Tu m’as parlé ?

Crédits photos : gepeto.wifeo.com

Post d’Audrey E., 21 ans, diplômée en design, Martinique. Pour voir son article d’hier sur les pensées, c’est ici.

Entre la pensée et la parole, il n’y a qu’un pas ! Il est si facile d’ouvrir la bouche pour dire ce que l’on pense ! On voudrait s’exclamer avec Raymond Devos : « Vous voudriez que je fasse comme tous ceux qui n’ont rien à dire et qui le gardent pour eux ? Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache ! Je veux en faire profiter les autres. » Et pourtant…

Dieu nous appelle à être prompts à écouter et lents à parler. (Jacques 1 : 19). Mais bien souvent, c’est sous l’impulsion de la colère et de l’agitation que nous nous empressons de répondre. Il serait plus sage de prendre le temps, ne serait-ce que quelques secondes, et de se demander : « Ce que je veux dire vaut-il la peine d’être dit ? Suis-je en train de partager une interprétation erronée ? Ai-je bien compris ce qu’il/elle a voulu exprimer ? » Vous avez certainement déjà été comme moi-même dans une situation où vous vous êtes dit : « Si j’avais fermé ma bouche… Si j’avais prié avant de parler ». Mais dans ces cas, il est trop tard ! La particularité de la parole est qu’elle n’a pas de touches Ctrl+Z (ou Pomme+Z pour les Mac addicts). Quand elle est lancée, elle est bel et bien sortie ! Pas moyen de faire marche arrière, ce qui est dit est dit.

Je pense que si nous prenions plus le temps de nous écouter, nous éviterions des discussions et des disputes inutiles. Notre objectif doit être de rechercher la paix avec ténacité, voire de la poursuivre, quand bien même elle voudrait nous échapper (Psaumes 34 : 13-14).

Cela ne veut pas dire que Dieu préconise de caresser les gens dans le sens du poil. Il dit plutôt : « Ne laissez aucune parole blessante franchir vos lèvres, mais seulement des paroles empreintes de bonté. Qu’elles répondent à un besoin et aident les autres à grandir dans la foi. Ainsi elles feront du bien à ceux qui vous entendent » (Éphésiens 4 : 29). Cela signifie qu’il y a des choses qui feront mal et seront difficiles à accepter. Mais si c’est Dieu qui nous les inspire, il saura nous donner les mots appropriés. Il s’occupera des dommages collatéraux : il préparera les oreilles et les cœurs qui recevront cette parole, il aidera ces personnes à gérer leurs frustrations… C’est son boulot ! Toutefois, l’amour est la marque que Jésus donne à ses disciples pour qu’ils se reconnaissent entre eux. L’amour est comme notre nom de code (Jean 13 : 35). C’est la motivation qui doit régir nos relations. Même quand on sait que la personne en face de nous est d’une grande malhonnêteté, notre mot d’ordre doit rester l’amour qui ne soupçonne pas le mal (1 Corinthiens 13 : 5). Et cet amour doit remplir nos paroles.

On a tendance à oublier que notre langue est une arme redoutable. Il suffit de se pencher sur Jacques 3. Cela fait froid dans le dos d’entendre que « notre langue met le feu à notre vie, de la naissance jusqu’à la mort », ou encore qu’« elle est pleine d’un poison qui donne la mort ». Nous n’avons pas toujours conscience du pouvoir que nous détenons. Mais nous avons aussi la capacité de bénir, de bâtir et de restaurer.

Sachons utiliser cet outil avec sagesse. Et bien plus souvent qu’on ne le pense, nous serons peut-être surpris d’entendre Dieu nous suggérer : « Non, sincèrement, tu n’as pas besoin de dire ça » ; ou alors : « Pas maintenant, attends encore un peu » ; ou encore : « Pas de cette façon ».

Chaque fois que nous voulons ouvrir la bouche, au lieu de tourner notre langue sept fois dans notre bouche (dicton dont l’efficacité reste à prouver), rappelons-nous ce conseil de Paul aux Philippiens : « Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d’être aimé, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange » (Philippiens 4: 8).

Alors à bon entendeur (et parleur) salut !

Auteur : Audrey E.

Audrey, 21 ans est diplômée en design et vit en Martinique.