Interview : Alain Nisus

Nous poursuivons notre série débutée ici avec un entretien avec Alain Nisus, professeur de théologie systématique à la Faculté Libre de Théologie Evangélique (FLTE) de Vaux-sur-Seine, suite à la publication de son livre : « Pour une Foi Réfléchie – Théologie Pour Tous« 

La RébellutionBonjour Alain Nisus. Peux-tu te présenter brièvement, s’il te plaît ?

Alain Nisus : J’ai 45 ans. On dit que c’est l’âge de la maturité ! Je ne sais pas si c’est vrai ; en tout cas, même si je ne suis plus tout à fait jeune, j’espère l’être resté d’esprit ! Je suis marié depuis presque 20 ans et suis père de deux adolescentes.

La RébQuel a été ton parcours pour devenir aujourd’hui prof de théologie ?

AN : J’ai reçu ma vocation pastorale pratiquement au moment de ma conversion. Une fois devenu chrétien, j’ai voulu être pasteur pour partager la bonne nouvelle de l’Évangile et encourager les chrétiens à persévérer dans leur foi.

Après des études de mathématiques, j’ai commencé mes études à la Faculté Libre de Théologie Évangélique à Vaux-sur-Seine (FLTE) dans les années 90. J’ai exercé le ministère pastoral une dizaine d’années. La FLTE a alors fait appel à moi pour remplacer le professeur H. Blocher qui partait à la retraite. J’ai dû me remettre aux études et rédiger une thèse de doctorat. Cela fait maintenant presque 10 que je suis à la FLTE.

La RébQuelle est la chose qui te réjouit le plus dans ton travail ?

AN : D’abord, d’apprendre sans arrêt des choses nouvelles sur Dieu le Père, le Fils et l’Esprit. Plus j’étudie la théologie, plus je me rends compte que le mystère est inépuisable, qu’on n’a jamais vraiment fait le tour d’une question théologique.

Ensuite, je suis particulièrement reconnaissant du privilège qui m’est donné de transmettre à d’autres ce que j’ai moi-même reçu. J’essaie donc d’aider les étudiants à eux aussi approfondir leur foi, afin qu’ils progressent spirituellement et transmettent à leur tour avec passion et précision l’Évangile.

Je suis particulièrement heureux quand je vois des étudiants approfondir leur relation avec Dieu et accéder à une foi vivante et réfléchie.

La RebPeux-tu nous parler un peu de ton livre, « Pour une Foi Réfléchie » ?

AN : Ce livre a pour but d’aider les croyants à mieux comprendre leur foi, afin de mieux la vivre, de mieux la transmettre aux autres et de répondre éventuellement au contradicteur.

Il explique donc les articles principaux de la foi chrétienne, de manière précise et rigoureuse. Son intention est donc de mettre la théologie à la portée de tous.

Tout cela avec une dimension pratique : au fond qu’est-ce que ça change de croire en telle ou telle chose ? Quelles sont les incidences des différentes doctrines de la foi chrétienne sur notre vie de tous les jours ?

La taille du livre impressionne au début (922 pages), mais on s’aperçoit vite que la typographie est bien aérée, que la mise en page est dynamique, qu’il y a des dessins humoristiques « pétillants d’intelligence », des tableaux, différentes rubriques qui facilitent la lecture de ce qui pourrait être considéré comme un « pavé ».

La RebComment t’est venue l’idée de composer ce livre ?

AN : Pour rendre à César ce qui lui appartient, c’est la Maison de la Bible qui a eu l’idée de ce livre et qui m’a demandé de diriger l’équipe de rédaction. Le projet m’a tout de suite emballé. Il est vrai que la Maison de la Bible pensait au départ à un manuel de théologie pour jeunes. Je me suis dit que l’on pouvait l’élargir à tous ; parler aux jeunes, finalement, revient à parler à tout le monde.

La RebQu’espères-tu que ce livre accomplisse ?

AN : D’abord qu’il donne goût à la théologie, non pas comme une activité abstraite, mais comme un exercice d’intelligence de la foi. Qu’il aide à comprendre à quel point ce que l’on croit façonne notre vie, nos comportements, nos valeurs, etc.

Qu’il aide les chrétiens à mieux comprendre leur foi afin de mieux la vivre.

Et aussi, qu’il suscite quelques vocations. J’espère que le Seigneur pourra utiliser ce livre pour donner envie à certains d’aller encore plus loin, de se former pour être des transmetteurs compétents et efficaces de la foi.

La RebAs-tu un dernier mot d’encouragement à nous laisser ?

AN : Je suis encouragé par le désir d’engagement de nombreux jeunes chrétiens. Je crois que le Seigneur fera de très belles et grandes choses avec tous ces jeunes qui se consacrent à lui. Je suis très positivement impressionné par l’esprit rébellutionnaire. C’est bien le défi de la jeunesse chrétienne : être des non-conformistes éclairés par l’Évangile (Rm 12,2), des rébellutionnaires, quoi !

Au nom de tous les Rébellutionaires, merci pour le travail accompli. Nous en verrons le fruit pendant bien des années !

Alain Nisus

Alain est vice-doyen de la FLTE et professeur de théologie systématique. Il est également auteur de quelques ouvrages de référence dans la foi évangélique.

Tu devrais aussi aimer...

1 Commentaire

    Avatar
  • Je recommande ! Excellent manuel, certes il faut y mettre le prix (30-40) mais il est vraiment bien, il fait le tour de beaucoup de questions,notamment des questions éthiques par exemple sur l’avortement sur le mariage ou autres sujets sensibles, et c’est vraiment facile d’accès pour nous :)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *