Rébellutionnaire, lis !

24 Fév 2013 9 commentaires
Crédits photo : echouser.com

Selon un article récent du Monde, « toutes les études sociologiques le disent : arrivés à l’adolescence, les jeunes « décrochent », les livres leur tombent des mains. Adieu Harry Potter, dégagés Buffy et ses vampires, Fantômette ou Sabrina ! Place aux copains, à la musique, aux longues séances devant l’ordinateur… »

D’après mon expérience de responsable de groupes de jeunes, les adolescents chrétiens ne sont malheureusement pas une exception. J’ai toujours encouragé les jeunes dont j’étais responsable à lire de bons livres. Parmi ces derniers, seule une poignée a suivi mes conseils… Et aujourd’hui, la différence entre ceux qui dévorent des livres et ceux dont les quelques livres sur leurs étagères prennent la poussière est manifeste. Et c’est normal !

Quand tu y réfléchis, il y a des livres sur chaque sujet imaginable, et pour chacun de ces sujets, il y a un livre considéré comme la référence. Être un lecteur avide, c’est bénéficier des conclusions d’un expert mondial sur une problématique donnée. C’est comme si tu allais dîner avec lui et qu’il t’exposait les résultats de 40 ans de recherche. Est-ce donc une surprise que les jeunes chrétiens qui « traînent » avec ces experts avancent beaucoup plus vite que les autres ?

Avec Fidji, nous aimons tous les deux beaucoup lire, et nous avons remarqué que bien souvent, les amis qui nous inspirent le plus sont des amis qui eux-mêmes lisent beaucoup, car ils enrichissent toujours leurs réflexions d’idées extérieures. Alors laisse-nous te partager quelques astuces pour lire mieux et plus.

D’abord, dis-toi que la lecture, c’est comme la diététique. Il faut manger de tout. Nous t’encourageons donc à équilibrer tes lectures entre livres chrétiens/non chrétiens, fictions/non fictions, gros pavé/magazine ou blog. C’est une bonne technique pour ne pas être écœuré et varier les plaisirs. Pour nous aider, nous gardons une liste des livres que nous lisons chaque année. Cela nous permet d’une part de diversifier nos lectures et d’autre part de nous encourager à toujours lire autant d’une année sur l’autre.

Ensuite, en tant que jeune, si c’est le budget qui te fait peur, tu peux emprunter des bouquins à la bibliothèque, à ton pasteur, à tes amis, ou encore les acheter en version électronique (où ils sont en général moins chers).

Si tu n’es pas un grand lecteur, nous t’encourageons à commencer par de petits livres simples – comme ceux que nous te recommandons sur ce blog – puis d’augmenter progressivement la difficulté et la longueur de tes lectures. Le but n’est pas de te réveiller le 1° janvier avec la bonne résolution de lire l’Institution Chrétienne de Calvin en un an et de te retrouver découragé au bout de quatre pages. Si tu commences par des livres dont les sujets t’intéressent vraiment et qui sont à ta portée, lire deviendra un plaisir et une distraction.

Finalement, si c’est le temps qui te manque, sache que lire n’est évidemment pas un dogme pour nous, mais plutôt quelque chose qui peut t’enrichir. Dans mon cas (Fidji), , je n’ai lu aucun livre durant ma première année de médecine, hormis ma Bible, mais je me suis rattrapée pendant l’été. Tu as sûrement des trous dans ton emploi du temps, des vacances, et si tu en fais une priorité, tu trouveras le temps de lire un minimum.

D’ailleurs, c’est les vacances d’hiver ! Quel(s) livre(s) as-tu prévu de lire ?

Avatar
Auteur : Sam P-L

24 ans, Rébellutionnaire, marié à Fidji, étudiant en école d'ingénieur informatique à Lyon, et co-auteur du livre Fidji et Sam, étudiants.

Voir tous ses articles →