Témoignage de Jonathan D.

Article de Jonathan D., 21 ans, militaire, étudiant et rébellutionnaire

Né dans une famille chrétienne, j’ai longtemps fréquenté les églises protestantes accompagné de mes parents. Je ne me souviens pas avoir remis en question ce que j’y apprenais – à savoir l’existence de Dieu et le sacrifice de son fils Jésus pour que les hommes soient pardonnés. Mais cela n’avait pas vraiment d’impact sur mon mode de vie. Timide et plutôt bon élève, type « chouchou de classe », j’étais facilement la cible des jeunes garçons turbulents et irrespectueux. Je priais souvent avec ma mère pour développer quelques amitiés. Mais je ne me souviens pas avoir eu de véritables amis au collège, au lycée, ni même 2 ans après mon entrée en fac de médecine. En première année de fac, le stress et les exigences d’un concours m’ont poussé à l’isolement quasi-total. Puis, le concours terminé, j’ai commencé à fréquenté certains étudiants de ma fac. Au début, ce fut avec plaisir, que je découvris les soirées médecine, les boîtes de nuit, les bars-discothèque… Le dimanche à l’église, le jeudi soir en boite de nuit ; finalement je trouvais cela normal et satisfaisant. Jusqu’à ce que je me rende bien vite compte que, quand bien même j’étais au centre d’une foule lors d’une fête, j’étais tout de même souvent isolé dans un même endroit.

En poursuivant mon cursus, je suis arrivé à Lyon où j’ai commencé à fréquenter les Groupes bibliques universitaires (GBU) et une église protestante. Un soir où je rentrais chez moi, je reçus un coup de fil d’un certain Clément qui me proposait de faire un groupe d’étude et de partage (Groupe de croissance) avec un autre ami, Jean-Baptiste. Nous nous retrouvions pour manger et nous parlions (surtout eux !) pendant des heures au sujet de la Bible et de Jésus. Ils m’ont rappelé que c’est à cause de la désobéissance des hommes à la loi de Dieu que Jésus est venu sur terre pour mourir et ressusciter, afin de réconcilier Dieu avec les hommes en acceptant de payer la punition que nous méritions tous. Alors que je cherchais des amis, c’est une famille que j’ai trouvé. Ils m’ont vivement rappelé que je pouvais et devais mettre toute ma confiance dans les promesses de Jésus et que celui-ci méritait d’être pleinement le Seigneur et le centre de ma vie. C’est ce que j’annonçais un mois plus tard lors de mon baptême !

Bien entendu, aujourd’hui, la vie est loin d’être rose tous les jours ; mais les paroles de Jésus ont changé ma perspective vis-à-vis des difficultés et des souffrances que je rencontre. Le rapport au monde et à la mort a pris un autre sens depuis que j’ai vraiment compris que nous ne sommes que des hôtes de passages sur cette terre, des résidents temporaires. L’idylle de ma motivation s’est parfois ternie ; mais la bonté, l’amour, le pardon, la fidélité et le plan de sauvetage de Dieu pour les hommes sont les plus belles choses qui me soient données de contempler un peu plus chaque jour.

Auteur : Jonathan D.

Jonathan, 21 ans, est militaire, étudiant et rébellutionnaire.