent sur les termes bibliques !

  • Avatar
  • AH merciiiii !
    un GRAND merci quoi !
    Amen avec tout !

      Avatar
    • Valou, ton enthousiasme est contagieux. Merci pour tes nombreux « iiiiiiii » qui m’encouragent :).

  • Avatar
  • Merci pour ce message Fidji !
    C’est vrai il ya princesse et princesse, celles des contes de Disney (même si certaines sont courageuses, mais elles ne sont pas chrétiennes de toutes manières) et celles qui nous sommes toutes par la grâce du Dieu.
    Je voulais juste ajouter que ta définition de la vraie princesse :
    « une vie où elles ne sont pas paresseuses ou passives, mais vaillantes, responsables et pleines d’initiatives ; une vie qu’elles ne vivent pas en autarcie dans leur petit confort, mais qu’elles donnent en sacrifice aux autres ; une vie libérée de l’obsession de l’apparence physique, une vie où elles ne sont pas imbues d’elles-mêmes et de leurs droits, mais où elles prennent à coeur leur devoir pour le bien de leur prochain. »
    on peut en trouver dans l’histoire : la reine Esther qui a été citée, mais aussi d’autres dans les pays chrétiens, comme la dernière impératrice d’Autriche, Zita

      Avatar
    • Merci pour l’encouragement Neige ;).

      D’ailleurs, nul besoin de chercher dans l’Histoire pour trouver ce genre de fille. Tu peux, par la grâce de Dieu, être une telle fille aujourd’hui, et je suis sûr que tu l’es déjà à bien des égards (je dis ça parce que mon mari te connait).

      Que Dieu t’aide, m’aide, et nous aide toutes à être définies ultimement comme des disciples de notre Seigneur qui a tout donné pour nous…

      Bise :).

  • Avatar
  • Hey Fidji!!
    J’espère que tu vas bien.
    Cela va peut-être t’étonner mais je vais commencer par dire qu’il est bon que tu soulignes un ensemble de pièges qui sont posés par les alternatives frelatées à ce que signifie être une princesse dans ce monde déchu.
    Effectivement, il y a une grosse différence entre les princesses Disney et Sarah, Esther, Ruth, etc… les premières sont sans Dieu, les autres sont avec Dieu.
    Tu as superbement montré que certaines choses manquent aux filles du roi Disney….elles n’ont pas grand chose de la femme vertueuse de Proverbes 31 ni même de la pudeur de Marie, ou la piété de Sarah « la mère des croyants » (cf 1 Pierre 3).

    Ceci étant dit, je rejoins le commentaire de BChrist qui te reproche un certain déséquilibre dans tes propos. Pourquoi opposes-tu si souvent de façon implicite ou explicite, femme au foyer et entrepreneuse? La parole de Dieu met l’emphase sur le rôle de la femme (fille, épouse, sœur, témoin, mère, etc…) sous toutes ses coutures sans jamais, il me semble, faire la division que tu fais.

    Sur la beauté, c’est la caractéristique principale des filles de Dieu, elles sont belles mais pas de la parure extérieure!!!! Donc…
    En suite il y a une distinction que tu ne fais pas… paix, piété et pudeur ne sont pas synonymes de paresse, ignorance et futilité… Sois prudente, ma sœur, car dans tes propos, nous métrions Sarah au tribunal car ses principales œuvres que l’on connait, sont d’avoir été la mère (exemplaire et au foyer) d’Isaac et la femme soumise d’Abraham… pourtant je ne crois pas qu’elle fut ni paresseuse, ni ignorante ni en manque de quelque vertu que tu attribue à ton modèle féminin :-).

    Fraternellement
    Calaghan

      Avatar
    • Hello Cal,

      Ta question suivante me laisse perplexe : « Pourquoi opposes-tu si souvent de façon implicite ou explicite, femme au foyer et entrepreneuse? »

      Où vois-tu dans mon article une telle opposition ? Comme tu peux le voir, j’ai fait attention à ne pas établir une telle dichotomie. Par exemple : « Femmes au foyer ou employées, nous sommes appelées à connaître les perdus, compatir, prier pour eux, témoigner… pas juste à profiter de notre confort et de notre sécurité en ignorant la souffrance des autres et leur perdition. »

      Bref, je veux bien que tu m’éclaires…

      Fidji

        Avatar
      • « Tout ce que l’on sait d’elles c’est « qu’elles eurent beaucoup d’enfants ». Je ne dis pas que c’est mal d’avoir des enfants et de se consacrer à eux, mais ici il n’est pas question d’une mère impliquée dans l’éducation de ses enfants, mais d’une mère paresseuse qui l’est sûrement en ce qui concerne l’éducation et le bien-être de ses enfants. »

        « Dieu ne nous appelle pas à rester dans un bunker (la belle maison ou l’Église) en voulant nous épargner la dure réalité sous prétexte de préserver notre innocence !  »

        De plus dans ta conclusion tu admets toi même que l’on va finir par croire que tu as un problème avec certaines activités… c’est peut-être une mauvaise compréhension de ma part.

        Mais je le redis, je te soutiens à fond sur le fait de dévoiler la supercherie des Disney qui nous cultivent une idée de l’ego super héros super central…etc…
        Bref avec plaisir ma sœur !! Soyez à fond!!!

          Avatar
        • Tu sais Cal, si une femme vit 80 ans, elle sera sûrement une mère très active pendant une trentaine d’années, soit même pas la moitié de sa vie. Alors il reste 50 ans pour faire des choses remarquables pour faire avancer le Royaume de Dieu. Si une femme n’est connue que par ceux qu’elles a enfantés, elle est peut-être passée à côté d’une majeure partie de sa vie…

          De plus, même une mère au foyer n’est pas appelée à rester constamment à la maison. Un mari sage encouragera sa femme a être impliquée dans au moins un ministère extérieur (d’évangélisation, d’édification, etc.). Dieu demande à tous les chrétiens, quel que soit leur métier, d’utiliser leur temps libre pour le servir et servir l’Eglise. Alors si nous voulons être consistants lorsque nous disons qu’être mère au foyer est un métier comme les autres, nous devons également les appeler à sortir de leur zone de confort pour répandre l’Evangile au delà de leur foyer. Tu pourras dire ce que tu veux, je trouve plus dur d’aimer un SDF qui sent l’alcool et l’urine, et qui m’insulte à 3 heures du matin alors que j’essaie de lui donner à manger, que de changer des couches. Dieu nous appelle toutes à sortir de notre zone de confort !

          Pour finir, je t’encourage à ré-étudier Proverbes 31. J’ai l’impression que tu limites le rôle d’une femme mariée aux soins domestiques. Or, comme tu peux le constater dans ce chapitre, elle est une breadwinner à bien des égards.

          Mais peu importe la position que tu adoptes, je continuerai à te considérer comme un frère en Christ, et nous continuerons à collaborer pour répandre l’Evangile. Parce qu’après tout, voilà notre priorité ultime !

          Bises ;),
          Fidji

  • Avatar
  • Fidji =)
    Waaaoooo ! « Princesse couronnée d’épine » Merci pour ton article :D
    Je remercie notre Seigneur pour tes multiples dons !!!!!!!!!!

    Je retiens dans ces encouragements, un appel à nous efforcer en tant que ambassadeurs(drices) pour Christ et héritiers(ères), à mener une vie selon les termes fixés par Dieu, dans l’attente plein d’espérance du retour de notre Seigneur Jésus Christ.
    Merci Fidji, pour ta PASSION pour CHRIST !!!!
    Soie Bénie !
    Sergine :)

      Avatar
    • Wow Sergine, voilà un commentaire qui m’encourage à écrire ! :)

      C’est un plaisir de cheminer à tes côtés pour découvrir ensemble ce que Dieu demande de nous, ses filles, au XXIe siècle ! Ce n’est pas par hasard que je t’ai dédicacée l’article. Tu l’incarnes à merveille ma soeur !

      Sois bénie !
      Fidji :)

  • Avatar
  • Je ne suis pas du tout d’accord avec l’idee de l’article. JE N’AI PAS DU TOUT CETTE IMAGE, ça dois dépendre aussi de ce qu’on a regardé enfant. Je n’ai pas été bercé aux disneys mais aux bons vieux manga comme princesse Sarah ou encore Candy neige. Je suis une princesse parceque je suis fille du Roi des rois et par la foi je marche dans cette identité. Je suis loin d’être comme une princesse du monde dont le père est loin d’être comme mon père à moi. Le Roi, Mon père ne m’enseigne pas la paraisse…si je suis sa princesse obéissante pourquoi je serai paraisseusse?

