Pendant l’acte sexuel ?! Sérieux ?!

22 Fév 2013 12 commentaires
acte sexuel
Crédit Photo : alavieenrose.fr

Après avoir introduit les 7 péchés capitaux et parlé de l’avarice, de l’envie, de la paresse, de la gourmandise, de l’orgueil et de la colère, je termine ma série avec un article sur… la luxure !

Nos contemporains manquent totalement de repères en ce qui concerne leur sexualité. Si tu n’en es pas encore convaincu, voici quelques faits divers qui ne manqueront pas de t’en persuader.

Pour commencer, savais-tu qu’il existait en France plus de 300 sites de rencontres extraconjugales, pour permettre à des personnes mariées d’avoir des relations adultères en toute simplicité ? Le site le plus populaire a lancé une campagne de pub avec le slogan suivant : « C’est parfois en restant fidèle qu’on se trompe le plus » ! Ou bien savais-tu qu’une étudiante brésilienne a mis sa virginité en vente aux enchères sur Internet, et qu’elle a réussi à la vendre à un japonais pour 600 000 euros (et non, ce n’est pas une blague !) ? Et finalement, savais-tu qu’une étude sur la sexualité adolescente dans les régions rurales du Brésil a révélé que 40% des personnes suivies ont des pratiques zoophiles ? Bref, adultère, prostitution dorée, zoophilie… je vais m’arrêter là !

On peut déjà entendre au loin le soupir désespéré des conservateurs, décriant la perte des normes morales dans nos sociétés modernes. Au risque de les décevoir, leur raisonnement est totalement naïf ! Nous ne sommes pas en train de perdre quoi que ce soit. La sexualité de l’homme sans la grâce de Dieu a toujours été déréglée ! Il suffit d’ouvrir la Bible pour s’en convaincre : viols collectifs (Genèse 19.1-29 et Juges 19), relations incestueuses (Genèse 19.30-38 et 35.22), prostitution sacrée (2 Roi 23.7), relations homosexuelles (Romains 1.27 et 1 Corinthiens 6.9-10), adultère (2 Samuel 11.1-5), relations sexuelles en dehors du mariage (1 Corinthiens 6.9-10), et la liste ne fait que commencer !

Le nombre de pratiques sexuelles déviantes est littéralement infini. Sa seule limite est l’imagination des hommes. Si je devais en faire une liste, je n’aurais plus de place pour dire quoi que ce soit d’autre. Alors je ne vais pas me focaliser dessus, mais je vais plutôt utiliser l’approche des experts en reconnaissance de billets. Je m’explique. Sais-tu comment ces derniers sont formés à reconnaître les vrais des faux ? L’essentiel de leur formation consiste à passer de longues heures à tripoter et à sentir les vrais billets. Car lorsqu’un agent est devenu familier avec ces derniers, il ne pourra plus jamais accepter de contrefaçons ! De la même manière, j’aimerais te partager une vision biblique de la sexualité pour que tu saches repérer de loin toutes les « arnaques » de notre Ennemi, bien plus rusé que tous les criminels !

Pendant longtemps, de nombreux enseignants chrétiens, influencés par une spiritualité ascète, ont enseigné que le plaisir sexuel est mal. De Justin Martyr à Saint-Augustin en passant par Clément d’Alexandrie, les Pères de l’Églises sont univoques : l’idéal de Dieu, c’est une vie de célibat abstinent. L’acte sexuel, qui est le seul produit de la volonté et non du désir, n’est que dans le but de la procréation. Malheur à celui qui cherchera à trouver du plaisir dans l’acte sexuel !

J’imagine que cette vision te fait sourire. Elle doit te paraître tellement caricaturale ! Et pourtant, cette théologie a énormément influencé la nôtre, bien plus que tu t’en rends compte. Est-ce que tu arrives à imaginer Dieu en train de sourire alors que deux de ses enfants mariés sont en train de faire l’amour ? Est-ce que tu arrives à imaginer ce même couple en train de s’exclamer « Merci Seigneur ! » pendant  l’acte sexuel, sans crier au blasphème ? Si tu réponds « non » à ne serait-ce qu’une de ces deux questions, tu sais par qui tu as été influencé…

La Bible entière montre que Dieu est profondément pour le plaisir légitime sous toutes ses formes. Après avoir créé un homme et une femme et leur avoir commandé de se multiplier et de remplir la terre (Genèse 1.28), Dieu « considéra tout ce qu’il avait créé, et trouva cela très bon » (1.31). La sexualité est un cadeau merveilleux de notre Créateur. Paul en était tellement convaincu qu’il déclara que ceux qui interdisent le mariage et exigent une certaine abstinence ont un enseignement « inspiré par des démons » (1 Timothée 4.1). Pourquoi ? Parce que « Dieu a créé toutes choses pour que les croyants, ceux qui connaissent la vérité, en jouissent avec reconnaissance. En effet, tout ce que Dieu a créé est bon, rien n’est à rejeter, pourvu que l’on remercie Dieu en le prenant » (1 Timothée 4.3). D’ailleurs, Dieu est tellement pour le plaisir sexuel qu’il a consacré un livre entier pour le célébrer (le Cantique des Cantiques) !

Voir l’acte sexuel comme un bon cadeau d’un bon Dieu est le meilleur moyen de ne pas se laisser avoir par des contrefaçons. Ne te rebelle donc pas contre le cadre que Dieu a fixé, parce qu’il sait ce qu’il y a de mieux pour maximiser ta jouissance (je ne fais que reprendre un terme biblique !). Quand tu étais gamin, tu savais très bien que si tes parents te demandaient d’attendre le 25 décembre au matin pour ouvrir tes cadeaux, ce n’était pas pour te priver de plaisir, mais au contraire pour le maximiser ! Tu peux aussi très bien imaginer la déception du gamin qui a ouvert son cadeau en cachette quelques jours avant en voyant la joie et la surprise de ses frères et sœurs le 25 au matin !

Si tu es célibataire, il se peut que tu sois particulièrement tenté par des contrefaçons comme la pornographie et la masturbation. Et si tu es en couple, tu es peut-être tenté de constamment pousser les limites plus loin. Quelle que soit ta tentation, rappelle-toi que Dieu t’aime et qu’il veut ton bien, et que la contrefaçon ne te procurera jamais le plaisir que tu désires si ardemment.

Si tu es marié, mon exhortation sera simplement celle du livre des Proverbes : « Que ta source soit bénie ! Fais ta joie de la femme [ou de l’homme] que tu as aimée dans ta jeunesse, […] que ses charmes t’enivrent toujours et que tu sois sans cesse épris de son amour ! (Proverbes 5.18-19) »

Quelle que soit ta situation, je t’encourage à prier cette prière avec moi :

« Seigneur, merci pour le don de la sexualité. Aide-moi à vivre ma sexualité pour ta gloire. Si tu m’appelles à rester célibataire, aide-moi à refuser toutes les contrefaçons et à réaliser que mon plus grand plaisir est en toi. Si tu m’appelles au mariage, aide-moi à être patient jusqu’à mon mariage et puis à constamment faire ma joie dans le conjoint que tu m’as donné ! Pour ta gloire et pour ma joie. »

Amen ?

Avatar
Auteur : Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →