Guérir, ou prévenir ?

Post de Sam P., 22 ans, étudiant à Lyon.

Beaucoup de personnes sont brisées par la vie. Peut-être à cause de leurs bêtises, ou bien à cause des bêtises d’autres personnes. Divorce, avortement, adultère, familles divisées et recomposées, enfants rebelles, et la liste pourrait continuer encore longtemps.

J’ai récemment été confronté à cette réalité. J’étais interprète de l’anglais au français d’un orateur africain, Stephen Lungu, lors d’une série de conférences où il racontait son histoire. Enfant soldat et révolutionnaire, il rencontre Jésus qui bouleverse totalement sa vie. Aujourd’hui, il parcourt le monde pour raconter son histoire, et partager la Bonne Nouvelle. A la fin des conférences, le public pouvait aller voir Stephen pour lui parler. En tant qu’interprète, j’ai pu voir le type de personnes qui étaient particulièrement touchées par son témoignage. Elles étaient touchées parce qu’elles pouvaient s’identifier avec lui. Stephen a été abandonné par sa mère alors qu’il était enfant. Il a dû survivre en dormant sous un pont et en fouillant dans les poubelles.

Parmi ces personnes, différents profils, mais un point commun : le sentiment d’avoir été brisé par la vie. Plusieurs femmes racontaient à Stephen, les larmes aux yeux, que leur mari les avait quittées. Certaines ressentaient de l’amertume, d’autres de la peur. Un homme est venu raconter à Stephen qu’il passait tout son temps au boulot et qu’il se sentait asséché spirituellement. Un autre est venu parce qu’il avait de la haine envers certaines personnes qui avaient frappé sa mère quand il était petit. Dès qu’il croisait des gens de la même origine, il sentait une envie irrésistible des les tabasser.

Face à ces besoins et à cette misère humaine et spirituelle, je me suis dit que ces personnes avaient désespérément besoin de relation d’aide. D’autant plus que j’ai commencé une telle formation il y a quelques mois. Les besoins sont immenses ! Ne devrions-nous pas tous nous reconvertir en conseillers en relation d’aide pour aider ces personnes au cœur brisé à se reconstruire ? Eh bien oui… et non !

Je m’explique. OUI, parce qu’il y aura toujours des gens brisés par la vie, et qui auront besoin d’aide, d’écoute, de conseil. Il y aura toujours des hommes qui quitteront leur femme pour aller voir ailleurs. Il y aura toujours des délinquants pour tabasser un innocent dans la rue. Mais NON, parce qu’il y a un vrai travail que l’on peut et doit faire en amont pour justement éviter de tels brisements. Après tout, ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir ?

Beaucoup de personnes se retrouvent brisées à cause d’une question de caractère. Ces hommes qui ont quitté leur femme pour une autre ne l’auraient jamais fait s’ils étaient des hommes de caractère. Ces femmes qui se retrouvent aujourd’hui dépressives après un avortement traumatique ne l’auraient jamais fait si elles étaient des femmes de caractère. Bref, vous voyez ce que je veux dire.

Si vous êtes adolescents, c’est aujourd’hui le moment de construire votre caractère. Il vous suivra partout où vous irez, dans tout ce que vous ferez. Alors bougez-vous, ne vous laissez pas aller. Réalisez que vous êtes en train de construire les fondations sur lesquelles vous allez construire toute votre vie. Trouvez un mentor. Etudiez la Bible. Engagez-vous dans un ministère. Cultivez des amitiés fortes avec d’autres chrétiens. Bref, soyez tout simplement un Rébellutionnaire !

Et si vous êtes un jeune adulte, c’est aujourd’hui le moment d’investir dans la jeunesse. Les jeunes ont besoin de modèles et de repères. Soyez ce grand frère, cette grande sœur que vous avez toujours rêvé(e) d’avoir. Influencez-les alors qu’ils sont encore influençables. Investissez dans ceux qui, grâce à vous, se retrouveront les piliers de l’église plutôt que des personnes brisées par la vie.

Avatar

Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

7 Commentaires

    Avatar
  • merci.

  • […] on http://www.larebellution.com Share this:TwitterFacebookJ'aimeJ'aime  article By chiboul, on 15 mai 2012 at 18 h 44 […]

  • Avatar
  • Yes! Merci.

  • Avatar
  • Voilà un petit verset qui m’a touché hier soir et je crois qu’il colle bien au sujet :)
    Ephésiens 5:
    15 Faites donc bien attention à la façon dont vous vous conduisez: ne vous comportez pas comme des fous, mais comme des sages:16 rachetez le temps, car les jours sont mauvais.

  • Avatar
  • Sam, il y a plusieurs points avec lesquels je ne suis pas d’accord. En voici des exemples:

    1-« Beaucoup de personnes sont brisées par la vie. Peut-être à cause de leurs bêtises, ou bien à cause des bêtises d’autres personnes. Divorce, avortement, adultère, familles divisées et recomposées, enfants rebelles, et la liste pourrait continuer encore longtemps. »
    • Donc divorce, avortement, adultère, familles divisées-recomposées, enfants rebelles… = ce sont des bêtises (dans le dictionnaire : une bêtise = un manque d’intelligence, de jugement; un objet futile (donc excusable ? non le péché n’est jamais excusable)). Le meurtre est donc aussi classé dans les bêtises ? Si non, quelle est la limite donnée à une bêtise et une non-bêtise ?

    2-« Face à ces besoins et à cette misère humaine et spirituelle, je me suis dit que ces personnes avaient désespérément besoin de relation d’aide. »

    • Elles ont « désespérément besoin de » Jésus d’abord. (je soulève que ni Dieu ni Jésus ne sont nommés UNE seule fois dans ton article, et je ne trouve pas cela très normal. Parce que vu le sujet, c’est à eux qu’il faudrait se référer, et non aux hommes)

    3- Oui, nous sommes tous appelés à écouter et apprendre à écouter, mais pas au ministère de relation d’aide (tout comme celui de la jeunesse d’ailleurs)

    4-« ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir »
    • donc la femme violée, si elle est détruite c’est de sa faute parce qu’elle n’a pas su prévenir et elle doit maintenant être guérie ? Et l’autre a juste fait une bêtise. Donc elle est brisée à cause d’une bêtise et ne peut s’en prendre qu’à elle-même si elle ne remonte pas la pente (ce sera à cause de son manque de caractère.) Donc il faut qu’elle aille voir un conseiller en relation d’aide, pour qu’il lui forge un caractère (?!!)

    5-« Beaucoup de personnes se retrouvent brisées à cause d’une question de caractère. »
    • Euh…tu tiens ça d’où ? Donc, j’en déduis que le caractère est un véritable paravent qui protège. Mais quel type de caractère, le bon ou le mauvais ? Dieu dit ça où: « Ayez bon caractère et cela vous empêchera de pécher » ???
    • Et où est la volonté, le choix personnel, la responsabilité ?

    6-« Si vous êtes adolescents, c’est aujourd’hui le moment de construire votre caractère. […] Réalisez que vous êtes en train de construire les fondations sur lesquelles vous allez construire toute votre vie. »
    • Et l’identité en Christ, Et Jésus là-dedans ? Ne devraient-ils pas être les réelles fondations sur lesquelles construire notre vie ?

    7-« Investissez dans ceux qui, grâce à vous, se retrouveront les piliers de l’église plutôt que des personnes brisées par la vie. »

    • Et l’œuvre de Dieu ? Dieu n’empêche pas la souffrance, il nous façonne à travers elle et n’a pas dit qu’on ne serait pas « brisés »….

    • Des pilliers = quoi ? pasteur, ancien, missionnaire ? Et ceux dans le service et autre ?! Et si elles ne le sont pas elles seront donc forcément brisées par la vie… youpi, on a du boulot alors!

  • Avatar
  • En réponse au dernier commentaire qui m’a beaucoup perturbé et que je ne comprends pas trop, je fais part de mon point de vue … je ne sais pas ce que vous en penserez

    Je pense que nous n’avons pas vu le même accent de cet article. Je pense que le but n’était pas d’écrire un pavé théologique …mais plutot une réfléxion sur la vie chrétienne d’où une flexibilité de language qui t’as apparemment perturbé mais qui ne devrais pas je pense.

    En gros l’auteur explique que si nous cultivions tous un bon caractère (et il me parait évident que cela sous entend un caractère plus comme Christ-pas besoin de le préciser) , alors nous prendrons de meilleures décisions (par exemple nous réfléchierons à 2 fois avant de quitter notre femme) et en conséquence moins de personnes seraient bléssés , se retourvant dans les bureaux des conseillers en relation d’aide.

    Il n’est jamais dit que la relation d’aide est LA solution, seulement l’auteur part du constat qu’il y a beaucoup de demandeurs d’aide …

    Dernier point :
    « • Et l’œuvre de Dieu ? Dieu n’empêche pas la souffrance, il nous façonne à travers elle et n’a pas dit qu’on ne serait pas « brisés »…. »
    Certes mais encore une fois, il n’est jamais dit que le but est d’éviter la douleur ou la souffrance à tout prix. Nous serons tous souffrants un jour à cause de causes extrinsèques (maladie, deuil) , je ne pense que que l’on ait besoin de PROVOQUER cette douleur chez les autres en les blessant par notre mauvais caractère ( colérique, anxieux, impatient) sous prétexte que cela servira à leur sanctification …Sinon où irait le monde ?

    Voila mes quelques réflexions
    Christement (lol)

  • Avatar
  • je suis fiançé et j’ai des rapport sexuel avec lui que faire?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *