Pourquoi je crois ce que je crois…

Crédits photo : Jupiterimages/Polka Dot/Getty Images

Post de Emilie V., 18 ans, étudiante en école de commerce à Lille.

Vous n’êtes peut-être pas tous nés dans une famille chrétienne, ou vous n’avez pas tous grandi en chantant : « lis ta Bible, prie chaque jour si tu veux grandir » à l’école du dimanche, mais ceci est un peu l’histoire de ma vie. Encore pire… mon père est pasteur ! Imaginez, dès ma naissance on aurait pu me mettre sur un piédestal, et être doublement choqué de mes imperfections. Je l’ai mieux vécu que beaucoup d’enfants de pasteur, grâce à la majorité de mon église. Bref, tous les dimanches de ma vie ont été passés dans l’église. Immergée dans ce monde, j’ai appris à prier, lire ma Bible, tenir des conversations encourageantes, dire : « Je prie pour toi » (et souvent oublier de le faire), lever les bras pendant la louange, même à fermer les yeux. Bien sûr, en bonne chrétienne, mon statut Facebook peut souvent être un verset, et ma religion est « chrétienne ».

Tu te retrouves peut-être dans ce que je dis, et je le répète souvent : c’est tellement facile de faire le chrétien, même de jouer la comédie sans jamais se demander pourquoi on fait toutes ces choses. Pourquoi est-ce que je dis : « Amen » quand je n’ai même pas écouté la prière de ce bonhomme ? Pourquoi est-ce que je chante parfois tout un chant en pensant à tout le boulot que j’ai à faire en rentrant chez moi, au repas qu’il faudra vite préparer en même temps ? Cet été, j’ai fait un mois d’évangélisation avec ELAM, où nous avons fait beaucoup de choses avec des jeunes chrétiens dans trois villes de France. Bref, je faisais des « belles choses » pour Dieu, vraiment, j’ai donné un mois de ma vie si importante pour évangéliser ( :) ), j’ai donné à manger à des SDF, j’ai parlé à une dizaine de personnes par jour, j’ai distribué des flyers… Bref, l’image d’une fille qui sert son Dieu. Oui, c’est ça, l’image. Heureusement, notre Dieu est un Dieu vivant, qui connaît nos cœurs, et surtout nos intentions. Mes apparences ont pu être trompeuses. Dieu m’a donné la possibilité de me remettre en question, surtout par rapport à ma foi, par rapport à mon amour pour Lui, et à ma relation avec Lui. Et si je ne faisais cela seulement parce que c’est ce que j’ai toujours vu autour de moi ? Pourquoi est-ce que je fais tout ça ? Est-ce juste par imitation ? Comme un robot ? Suis-je « chrétienne » seulement en apparence, en actions ? Où est mon cœur dans tout ça ? Bref, des questions sans fin, et des doutes qui m’ont fait très peur, puisque c’était les premiers de ma vie.

Je ne veux pas que tu doutes de ta foi si tu n’as pas besoin de douter, je sais à quel point ce message peut passer comme une accusation ou être culpabilisant, et je veux absolument que tu fuies si ce n’est pas ton cas !

Dans tous les cas, j’ai commencé à demander à Dieu qui j’étais, à Lui demander si je l’aimais vraiment, ou si je priais seulement parce que ça faisait partie de mon éducation. J’ai commencé à être honnête avec Dieu et avec moi-même, à ne jamais faire juste par imitation, mais à réfléchir deux minutes avant de dire : « Amen », à dire que je vais prier pour quelqu’un seulement si c’est la vérité. J’ai dit à Dieu que j’avais peur de ne pas L’aimer pour moi-même, mais pour mes parents et par habitude. J’en suis encore là, et le Saint-Esprit travaille en moi.

Mon encouragement : remets-toi en question, demande à Dieu de renouveler ta foi, demande-Lui de ne jamais te laisser te cacher derrière des ministères, ou des apparences « chrétiennes », fuis la monotonie de seulement adopter une religion parce que c’est la même que ton entourage. Au contraire, cherche à vivre une relation réelle, intime, personnelle et originale avec ton créateur, auteur de ta vie, celui qui a réfléchi à toi et a kiffé ton sens de l’humour, ton intellect, ta créativité, ton sérieux, ta persistance, ta paix, ton amour…

Paul nous exhorte : « comme vous avez toujours obéi, mettez en œuvre votre salut avec crainte et tremblement, (…) car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir ».

Cherche Dieu pour toi-même, étudie la Parole de Dieu et fais-la tienne, et surtout : lis ta Bible, prie chaque jour si tu veuuuuux graaandiiiiirrrr ! :)

Rébellutionnaire, toi aussi as-tu déjà eu l’impression de croire/faire des choses par habitude ? Si oui, raconte-nous !

Auteur : Emilie V.

Emilie, 18 ans, est étudiante en école de commerce à Lille.