    Je ne me retrouve pas du tout dans ce tableau de la princesse selon disney. Pourtant on pourra dire ce qu’on veut JE SUIS UNE PRINCESSE DE L’ETERNEL ça c’est la vérité et peu importe les réalités la vérité DOIS prendre le dessus.

      Avatar
    • Amen Fandjou ! Nous sommes tout à fait d’accord pour dire que la vision de la princesse Disney est fausse, mais que Dieu nous appelle à être des princesses-guerrières avec et pour lui !

      Si tu n’as pas été influencée par la fausse image que donne Disney (et malheureusement certaines de nos Eglises…), je ne peux que remercier Dieu de t’en avoir épargnée.

      Tu es bénie ma soeur (Ephésiens 1) ! :)
      Fidji

  • Avatar
  • WOOOuuahooo Merci Seigneur pour ce Bel enseignement.
    Que le Seigneur te fortifie et remplisse toujours ton vase Fidji afin d’être en bénédiction pour la famille de Christ.
    En lisant ton article et tous les commentaires qui ont suivis le message ESSENTIEL à retenir est PORTER NOTRE CROIX et SUIVRE JÉSUS tout en RECONNAISSANT NOTRE IDENTITÉ en lui .
    L’essence de l’article était justement d’enlever la fausse image de « princesse » donnée par le monde et de réaffirmer notre réelle identité dans le Seigneur. Oui nous Sommes des Princes et Princesses de Dieu mais cela induit d’être des ambassadeurs de Christ et de porter son message autour de nous: Donc revêtir la COURONNE D’ÉPINES.
    Matthieu 10.38. Celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi.39 Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.
    Vraiment quel beau don que tu as là de notre Père, Fidji.
    Merci pour ce beau partage qui j’espère aura l’impact voulu dans le coeur de chacun d’entre nous et la bonne compréhension du message véhiculé.
    Be Blessed.
    Meliane :)

      Avatar
    • Hello Meliane !

      Tu as tout compris ! Un grand merci pour ton commentaire empreint d’un enthousiasme contagieux ! Oui, Jésus nous a aimé jusqu’au bout, jusqu’à donner sa propre vie pour nous à la croix. La moindre chose que nous pouvons devons faire est de tout lui donner en retour par amour. En d’autres termes, porter notre croix !

      Que le Seigneur te bénisse ma soeur, et que nous puissions vivre cette vision au quotidien !

      Bise !
      Fidji :)

  • Avatar
  • Excellent article : je viens de le partager à mes amies ! :) Ton style et tes arguments sont géniaux : tu devrais écrire un livre ! J’adhère, merci pour cet article !

      Avatar
    • Hello Eve !

      Merci pour tes encouragements :). Pour info, je suis en train d’écrire un livre sur la vie étudiante à la gloire de Dieu, avec mon mari. Donc patience… Lorsqu’il sera publié (nous visons la prochaine rentrée), nous en parlerons sur le blog !

      Bise !

  • Avatar
  • J’ai beaucoup aimé cet article ! Et j’ai aussi lu tous les commentaires et je comprend peut être pourquoi il y’a quelques incompréhensions …Pour ma part je suis totalement d’accord avec le fait que nous devrions être des guerrières pour notre Dieu. SOrtir de notre zone de confort et être avant tout des servantes , être prêtes à sacrifier nos vies pour lui. N’est ce pas ceci justement être une princesse?

    Je ne vois pas pourquoi s’attarder sur les exemples de princesse Disney parce que tout simplement elles ne sont pas nos modèles :) Notre seul modèle et exemple c’est Jésus Christ: Lui même en tant que Roi des Rois est venu dans ce monde afin de se donner en sacrifice pour nous. IL nous a donné là, l’exemple de la parfaite royauté, un roi, une princesse qui est au service des autres.

    Aussi le parallèle entre la princesse et le monde dans lequel elle vit, je trouve que c’est une bonne idée de départ ! Et cela me rappelle que je ne suis pas de cette terre, ou tout n’est pas rose, mais je suis du royaume de Dieu ! Je ne me définis par par rapport au milieu dans lequel je vis, mais par rapport à « d’Ou je viens « .

    Et pour cela je pense fermement que je suis une princesse « en mission »=> Ma couronne de princesse est une couronne d’épine ^_^ et quand je ne serai plus de ce monde mais auprès de mon Père , alors là je le louerai à longueur de journée (et ma couronne brillera de couleurs écarlates comme une vrai princesse :p ).

    (…)Aucune des princesses Disney n’aurait pu être missionnaire (leur brushing n’aurait pas tenu deux minutes en Inde ou au Népal, ni leurs robes !). Je pense que parfois nous devrions abandonner le brushing pour prier 15 minutes de plus (…)

    =>Mettre une robe ne veut pas dire Paris Hilton. Il y’a différentes sortes de robes, tout comme différentes sortes de jean. Il faut juste se sentir à l’aise dans ses baskets tout simplement, et ça dépend d’une chacune.

    =>Le brushing: Et alors ? N’est ce pas basique pour certaine femmes? Mes cheveux sont un mélange de crépu de bouclette et de je ne sais trop quoi. Bref, sans brushing, impossible de passer la main dans ma cheveux ou de les peigner ni même de faire un chignon. J’ai fait beaucoup de l’humanitaire avec mon brushing et il a toujours tenu ! Ne pas le faire pour prier 15 minutes de plus ? Dieu n’a pas un minuteur à compter le nombre d’heures passées en prière, il veut juste qu’on prie en vérité et combien fort est mon désir de passer plus de temps avec lui encore et encore !!

    Mais J’ai personnellement beaucoup aimé l’article !! J’en retiens l’essentiel !! Et je pense l’envoyer à une copine qui est plutôt en mode cendrillon en ce moment!

    God bless !!

      Avatar
    • NB: Mais c’est clair que les robes et les belles coiffures des vraies princesses dysney n’auraient pas tenu :p

  • Avatar
  • Fidji, wow, qu’est-ce que je peux dire?? I love reading these blogs, (and your newsletters!) and I can’t wait to read your book when you guys come out with it! Sachez que vous êtes sur mon mur de prière, alors je prie pour vous regulièrement! Merci pour partager ces pensées avec nous!

  • Avatar
  • Merci énormément pour cet article Fidji ! Je l’ai lu juste après un moment où j’avais l’impression d’être en décalage total par rapport à ce que doit être une « femme chrétienne ». J’en suis venue pendant un instant à culpabiliser de ne pas correspondre à ce prototype que tu dénonces dans ton article ! Alors je te remercie énormément car ton article m’a fait un bien fou ! et c’est avec joie que je te rejoins pour échanger ma couronne de princesse contre une couronne d’épines :)

  • Avatar
  • Bonjour Fidji ! Merci pour cet article !

    Le titre m’a tellement attiré, je me suis dit « c’est vrai ! Que faire des bijoux si j’ai l’amour de Dieu ? ». Et puis j’ai commencé à lire ton article et je me suis dit « ah non! »
    Non pas dans ce que tu avances sur les qualités d’une femme chrétienne mais …. sur ce que tu vois dans les Disney.

    C’est un vrai sujet de controverse car beaucoup avancent que Disney n’est pas chrétien et patiti et patata. Pourtant, je ne peux m’empêcher de voir Dieu dans chacun de ces grands films (ceux avec les princesses, ceux comme Kuzco, on va zappé !). La première princesse Disney a me faire rêver quand j’étais petite c’était Cendrillon et quand je vois ton article, je me dis que si elle avait existé, elle se serait retournée dans sa tombe ^^
    Quand on voit Cendrillon comme une fille simple, non déterminée, faible et triste, je pense « mais Seigneur, quel enseignement tu nous donnes ! » Le commandement « Honore ton père et ta mère » montre sa soumission face à son horrible belle mère. Son espoir en demain, sa prière à l’horloge montre qu’elle place sa volonté, son avenir en quelque chose de beaucoup plus grand qu’elle. Elle est patiente, aimable, travailleuse, optimiste. Que dit Proverbes 31 ? Ce proverbe montre la femme comme étant un roc, une personne qui place sa confiance dans l’Eternel (en son mari aussi, mais ici ce n’est pas la question).
    Il est vrai qu’à la fin, elle épouse un prince. C’est vrai qu’ils vécurent heureux et eurent pleins d’enfants. Mais cela ne veut pas dire qu’entant que mère, elle ne sera pas comme le décrit le Proverbe 31. Tout simplement parce qu’on a pas la suite. Disney nous propose de suivre nos rêves, de rêver en un futur joyeux, chose que cette société aime nous faire perdre. Etre une princesse selon Disney c’est faire des choix. Ne te limite pas à ce que tu vois en dernière scène, ça c’est le final. Nous aspirons tous à un happy ending ! Nous rêvons d’être mariée, d’avoir des enfants, de faire des choses incroyables au nom du Seigneur. Mais la fin en soit que montre Disney n’est pas la fin d’une vie mais la fin d’une étape de vie.

    Tu dis qu’Aurore dort pendant 100 ans. Sais-tu pourquoi elle dort pendant 100 ans ? Car elle a été un sujet de jalousie, de rivalité entre une puissance maléfique et un père. Cette puissance maléfique s’est donnée le droit de punir un enfant, un être pur, un être innocent. Je pense que si Aurore aurait pu choisir, elle n’aurait pas dormi pendant 100 ans, elle n’aurait pas grandi sans connaître ses parents. Que dire pour Blanche Neige, après avoir perdu ses parents, sa belle-mère cherche a la tuer, tout simplement parce qu’elle est plus belle qu’elle ! Comment se remettre de cette épreuve ?

    Je comprends également que Disney a été un bon point d’entrée pour ce sujet, mais s’il te plait, pour ce sujet comme pour n’importe quel autre (je n’ai pas lu tes autres articles, pas encore ^^), ne te limite pas à la couverture. C’est comme dans notre vie, ne te limite pas à un verset, vas au bout du passage biblique. Creuse ce que Dieu veut te dire. Creuse ce qu’Il veut dire à sa fille, à son héritière, à sa princesse courageuse ! Nous n’aurons pas de privilèges entant que princesses dans ce monde. Pourquoi avoir des privilèges quand Dieu nous apprend que nous sommes égaux ? Les privilèges sont installés par ce monde, nous pensons que nous pouvons être « rangé par catégorie ». Dieu nous dit l’inverse, nous sommes uniques et nous sommes égaux !

    J’espère que ce que je viens de t’écrire ne t’offusquera pas. Ce n’est pas là du tout mon attention mais, j’ai senti en moi que je ne pouvais pas me taire.
    Bonne journée à toi, soie bénie !

  • Avatar
  • L’appellation princes, et par extension princesses, vient de ce que nous sommes des enfants d’adoption du Roi des Rois, héritiers et co-héritiers avec Christ.

    Et j’avoue qu’il m’arrive de l’utiliser, mais dans mon cas, totalement dans l’idée de faire réaliser que nous sommes devenu(e)s en Christ, de nouvelles créatures, avec un rang et une dignité autre que celle de ce monde, puisque Christ a couvert notre indignité du manteau de la Grâce par son sang.
    Ce rang a de la valeur (inestimable, celle du sacrifice de Jésus) et en conséquence, il requiert que vous fassions honneur à ce titre par la soumission et la dévotion nécessaire. Car loin des princesses de Disney, les princes(se)s dans ce monde, comme nous même ont des devoirs et des obligations, ils s’occupent des affaires du royaume et ils représentent ce royaume aux yeux de l’extérieur, ce sont des ambassadeurs royaux. De la même manières, nous fils et filles de roi, nous sommes des ambassadeurs du royaume de Dieu, et à ce titre, non seulement nous travaillons pour ce royaume mais aussi notre vie, depuis les apparences extérieures jusqu’aux tréfonds de notre âme doit refléter ce rang face à un monde qui lui, a rejeté son Roi.

