2 ou 3 choses à faire avant d’aller au ciel…

Nous connaissons tous ce petit frisson désagréable quand soudain, sans crier gare, l’idée de notre propre mort nous surprend. Ne vous est-il jamais arrivé de vous demander ce que nous pourrions bien faire lorsque nous passerons l’éternité avec Jésus ? Nous aurons l’éternité au ciel pour organiser, développer et cultiver  notre louange, notre service pratique, notre enseignement, notre écoute, notre adoration en général au sein de l’Eglise de Christ. Mais il est une chose que nous ne pourrons plus pratiquer, c’est notre ministère d’évangélisation. La Bible nous dit que lorsque Christ reviendra, tous les hommes morts et vivants verront la gloire de Dieu. La Bonne Nouvelle (= Évangile) n’aura plus à être annoncée puisque les fidèles au paradis la connaîtront déjà, et qu’il sera trop tard pour ceux en enfer. Quelle est la première chose que nous faisons lorsque nous apprenons que nos examens sont réussis, ou qu’une de nos amies vient de mettre au monde un adorable bambin, ou que n’importe quel autre heureux événement ou fait divers arrive ? Nous diffusons l’information ! Tout ce dont nous sommes fiers nous pousse instinctivement à aller vers les autres pour le partager. L’apôtre Paul ne tirait sa fierté que de la croix de Christ (Galates 6.14). De quoi sommes-nous le plus fier ?

Il se peut que nous soyons déjà engagés dans notre église locale ou au sein d’une association chrétienne et que nous passions beaucoup de temps avec nos amis chrétiens afin de tisser des liens, grandir dans la confiance en Jésus et dans le service… C’est une très merveilleuse chose. Toutefois, il viendra un temps (à vous de juger quand) où nous devrons nous poser la question suivante : dois-je en priorité servir dans l’église ou hors de l’église ? Quelle est la tâche la plus urgente aujourd’hui ? Quelqu’un a dit un jour : « Nous avons besoin d’hommes et de femmes qui ont cette attitude et cette conviction équilibrées entre le fait d’être humble devant Dieu, conscient que leur force émane du Saint-Esprit, et la certitude que Dieu les a appelé à une haute fonction, celle d’ambassadeur le représentant. » En somme l’évangélisation est un mode de vie dans lequel s’intègrent de façon équilibrée toutes les autres activités de la vie du chrétien. Parler de Dieu, parler de Jésus, du péché, du salut et de l’espérance n’est pas toujours simple. C’est pourquoi chaque fois que nous hésitons sur l’attitude à adopter avec des non-croyants, pourquoi ne pas prier comme Pierre, Jean et les disciples : « Seigneur […] donne à tes serviteurs d’annoncer ta Parole avec une pleine assurance. » (Actes 4.29). On peut entendre souvent qu’il est plus sage d’attendre que l’occasion se présente à nous ; mais l’ecclésiaste nous dit aussi que « celui qui guette sans cesse le vent n’ensemencera jamais et celui qui observe les nuages ne moissonnera pas » (Ecclésiaste 11.4). Jésus nous lance un message urgent mes amis (Matthieu 28.19-20 ; Marc 16.15) ! C’est une des dernières choses qu’il ait dite sur terre, ce n’est pas pour rien à mon avis…

C’est pourquoi à l’instar du général de Gaulle qui a lancé son appel jour pour jour il y a 72 ans (à l’ensemble des français et pas seulement aux militaires) : j’appelle tous les chrétiens, pas seulement les évangélistes, tous ceux qui ont un fardeau pour les âmes des perdus. J’appelle tous les jeunes ou adultes motivés ; manuels ou intellectuels, diplômés ou étudiants, compétents ou inexpérimentés, à prendre contact avec des évangélistes, à aller trouver des anciens de leur église, à chercher des mentors pour objectiver et perfectionner leur vision. Ne perdons pas de vue que nous ne sommes pas seuls, nous ne sommes pas seuls, nous ne sommes pas seuls (Matthieu 28.20). La flamme de l’Evangile de Jésus, dans nos cœurs, ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas…

Nous sommes donc des ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu adressait par nous son appel. Nous supplions au nom de Christ : « Soyez réconciliés avec Dieu ».  2 Corinthiens 5.20

Auteur : Jonathan D.

Jonathan, 21 ans, est militaire, étudiant et rébellutionnaire.