    L’idée de la princesse belle endormie et passive ou qui passe son temps devant le miroir n’a jamais été celle que je désirais transmettre en utilisant ce terme, mais je comprends ce que tu veux dire et j’approuve en partie, par exemple cette réflexion sur le mariage que toutes attendent avec désespoir (j’ai été de celles là… et j’ai regardé il est vrai bcp de disney enfant lol !) et aussi pour cette analogie princesse/mode/beauté/apparence.

    Pour cette dernière chose, j’ai pensé à ceci : quand on observe les grands et les rois de ce monde, je parle de ceux qui ont un « rang » élevé, bien que je suis sûre qu’ils portent un soin (et un budget!) important à leur apparence, tu remarqueras qu’ils restent dans la dignité et la discrétion dûes à leur rang et ce qu’ils représentent. Dignité que n’a pas, précisément, Paris Hilton ou autres fausses princesses, arrivistes, qui ne sont pas de sang royal mais par célébrité malsaine ou parce que papa a de l’argent, usurpent les feux des projecteurs pour donner au monde une image de poupée barbie irracible et paresseuse.

    Finalement et si la question n’était pas « suis-je une princesse ? »
    mais : « Si je suis une princesse, quel royaume représente-je ? et suis-je digne de mon rang ? »

    Fraternellement en Jésus. Merci pour ton article pertinent !

  • Avatar
  • Pourquoi comparée les princesses mondaines et les princesses et princes de Dieu ?
    Les princesses et princes de Dieu( chrétiens et chretiennes pratiquante qui croit en Jésus et qui ont donner leur vie entiere a Jésus ) sont des princes et des princesses, j’avoue qu’il ne fait pas trop faire monter de l’hautain ni de l’arrogance quand on sait qui on est en Dieu , mais ne mépriser pas non plus notre place que Dieu nous a donner .
    A la fin Dieu récompensera tout ces enfants tous ceux et celles qui ont marché fidelement a lui avec une COURONNE EN OR !!alors imaginez vous meme Jésus a déja sa couronne et depuis bien longtemp il avait , c’est pour cela qu’il n’avait pas besoin de se montrer pour que les gens sache qui il est , il sait tres bien qui lui il est tout simplement .
    Et il veut qu’on soit comme lui humble , agreable doux , avec un coeur d’enfant, un coeur doux qui aime tout le monde , soyons comme Jésus tout simplement, qui ne disait aucun gros mots, qui n’avait pas de l’arrogance, qui ne regardait pas avec des yeux hautains, qui acceptais tout le monde , et surtout qui pardonne tout.
    Moi je sais que je suis la fille de Dieu mais aussi sa simple princesse à lui,;)

  • Avatar
  • C’est tellement vrai. Merci pour ce rapel à l’ordre. C’est vrai n’oublions pas que notre vie est un don pour ce monde. Ne soyons pas centré sur nous mêmes h24 alors que Les yeux de Dieu sont tournés vers le monde. Sois benis

  • Avatar
  • Je trouve ça dommage car j’ai l’impression que tu te base trop sur Ta vision que Tu as de la princesse. C’est à dire une princesse Disney.
    La définition d’une princesse est : Femme ou fille de prince, de roi. Point.

    On peut avoir une visions de la princesse : fragile, précieuse, peureuse, chantant toute la journée devant des oiseaux… mais Mais elle pourrait bien être vaillante, droite, active et travailleuse.

    Qu’on le veuille ou non nous sommes des princesses. Je comprends ce que tu veux dire car ce mot à une connotation différente aujourd’hui.

    Mais il ne faut pas se baser sur des ressentis mais bien sur faits réels.

    Bonne journée !

  • Avatar
  • Bonjour,

    Que fais-tu de ce verset que nous sommes un sacerdoce royal. (1Pierre 2:9)
    Pour se dire prince ou princesse il faut se dire «Dieu est Roi, je suis Sa fille ou Son fils donc je je suis prince ou princesse» et tu parais ne pas aimer beaucoup cela.
    Mais là le verset dit clairement que nous sommes un sacerdoce royal, donc d’après un commentaire d’un spécialiste que j’ai lu nous sommes sacrificateurs et rois (ou reines). Nous sommes aussi héritiers et co-héritiers du Christ d’un royaume, le Royaume du Dieu Tout-Puissant. Donc nous sommes princes et princesses, rois et reines.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *